créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Delcourt

compl�tez cette fiche
Tome 3
Sc�narioHashimoto Izo
DessinTanaka Akio
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2003
EditeurDelcourt
CollectionMangas
S�rieCoq de combat, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ...
Bullenote [d�tail]

 

2 avis

Matthieu
Le début de ce troisième tome est assez déroutant tant il est en rupture avec les deux précédents.
Le comportement de Ryô est de plus en plus en rupture avec son environnement, dans sa tête, il ne semble toujours pas être sorti de maison de correction. Il en est devenu beaucoup plus dur et presque insensible.
On pourrait presque commencer par le tome trois sans être gêné. A vrai dire, on est un peu perdu, difficile de savoir dans quelle direction les auteurs nous emmènent, ce qui fait que le premier tiers de l'album est assez fade, on perd la tension qu'on avait avant. Mais petit a petit, des éléments s'installent par petites touches, et l'ensemble prend forme, de nouveaux personnages arrivent et leurs caractéristiques se mettent en place. Le début du tome se retrouve totalement justifié au fil des pages.
Un petit bémol cependant pour une scène pseudo mystique qui pour le moment n'apporte rien au récit et qui sonne un peu faux dans un manga très loin de ce genre de préoccupations.

Donc après un début décevant, la suite se révèle extrêmement intéressante, même si on reste dans un tome de transition. En effet, une autre intrigue commence en arrière plan mais on se doute qu'elle va croiser la route de Ryô. La dernière scène annonce d'ailleurs une suite extrêmement prometteuse.
CoeurDePat
Difficile pour moi d’aviser ce tome… On était prévenu, la série est violente, mais là on explose tout : scènes de cul très explicites (rassurez-vous, tous les sexes sont invisibles), violence confinant à l’ultra-violence très présente et assez gratuite, scènes de viols, folie meurtrière du héros (regardez la couverture…), bref, ne vous attendez pas à quelque chose de gentil ! Ryô devient un parfait anti-héros, laissant libre cours à sa folie, frappant pour un oui ou un non, massacrant des « voyous » par douzaines, violant une fille…

On voit assez bien où mène un certain aspect de l’histoire (le Letal fight), mais pour l’instant l’impression qui prédomine est la gratuité de toute cette violence, qui donne quelque peu la nausée.

Si on se réfère à « La pierre et le sabre », racontant l’histoire de Musashi Miyamoto, le plus grand samouraï de la littérature japonaise, on ne peut qu’espérer qu’il en sera de même pour Ryô, et que la série raconte – sans fioritures – son parcours ; que cette extrême violence sera justifiée par la suite, rendue nécessaire à l’histoire.

Pour l’heure l’impression qui me reste est un certain malaise… Et si le texte de Dominique Véret en fin d’album explique certaines choses, j’apprécie vraiment très peu le ton idéologique qui l’imbibe. Expliquer, oui, faire du prosélytisme non.

Bref, pour lecteurs vraiment avertis…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin