| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Votez Gaiman, comme ça on saura enfin qui c'est !
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Tintin aussi c'est sur Bulledair.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Thierry, 31.01.2007 à 16:04276690
click

pas de station Herge a Bruxelles, et, a vrai dire, ca ne me scandalise pas. Ca ne troublera meme pas mon sommeil. Je trouve meme que le ministre a raison.
La seule echapatoire serait d'installer une station de metro a cote du musee Herge, qui ouvrira ses portes pour le centenaire de Nick Rodwell, au train ou les choses avancent.

Dieu, 27.01.2007 à 11:10276301
Quand je qualifiais plus bas Degrelle de "petit farceur", c'est à ce genre d'affirmations que je pensais. Mais c'est un témoignage de quelqu'un ayant connu Hergé et qui ne demande qu'à être infirmé par autre chose que des suppositions des "spécialistes".

pessoa, 27.01.2007 à 0:28276297
[citer auteur=stanislas
Sinon si un administrateur qui passe par là pouvait valider ma chronique de TINTIN au Congo, histoire de relancer un peu le débat, merci :)[/citer]

Avec ma chronique du Lotus bleu pour faire bonne mesure alors !

stanislas, 27.01.2007 à 0:03276295
asacem :
lanjingling :
meme que tintin ,c'est hitler teint en blond, qui a releve sa meche & rase sa moustache


Même qu'en plus Milou c'est l'anagramme de Goebbels! C'est vraiment dégoutant tout ça...


Hihi tu ne crois pas si bien dire, d'après Degrelle, Hergé se serait inspiré de ce chien pour créér Milou :



Vous reconnaitrez son maitre à l'extrême droite de la photo (et en général), même si sa moustache est un peu plus longue qu'à l'acoutumée.

Et la houpette elle aurait aussi été inspirée par une coiffure de Degrelle :)

Sinon je tiens quand même à préciser que le terme de nazi n'était rien de plus qu'une petite taquinerie de ma part, inutile de s'emballer.

Sinon si un administrateur qui passe par là pouvait valider ma chronique de TINTIN au Congo, histoire de relancer un peu le débat, merci :)

lanjingling, 25.01.2007 à 11:20276094
en marge du sujet , le fait de traiter herge de nazi tend a amoindrir la signification du mot , genre "ha bon, les nazis, c'etaient des types a qui il arrivait de faire des petits dessins reacs? pas de quoi en faire tout un foin..."

Dieu, 24.01.2007 à 18:57276019
pessoa :
Le grizzly :

Des photos de Degrelle en 1929 montrent une certaine similitude de traits avec le petit reporter, ...


Mouarf ! Tintin c'est un nez en forme de c, un point pour la bouche, trois cheveux. Il présente dons des "similitudes de traits" avec n'importe quel jeune homme blond...


Alors, on ne peut pas dire non plus qu'il a été inspiré par son frangin ni par Hergé lui-même. Donc les "spécialistes" ne savent pas. Ca ne veut donc pas nécessairement dire que ce n'était pas de Degrelle.

pessoa, 24.01.2007 à 18:07276017
Le grizzly :

Des photos de Degrelle en 1929 montrent une certaine similitude de traits avec le petit reporter, ...


Mouarf ! Tintin c'est un nez en forme de c, un point pour la bouche, trois cheveux. Il présente dons des "similitudes de traits" avec n'importe quel jeune homme blond...

Dieu, 24.01.2007 à 17:24276015
Le grizzly :
Voilà plus ou moins ce qui se dit sur le net:

Degrelle a affirmé, dans une interview en 1981, puis dans son ouvrage Tintin mon copain, paru après son décès, avoir inspiré le personnage de Tintin à Hergé.

Lorsque Degrelle publie Jeunes plumes et vieilles barbes, il attire l'attention de Monseigneur Schyrgens, dont l’article élogieux incite l’abbé Wallez, pour son journal, à l'embaucher. Il y rencontre Georges Rémi, qui n'est pas encore Hergé.

Selon plusieurs historiens de la bande dessinée, la contribution de Degrelle à l'œuvre de Hergé se serait limitée à envoyer des États-Unis divers illustrés américains qui influencèrent quand même le style du dessinateur. La première version du personnage de Tintin aurait été inspirée par le frère cadet de Hergé, Paul Rémi. Des photos de Degrelle en 1929 montrent une certaine similitude de traits avec le petit reporter, mais c'était également le cas pour Paul Rémi adolescent [4]. On pense surtout que Tintin a été inspiré par Benjamin Rabier, Alain Saint-Ogan et Joseph Pinchon.

En 1931, Degrelle publie la brochure Histoire de la guerre scolaire illustrée par Hergé en personne. Ce livre est un triomphe : 100 000 exemplaires sont vendus en quelques mois.


Concernant l'influence sur l'oeuvre, Degrelle affirme aussi avoir inspiré Tintin pour les culottes de golf.

Considérant que d'après les interviews de france inter, Hergé a soutenu d'anciens amis collabos quand ils ont eu des problèmes et considérant que Degrelle était un de ses amis, on peut penser qu'Hergé a soutenu un ancien SS en connaissance de cause.

Thierry, 24.01.2007 à 14:41276002
comme quoi, on n'insistera jamais assez sur les mefaits du champagne.

stanislas, 24.01.2007 à 14:27276001
haha désolé je ne voulais pas relancer une énième polémique sur Hergé et la collaboration, il se trouve juste que j'ai eu le malheur de tomber sur l'ordinateur allumé en rentrant d'une soirée bien arrosée au champagne, ce squi explique cette saillie un peu brutale sur ce boula-matari d'Hergé. Enfin bon le forum de bulledair a été relativement épargné par rapport à d'autres sur lesquels je ne dois plus être le bienvenu à l'heure qu'il est.


N'empeche que c'était un nazi hihi.

stanislas, 24.01.2007 à 14:27276000
haha désolé je ne voulais pas relancer une énième polémique sur Hergé et la collaboration, il se trouve juste que j'ai eu le malheur de tomber sur l'ordinateur allumé en rentrant d'une soirée bien arrosée au champagne, ce squi explique cette saillie un peu brutale sur ce boula-matari d'Hergé. Enfin bon le forum de bulledair a été relativement épargné par rapport à d'autres sur lesquels je ne dois plus être le bienvenu à l'heure qu'il est.


N'empeche que c'était un nazi hihi.

Le grizzly, 24.01.2007 à 13:27275997
Voilà plus ou moins ce qui se dit sur le net:

Degrelle a affirmé, dans une interview en 1981, puis dans son ouvrage Tintin mon copain, paru après son décès, avoir inspiré le personnage de Tintin à Hergé.

Lorsque Degrelle publie Jeunes plumes et vieilles barbes, il attire l'attention de Monseigneur Schyrgens, dont l’article élogieux incite l’abbé Wallez, pour son journal, à l'embaucher. Il y rencontre Georges Rémi, qui n'est pas encore Hergé.

Selon plusieurs historiens de la bande dessinée, la contribution de Degrelle à l'œuvre de Hergé se serait limitée à envoyer des États-Unis divers illustrés américains qui influencèrent quand même le style du dessinateur. La première version du personnage de Tintin aurait été inspirée par le frère cadet de Hergé, Paul Rémi. Des photos de Degrelle en 1929 montrent une certaine similitude de traits avec le petit reporter, mais c'était également le cas pour Paul Rémi adolescent [4]. On pense surtout que Tintin a été inspiré par Benjamin Rabier, Alain Saint-Ogan et Joseph Pinchon.

En 1931, Degrelle publie la brochure Histoire de la guerre scolaire illustrée par Hergé en personne. Ce livre est un triomphe : 100 000 exemplaires sont vendus en quelques mois.

Dieu, 24.01.2007 à 12:49275995
Nazi me semble excessif. Par contre encu... Les 2 émissions de radio disent quand même qu'il a soutenu ses camarades condamnés pour collaboration (c'est juste par amitié et jamais ô grand jamais car ils partagent leurs idées) et que lui y échappe pour une simple raison de statut: dessinateur n'est n'est pas considéré comme journaliste. L'emission rappelle aussi que Hergé n'était plus un gamin à l'époque. Il avait une trentaine d'année.

Concernant Degrelles, c'est difficile de juger car c'était un "petit farceur". Mais même si il raconte des bobards, on sait bien que pour les faire passer, il faut savoir mélanger le vrai au faux. Peeters n'a t-il jamais parlé d'une amitié entre Degrelles et Hergé même par allusion? Pour rappel, Léon Degrelle était le chef d'un parti d'extrême droite, engagé volontaire dans les Wafen SS.

longg, 24.01.2007 à 11:42275994
Tant qu'à lire des thèses sur Tintin et sa création, autant lire des trucs intéressants :

A l'ombre de la ligne claire de Benoît Mouchard (MC Angoulême), édition Vertige Graphic. Voilà ce qu'en résume Didier Panasonic :

BENOIT MOUCHART RACONTE COMMENT CE PROCHE COLLABORATEUR D'HERGE ET D'EDGAR-PIERRE JACOBS QUI A EU UNE INFLUENCE DETERMINANTE SUR LEURS OEUVRES, A DU VIVRE DANS LA CLANDESTINITE CREATIVE A CAUSE DES FAITS DE COLLABORATION QUI LUI ONT ETE REPROCHES. POURTANT, DEPUIS DES DECENNIES, TOUS LES AMATEURS DE BD ONT ENTENDU PARLER DU "FANTOME DE L'ECOLE BELGE".

" Avez-vous lu mon nom ? Un peu long, un peu difficile à prononcer, n’est-ce pas ? Eh bien appelez-moi Jacques, l’ami Jacques tout bonnement ! Entendu ? " C’est en ces termes familiers que se présentait Van Melkebeke aux jeunes lecteurs du Soir volé le 20 juin 1940…

Pour l’état civil, Jacques Alexandre Van Melkebeke est né le 14 décembre 1904 à Bruxelles. Sous ce patronyme, il a signé des centaines de portraits, de scènes animalières, de marines et de scènes oniriques, mais aussi de nombreux articles pour la presse collaborationniste belge, sous l’Occupation. Après l’épuration, pour des raisons apparemment judiciaires, ses activités alimentaires furent, au mieux, gratifiées de pseudonymes (Jacques Alexander ou Jean Jacquet), au pire, non signées.
Sous couvert d’anonymat, il fut le premier rédacteur en chef du journal Tintin et écrivit des scénarios pour Corentin de Paul Cuvelier et Hassan et Kaddour de Jacques Laudy.

Depuis sa disparition en juin 1983, le microcosme bédéphilique prête à " l’ami Jacques " une foule de faits et méfaits. Pour sa gloire, certains le prétendent à l’origine des meilleurs scénarios de Tintin et Blake et Mortimer ; d’autres affirment encore que, s’il n’avait pas commis un " incident de parcours ", ses œuvres picturales trouveraient une place dans les musées. En mai 1986, déjà, Thierry Groensteen écrivait dans Les Cahiers de la bande dessinée que Van Melkebeke était " aussi, et peut-être surtout, un peintre de talent, consignant ses rêves sur la toile comme firent les surréalistes, et multipliant les scènes de cirque ", avant d’ajouter que ce " scénariste qui fut toujours relégué dans l’ombre attend encore d’être réhabilité. "

C’est peu de dire que la parution en octobre prochain d’À l’ombre de la ligne claire chez Vertige Graphic est un véritable événement, attendu par des milliers de passionnés.

Auteur de recueils d’entretiens chez Dargaud et aux éditions du Musée de la bande dessinée, Benoît Mouchart a enquêté pendant plus de deux années pour réunir le maximum d’indices et de témoignages, tant oraux qu’écrits. Surtout, les archives de la Fondation Hergé et de la Fondation Jacobs lui ont été exceptionnellement ouvertes, offrant ainsi à ses recherches une foule de documents inédits… Riche en révélations, À l’ombre de la ligne claire est non seulement la première biographie de Jacques Van Melkebeke, mais, surtout, une passionnante contribution à l’histoire de la bande dessinée européenne…


J'ai lu ce bouquin et même si Tintin ne me passionne pas du tout, c'était très intéressant quand même.

Monsieur Patate, 24.01.2007 à 10:29275993
Et les ayants droit d'Hergé n'ont jamais réagi par rapport au bouquin de Degrelle? Je suppose que si, sinon, ça ne faisiat qu'appuyer la thèse du double dessiné

Cobalt 60, 24.01.2007 à 10:16275990
J'ai lu plusieurs fois que Tintin était une sorte de double dessiné de Léon Degrelle (qui soit dit en passant a écrit tout de même un bouquin sur Tintin "mon ami Tintin")

C'est Degrelle qui dit ça. Aussi bien Assouline que Peeters dans leur biographie d'Hergé réfutent cette affirmation. Le fasciste Degrelle essayait de se racheter une conduite à peu de frais en salissant celle des autres. Cela ne dédouane aucunement Hergé sur son attitude pendant l'occupation, bien évidemment. L'émission de France Inter était très intéressante sur ce point.

Thierry, 24.01.2007 à 10:10275989
Degrelles pretendait avoir servi de modele a Tintin, mais il me semble qu'il fut le seul a soutenir cette these.
Une bande antisemite est bien parue lors de la parution de l'Etoile Mysterieuse dans le Soir, lorsqu'il etait sous controle de l'occupation allemande (soir vole, selon les proprietaire legitime du Soir, soir emprunte selon herge, qui aimait a minimiser ce qui touchait a la collaboration)
Cela dit, pour mieux comprendre la mentalite d'Herge, rien ne vaut la biographie de Pierre Assouline, qui, loin d'etre hagiographique, expose ses convictions, tres changeantes au fil des annees, selon le contexte politique et ses relations. Rappelons que "Le Sceptre d'Ottokar" est une relecture de la crise de l'Anschluss, qu'Herge denonce a mots couverts.
Amha, il est un peu facile de le traiter simplement un nazi, alors qu'il tient plutot du pale type influencable, qui aura toujours essaye de suivre le vent et tributaire des amis dont il s'entourait.

Monsieur Patate, 24.01.2007 à 9:50275986
Sans tomber dans le manichéisme primaire, j'ai lu plusieurs fois que Tintin était une sorte de double dessiné de Léon Degrelle (qui soit dit en passant a écrit tout de même un bouquin sur Tintin "mon ami Tintin"), et que des cases de l'étoile mystérieuse ont été supprimées parce que jugées trop ouvertement antisémites... Maintenant, j'avoue que j'ai pas vraiment fais de recherches sur le sujet et qu' il s'agit peut-être d'un ramassis de conneries!

asacem, 24.01.2007 à 8:20275979
lanjingling :
meme que tintin ,c'est hitler teint en blond, qui a releve sa meche & rase sa moustache


Même qu'en plus Milou c'est l'anagramme de Goebbels! C'est vraiment dégoutant tout ça...

lanjingling, 24.01.2007 à 7:45275971
stanislas :
ben déja dans le dernier Chat du Rabbin on voit Tintin s'offrir un petit braconnnage dont il a le secret.


Hergé était un nazi, va falloir se rendre à l'évidence, désolé pour les amateurs de glissement sur des peaux de bananes ou de personnages atteints de surdité.
meme que tintin ,c'est hitler teint en blond, qui a releve sa meche & rase sa moustache

stanislas, 24.01.2007 à 2:24275966
ben déja dans le dernier Chat du Rabbin on voit Tintin s'offrir un petit braconnnage dont il a le secret.


Hergé était un nazi, va falloir se rendre à l'évidence, désolé pour les amateurs de glissement sur des peaux de bananes ou de personnages atteints de surdité.

Dieu, 23.01.2007 à 2:24275814
Dans les Inrocks de la semaine dernière, Sfar taille un petit costard à Hergé (rapidement). Je vais essayer de retrouver ça.

stanislas, 23.01.2007 à 1:33275813
Ca commence vers 1 heure 37.

stanislas, 23.01.2007 à 0:54275812
Une petite émission de radio sur l'ami Hergé et ses amis collabos :



ici

Et là une émission de radio sur l'exposition à Beaubourg :

ici


Enfin elle n'a pas encore été diffusée mais elle le sera surement au moment ou vous lirez ce message.

lanjingling, 11.01.2007 à 7:24274463
lanjingling :

desole de rajouter une couche sur le sujet complexe des rapports maitre/esclave , mais quand je vois a shenzhen la popularite des instituts de beaute & autres cliniques qui proposent des operations des yeux & de la poitrine dans le but de ressembler a ces demi-dieux (deesses en l'occurence)que sont les occidentaux , je me demande si cette vision est si caricaturale (helas)
mais , sujet brulant & complexe...
remontee de repas de sujetPerilous plastic surgery

Sophie Malo

Thursday, January 11, 2007


Tram, a restaurant owner in Vietnam's largest city, is not stingy when it comes to being beautiful. She has just had her eyebrows, eyelids, neck and nose done.
And then, to top it off, she went for a facelift.

"After five operations on my face, as soon as I recover, I will have liposuction on my belly," says the 50-year-old woman, her face swollen and covered in bandages.

Once the bandages come off, Tram could look like a wax model in Madame Tussaud's museum. But at least she feels healthy. Many others having plastic surgery here are not so lucky.

Vietnam, which posted economic growth of more than 8 percent last year, has seen the emergence of a burgeoning middle class, mainly in and around the commercial hub of Ho Chi Minh City and the capital Hanoi.

Having a more generous cleavage or a slimmer nose is the new dream for many up-and-coming Vietnamese women, but demand has far exceeded supply, leaving women in the hands of unqualified surgeons often working in unsafe conditions.

Result: serious medical problems.

Tom Cuong Nguyen, an Australian- born Vietnamese doctor who runs the "perfect skin" ward at the Columbia Saigon Clinic, says many women suffer "complications due to the injection of an unidentified liquid into their breasts, lips or cheeks."

Others looking for longer eyelashes end up with infections caused by dangerous implants, according to Nguyen Thang, head of the plastic surgery unit at the Franco-Vietnamese Hospital in Ho Chi Minh.

"Failure to use sterile instruments can also cause hepatitis," he adds.

After decades of war and suffering, women in booming Vietnam are embracing many Western creature comforts, including the right to look better.Beauty treatments, cosmetics and plastic surgery are all the rage.

"My husband and I have a successful business that we are very proud of," Tram says. "Unfortunately, I was not born beautiful and I have turned 50. In the restaurant business, you really need to feel confident and meet people, so I decided to have cosmetic surgery. My husband supports this decision."

Marc Villard, head of operations for the French-based Pierre Fabre pharmaceutical group in Vietnam, says the beauty craze first took off in the early 1990s.

Now women seeking good looks see make-up and surgery as equally viable options and do not think twice about getting a US$300 (HK$2,340) nose job, a US$500 eyelid lift or breast implants for as little as US$2,000 - a fraction of what a woman pays in the West.

While Vietnamese women may want to mimic their counterparts in the West, they do not want Nicole Kidman's nose or Scarlett Johansson's ample bosom, but covet the physical assets of Chinese actresses and local beauty queens.

They also want procedures to be performed as quickly as possible.

"Some come in for a consultation in the morning and want the surgery in the afternoon. Some don't even want a general anesthetic, because they don't want to waste time in the recovery room," Thang notes.

This devil-may-care attitude, coupled with the total lack of regulations in the sector, means a windfall for surgeons - qualified and otherwise.

"In Ho Chi Minh City, at least 200 plastic surgery clinics are in operation, but only 50 or so are accredited by the city health authorities," the doctor says.

Surgeons often train on the job. Some become good doctors. Others instead offer their services to shady beauty salons and spas, where plastic surgery is performed in a back room with only an hour's notice.

The nip-tuck craze has extended from the middle class to the prostitutes of the former Saigon, where an A or B cup may no longer be sufficient to attract high-paying clients in the city's brothels.

AGENCE FRANCE-PRESSE


"the right to look better , un fondamental parmi les droits de l'homme -& de la femmme

Dieu, 06.01.2007 à 18:36273931
lanjingling :
j'ai de l'affection pour blondin & cirage ; dans cet album , on retrouve de nombreuses vues racistes classiques sur les africains superstitieux , peureux , emotionnels; en meme temps , cirage , bien que plus "emotionnel" que blondin , est souvent plus malin & debrouillard que ce dernier , plus pretentieux , arrogant & donneur de lecon , mais souvent incapable de mettre celles ci en pratique : une caricature du colonial , en fait
un album plus schizophrene que simplement raciste ou colonialiste


Toi qui a l'air de connaître, y'a t'il comme pour les Tintin des différences de contenu entre les éditions? En particulier ce qui peut être gênant.
Dans la bédéthèque, on voit qu'il y a parfois 20 pages de plus selon l'édition. Va savoir ce que fait endurer Blondin à ces pauvres Africains pendant ce temps là!
blondin et cirage

lanjingling, 06.01.2007 à 6:06273879
Jeanbonnau :
Je pense que s'il y a un Dieu, ce n'est pas un grand marionettiste qui tire les fils sur Terre, enfin passons.

Je me souviens qu'on avait eu une petite discussion ici à propos d'Hergé et du colonialisme, je finis à l'instant une bd de Cirage et Blondin qui s'appelle "le nègre blanc", parue en 1952, c'est à dire avant l'indépendance de la plupart des pays d'Afrique Noire. Vous qui connaissez tout en bd, diriez vous comme à propos de Tintin au Congo que c'est une bd raciste?

j'ai de l'affection pour blondin & cirage ; dans cet album , on retrouve de nombreuses vues racistes classiques sur les africains superstitieux , peureux , emotionnels; en meme temps , cirage , bien que plus "emotionnel" que blondin , est souvent plus malin & debrouillard que ce dernier , plus pretentieux , arrogant & donneur de lecon , mais souvent incapable de mettre celles ci en pratique : une caricature du colonial , en fait
un album plus schizophrene que simplement raciste ou colonialiste
quand a dieu , tant qu'il ne m'emmerde pas , il fait ce qu'il veut (comme le pere noel & ses bouteilles d'alcool frelate)

HBourhis, 26.12.2006 à 22:37273382
Oui, j'y suis allé et je l'ai trouvée formidable, alors que je m'attendais à une succession de fac-similés comme à l'expo Franquin. Là on a affaire à beaucoup de documents, lettres, photos, croquis, dessins, planches... avec quand même les dessins originaux des couvertures d'"Objectif lune" et "On a marché sur la lune" (avec une énorme rustine d'ailleurs, c'est étonnant).

Et le clou : Dans une pièce carrée, l'intégralité des planches originales du lotus bleu première version. ça scotche.

En plus c'est gratuit.

Seul défaut : ça finit en février, faut se dépêcher.

Pierre, 26.12.2006 à 22:22273380
Il y a une expo Tintin à Beaubourg.

Jeanbonnau, 22.12.2006 à 8:43273196
Comme je ne poste rien d'intéressant, les fabuleux bullechefs ont décidé que mes messages seraient remplacés par celui ci: CLIQUEZ LES PUBS!
Mais ne me dites rien, je ne suis pas au courant.
Pour faire supprimer mon compte, envoyez un message au bullerobot, pour me sauver, envoyez votre numéro de cb.

Dieu, 22.12.2006 à 0:19273181
strip :
Dieu :

D'une manière générale, ce n'est évidemment pas subversif et avant gardiste.

Bien sûr que non, mais il n'y a que Stanislas qui a employé ces termes :-)


Ouioui, je faisais référence au message de ce sacripan de Stanislas. Quoiqu'une expo à Beaubourg et quelques planches à part peuvent laisser croire que c'est avant gardiste.

strip, 22.12.2006 à 0:07273180
Dieu :

D'une manière générale, ce n'est évidemment pas subversif et avant gardiste.

Bien sûr que non, mais il n'y a que Stanislas qui a employé ces termes :-)

Dieu, 21.12.2006 à 17:12273152
stanislas :
Il y a aussi ce gag impayable ou ces sacripans de Quick et Flupke s'appretent à faire un tournoi de chevalerie, Flupke s'élance, la lance en avant, et au moment ou on l'on pense qu'il va percuter Quick, figurez vous que le gendarme déboule du coin de la rue et prend la lance en plein dans le pif.


Tu as sans doute la version corrigée par le studio Hergé. Dans la version d'origine, le policier se fait violemment sodomisé avec la lance par Flupke.

D'une manière générale, ce n'est évidemment pas subversif et avant gardiste. Mais c'est assez frais et il y a de très bons gags quoiqu'un peu répétitifs.

Mr_Switch, 21.12.2006 à 14:05273135
Dieu, merci. ;)

stanislas, 21.12.2006 à 11:30273122
Il y a aussi ce gag impayable ou ces sacripans de Quick et Flupke s'appretent à faire un tournoi de chevalerie, Flupke s'élance, la lance en avant, et au moment ou on l'on pense qu'il va percuter Quick, figurez vous que le gendarme déboule du coin de la rue et prend la lance en plein dans le pif.

Un pur chef d'oeuvre d'avant gardisme et d'humour subversif !

Dieu, 21.12.2006 à 0:11273094
Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us

Beaubourg chez vous!

strip, 20.12.2006 à 23:19273092
lanjingling :

(...)Flupke (à moins que ce ne soit Quick) , le 27 février 1935, fou de rage après une page composée d'un seul dessin où il fait du ski et parvient quand même à se blesser, rosse son créateur en hurlant : «Comment ? Vous disposez d'une page entière pour me faire manoeuvrer et il faut encore que vous me jetiez contre le cadre du dessin !!...» Hergé n'en mène pas large, et l'histoire s'appelle le Dessinateur puni.

Il y a des gags assez géniaux dans "Quick et Flupke", notemment celui ou ils enlèvent Hergé pour lui faire écrire une lettre de force ou il doit s'excuser de les tourner en ridicule, d'autres sont des petits chef d'œuvre d 'absurde. Il y en a aussi un qui serait bien dans une expo dans un lieu comme Beaubourg - je ne sais pas si il y est- ou Flupke expose dans une galerie un ensemble de toiles monochromes noires titrées "Bruxelles la nuit", sans doutes hommage à Alphonse Allais, voire à Malevitch. De manière générale il y en a beaucoup qui tendent encore aujourd'hui vers un art très conceptuel. Je ne sais pas si tout ça est encore édité dans les albums récents, je les ai dans le tome 2 des "Archives Hergé" en N/B, peut-être pas facile à trouver.

lanjingling, 20.12.2006 à 10:02273008
Herge etait quand meme un grand de l'art moderne

"Hergé exposition au centre Pompidou, 75004. Jusqu'au 19 février. Entrée libre.

Par Gérard LEFORT, Mathieu LINDON

(...)Flupke (à moins que ce ne soit Quick) , le 27 février 1935, fou de rage après une page composée d'un seul dessin où il fait du ski et parvient quand même à se blesser, rosse son créateur en hurlant : «Comment ? Vous disposez d'une page entière pour me faire manoeuvrer et il faut encore que vous me jetiez contre le cadre du dessin !!...» Hergé n'en mène pas large, et l'histoire s'appelle le Dessinateur puni.

A la question posée à plusieurs dessinateurs du Journal de Tintin sur ce qu'ils auraient aimé être s'ils n'étaient pas dessinateurs, Hergé répondit : «Spéléologue», ce qui lui permet de dessiner une simple case noire avec juste deux yeux car, «mince alors !» la lampe aussi vient de s'éteindre."

pessoa, 11.12.2006 à 19:26272031
Ô Satan prends pitié de ma longue misère.

Baudelaire aussi c'est sur Bulledair

Cobalt 60, 11.12.2006 à 18:49272023
Si même Dieu culpabilise à présent.
Je ne vois plus de salut qu'en Satan.

Dieu, 11.12.2006 à 18:41272022
Jeanbonnau :
"Les chinoises", doucement, la chirurgie dite esthétique n'est pas gratuite. Les chinoises dont on parle ont quelques moyens ou travaillent en tant que mannequin dans des agences de mode.

Mais pourquoi les Chinoises se débrident-elles les yeux et se font-elles allonger les jambes?


Que ce soit des microphénomènes ne doit pas t'empécher d'avoir mauvaise conscience. Allez à mon top, on culpabilise tous ensembles!

stanislas, 11.12.2006 à 16:59272013
Jeanbonnau :

Mais pourquoi les Chinoises se débrident-elles les yeux et se font-elles allonger les jambes?


Pour pouvoir espionner plus facilement les occidentaux en vue de l'invasion imminente de l'Europe par la Chine peut-etre ?

Cobalt 60, 11.12.2006 à 16:48272012
Les Chinoises qui étaient présentées dans le reportage que j'ai vu espéraient ainsi pouvoir travailler comme mannequin.

Jeanbonnau, 11.12.2006 à 15:11271986
Comme je ne poste rien d'intéressant, les fabuleux bullechefs ont décidé que mes messages seraient remplacés par celui ci: CLIQUEZ LES PUBS!
Mais ne me dites rien, je ne suis pas au courant.
Pour faire supprimer mon compte, envoyez un message au bullerobot, pour me sauver, envoyez votre numéro de cb.

Cobalt 60, 11.12.2006 à 12:27271973
Les Chinoises ne se contentent pas de se faire débrider les yeux, certaines se font aussi allonger les jambes au prix de souffrances terribles et de risques d'infection.

lanjingling, 11.12.2006 à 8:04271941
merci pour ta reponse ad hoc

pessoa, 11.12.2006 à 7:46271939
Oui, c'est bien ça :

"Tsampa, sahib : farine d'orge grillé, avec thé et beurre."

et Haddock parle simplement des "premières neiges", mais je ne pense pas que ce soit un terme technique géographique.

lanjingling, 11.12.2006 à 6:20271930
question pour ceux qui auraient tintin au tibet sous la main: dans la version en chinois,page 22 , quand tintin & ses compagnons arrivent a la limite de la neige (connait pas le terme technique geographique), ils campent & les tibetains preparent de la nourriture qu'ils appellent zan ba 糌粑 (tsampa en tibetain); c'est le meme nom dans la v.o. ?

Mr_Switch, 05.12.2006 à 13:34271446
(-aparté- D'autant plus que les blanchiment de peau se font avec des crèmes à base de cortisone et pas besoin de préciser que la cortisone n'a rien d'anodin... -fin d'aparté-)

lanjingling, 05.12.2006 à 8:12271402
Dieu :
les asiatiques se débrident, les africaines se blanchissent la peau. Pendant ce temps là, les européennes font des UV.
sauf qu'un bronzage part plus vite qu'une decoloration a la javel :o)

lanjingling, 05.12.2006 à 8:10271401
Jeanbonnau :

J'ai donné des arguments pour soutenir mon propos, si tu estimes qu'il n'y a rien d'autre dans mes lignes que le blanchissement de ma conscience, alors argumente.
tout ce que tu dis est vrai ,meme pas besoin de nuancer; je notais juste la parfaite bonne conscience avec laquelle ces faits sont presentes.

Jeanbonnau, 04.12.2006 à 22:47271393
Comme je ne poste rien d'intéressant, les fabuleux bullechefs ont décidé que mes messages seraient remplacés par celui ci: CLIQUEZ LES PUBS!
Mais ne me dites rien, je ne suis pas au courant.
Pour faire supprimer mon compte, envoyez un message au bullerobot, pour me sauver, envoyez votre numéro de cb.

Dieu, 04.12.2006 à 11:27271320
lanjingling :
Jeanbonnau :
Dans le cas de la Chine actuelle, les choses sont extrêmement différentes, il ne s'agit, de la part des pays occidentaux en aucun cas d'agression. Les femmes qui se débrident les yeux sacrifient à un phénomène de mode, parfois elles y sont poussées par des agences de mode chinoises qui les recrutent comme manequin. Dans la mondialisation vue de France, la Chine n'a pas vraiment le statut de victime, ni économique, ni culturelle.

Aucune comparaison n'est possible entre la Chine et l'Afrique du point de vue du mode d'établissement de l'influence culturel de l'occident. Il n'y a pas lieu de parler d'un rapport dominant/dominé dans le cas de la Chine vis à vis de l'Occident.

la meme bonne conscience qu'herge a l'epoque de tintin au congo :o)


les asiatiques se débrident, les africaines se blanchissent la peau. Pendant ce temps là, les européennes font des UV.

lanjingling, 04.12.2006 à 7:15271297
Jeanbonnau :
Dans le cas de la Chine actuelle, les choses sont extrêmement différentes, il ne s'agit, de la part des pays occidentaux en aucun cas d'agression. Les femmes qui se débrident les yeux sacrifient à un phénomène de mode, parfois elles y sont poussées par des agences de mode chinoises qui les recrutent comme manequin. Dans la mondialisation vue de France, la Chine n'a pas vraiment le statut de victime, ni économique, ni culturelle.

Aucune comparaison n'est possible entre la Chine et l'Afrique du point de vue du mode d'établissement de l'influence culturel de l'occident. Il n'y a pas lieu de parler d'un rapport dominant/dominé dans le cas de la Chine vis à vis de l'Occident.

la meme bonne conscience qu'herge a l'epoque de tintin au congo :o)

Jeanbonnau, 03.12.2006 à 19:25271268
Comme je ne poste rien d'intéressant, les fabuleux bullechefs ont décidé que mes messages seraient remplacés par celui ci: CLIQUEZ LES PUBS!
Mais ne me dites rien, je ne suis pas au courant.
Pour faire supprimer mon compte, envoyez un message au bullerobot, pour me sauver, envoyez votre numéro de cb.

lanjingling, 03.12.2006 à 6:33271228
pessoa :
Au sujet de Tintin au Congo, je me permets de vous renvoyer à ma bullechronique :
"Ce qui pose problème, c’est bien sûr le ton, au mieux paternaliste, au pire raciste, de l’histoire. La caricature des ces « grands enfants » de noirs, qui singent grotesquement le mode de vie des européens et vont jusqu’à faire de Milou leur roi, cette caricature est particulièrement gratinée."

desole de rajouter une couche sur le sujet complexe des rapports maitre/esclave , mais quand je vois a shenzhen la popularite des instituts de beaute & autres cliniques qui proposent des operations des yeux & de la poitrine dans le but de ressembler a ces demi-dieux (deesses en l'occurence)que sont les occidentaux , je me demande si cette vision est si caricaturale (helas)
mais , sujet brulant & complexe...

lanjingling, 03.12.2006 à 6:13271226
astroJR :

Euh, alors là... Aujourd'hui quasiment toutes les bd se passant dans un univers "contemporain" ont plus ou moins une prétention à l'engagement "politique". C'est souvent très superficiel, et parfois douteux (mais ça dépend bien sur des sensibilités de chacun), mais ça peut être aussi bien plus précis et profond que tout ce qu'il y a de politique chez Hergé. Et je parle bien de bd "populaire", "jeunesse", "franco-belge", "48CC", tout ça... Et ça fait un bout de temps que ça dure ! Pense aux Spirou de Fournier par exemple. Des exemples de bandes dessinées politiques, on pourrait en sortir des centaines !
ben, vas-y, sors-les. en dehors de l'anti-nuclearisme (?) de fournier , je vois effectiveement peu d'exemple de b.d. tres grand public reellement engagee . quelque b.d. de pratt , mais apart ca..."spirou a moscou", engage? pas plus que spirou a n.y. alors que les tintin d'avant guerre etaient aussi engages que les b.d. de squarzoni ou daveaudau (entre peu d'autres) aujourd'hui.

astroJR :
Gnagnagna... Non, même pour l'époque, "Tintin au Congo" est un torchon raciste et colonialiste, et c'est totalement illisible aujourd'hui. Je l'ai lu tout gamin (9, 10 ans ?) et déjà je le trouvais choquant ! Justement, le problème c'est de donner ça à lire à des enfants, qui n'ont pas le recul historique qui permet de relativiser un peu la chose. (en dehors de la bd, même remarque d'ailleurs pour une bonne part de la littérature populaire "un peu datée", Jules Vernes, par exemple.)
...
je dirais meme plus, une bonne part de la litterature tout court , de voltaire a houellebecq(cf. la postface du candide ecrite par sfar)
sinon, tout a fait d'accord sur le fait que herge est devenu plus lucide & subtil par la suite , & heureusement pour le plaisir des lecteurs :o)

Dieu, 03.12.2006 à 1:19271222
raciste peut être mais jamais vulgaire!

Matrok, 02.12.2006 à 23:33271215
Au passage, j'ai pris ça sous la dictée dans une émission de France Inter qui reprenait un morceau d'interview d'Hergé par Jacques Chancel (la date n'est pas donnée hélas) :

J. Chancel : Alors je suis frappé par une tendance politique que vous aviez, qui n'est peut-être plus celle que vous avez aujourd'hui. Vous étiez particulièrement raciste à l'époque...
Hergé : Oui...
J. Chancel : "Tintin chez les soviets" c'était de l'anti-communisme primaire...
Hergé : Oh oui !
J. Chancel : "Tintin au Congo" alors là c'était... vous vous preniez pour un "vrai blanc" !
Hergé : Oui oui bien sûr ! Mais je pense que je me singularisais pas, enfin je crois que tout le monde à l'époque d'abord était anticommuniste, enfin plus exactement, dans le cas du "vingtième siècle", anti-bolchévique, l'homme au couteau entre les dents...
J. Chancel : C'était en 1929.
Hergé : C'était en 1929, n'oublions pas, et... Quant au Congo, mais il allait de soi, ça paraissait aller de soi que de toute éternité les noirs étaient faits pour servir les bons blancs qui étaient là bas, enfin... nous leurs envoyions d'ailleurs de bons missionaires, des hopitaux, des chemins de fer, et que sais-je encore, tous les "bienfaits", entre guillemets, de la civilisation. Donc j'étais colonialiste comme tout le monde était colonialiste. Il y avait une loterie coloniale en Belgique, il y avait l'Exposition Coloniale à Paris ! Tout celà allait de soi, semblait-il.
J. Chancel : En toute honnêteté...
Hergé : En toute honnêteté ! Et puis les évènements m'ont fait changer, puis j'ai évolué, comme tout le monde évolue...

pessoa, 02.12.2006 à 18:23271194
Au sujet de Tintin au Congo, je me permets de vous renvoyer à ma bullechronique (et aux deux autres aussi, que j'approuverais si jon_arbuckle et laotzi avaient besoin de mon approbation) :






Quant à l'engagement de Hergé en général, il a parfois été très précis : la caricature du marchand d'armes Basil Zaharoff en Basil Bazaroff, le nom de "Müssler" donné à l'instigateur de l'invasion de la Syldavie par la Bordurie ; par la suite, l'engagement d'Hergé est moins personnalisé et plus général : contre la course aux armements, contre l'esclavage, contre la tragique succession de dictatures militaires en Amérique du sud...

Pierre, 02.12.2006 à 18:17271193
Tiens il y a du troll au menu ce samedi.

Matrok, 02.12.2006 à 14:04271171
Jeanbonnau :
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais le style de BD "politique" est en hibernation. Si vous avez des contre-exemple, n'hésitez pas, je ne vois pas de BD qui prennent ouvertement de position politique ou métaphoriquement comme Tintin.


Des contre-exemples ? Il suffit de regarder le top nouveauté de Bulle d'Air...

astroJR, 02.12.2006 à 13:21271165
Jeanbonnau :

Je voudrais rajouter qu'il me semble que depuis Tintin il y a assez peu de Bande Dessinées "politiquement" engagées. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais le style de BD "politique" est en hibernation. Si vous avez des contre-exemple, n'hésitez pas, je ne vois pas de BD qui prennent ouvertement de position politique ou métaphoriquement comme Tintin.


Euh, alors là... Aujourd'hui quasiment toutes les bd se passant dans un univers "contemporain" ont plus ou moins une prétention à l'engagement "politique". C'est souvent très superficiel, et parfois douteux (mais ça dépend bien sur des sensibilités de chacun), mais ça peut être aussi bien plus précis et profond que tout ce qu'il y a de politique chez Hergé. Et je parle bien de bd "populaire", "jeunesse", "franco-belge", "48CC", tout ça... Et ça fait un bout de temps que ça dure ! Pense aux Spirou de Fournier par exemple. Des exemples de bandes dessinées politiques, on pourrait en sortir des centaines !

D'ailleurs, pour en revenir à Tintin, je doute vraiment quand je vois appeler ça une "bd engagée". Le temple du Soleil, c'est engagé comment ? En fait, ce qui est remarquable chez le Hergé de la maturité, c'est justement qu'il ne prèche pas. Il raconte des histoires dans un monde contemporain, avec un regard lucide et nécessairement une forme d'engagement, mais il sait être subtil, laisser ses personnages avec chacun sa propre vision de ce qui l'entoure. Et il sait marquer une distance correcte entre le monde qu'il décrit (contemporain, mais pas réel) et le monde réel : le général Alcazar n'existe pas en vrai, il est à la fois archétypal et singulier ; le professeur Wolf, pareil ; ces personnages ne sont ni des personnes réelles déguisées par l'auteur, ni de simples épouvantails symboliques. Le but que se donne Hergé n'est jamais un but d'édification des masses, de propagande (il eût alors été insuportable), mais il ne cache pas sa vision du monde.

Jeanbonnau :

Je profite rapidement de ce sujet pour préciser que contrairement à ce que j'ai lu sur le sujet "meilleur et pire album de Tintin", Hergé n'était pas "facho" ou colonialiste, dans Tintin au Congo, il développe une vision de l'Afrique belge certes très datée pour nous, mais chacun vit dans son époque, qui représentait déjà pour son temps une façon plus favorable de considérer la population africaine.


Gnagnagna... Non, même pour l'époque, "Tintin au Congo" est un torchon raciste et colonialiste, et c'est totalement illisible aujourd'hui. Je l'ai lu tout gamin (9, 10 ans ?) et déjà je le trouvais choquant ! Justement, le problème c'est de donner ça à lire à des enfants, qui n'ont pas le recul historique qui permet de relativiser un peu la chose. (en dehors de la bd, même remarque d'ailleurs pour une bonne part de la littérature populaire "un peu datée", Jules Vernes, par exemple.)

Bien sur, la vision du monde d'Hergé était celle de toute la droite (non-fasciste) de l'époque, autant dire celle de la grande majoritré de la société occidentale ; et bien sur, on peut trouver bien pire sans chercher bien loin. Mais dire que c'était progressiste pour l'époque, non ! Mais Hergé a évolué, justement, il s'est éloigné d'abord de la propagande ("Tintin au pays des soviets", qu'il ne souaitait pas voir rééditer), puis peu à peu des idées de son milieu, en particulier, effectivement, quand il s'est rendu compte des mensonges de la propagande à propos de la guerre sino-japonaise. Le "Lotus Bleu", justement.

Pour ce qui est de la Syldavie et de la Bordurie, attention à ne pas vouloir calquer la réalité sur l'imaginaire. Ce sont des pays "plausibles", pas des pays réels déguisés. Hergé pensait bien sur à l'Anschluss, au départ ; plus tard les deux pays se sont retrouvés en pleine guerre froide...

lanjingling, 02.12.2006 à 10:50271157
Jeanbonnau :

Je voudrais rajouter qu'il me semble que depuis Tintin il y a assez peu de Bande Dessinées "politiquement" engagées. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais le style de BD "politique" est en hibernation. Si vous avez des contre-exemple, n'hésitez pas, je ne vois pas de BD qui prennent ouvertement de position politique ou métaphoriquement comme Tintin.

a dire vrai , avant guerre , nombreuses etaient les b.d. qui , comme tintin, faisaient ouvertement reference a des pays ou des evenements politiques contemporains (je pense a des b.d. de marijac , mais aussi les pieds nickeles ou meme becassine) , meme si titnitn etait le plus engage. si cela a disparu de la b.d. franco belge pendant plusieurs decennies, je pense que cela est du au retour de baton sur le fait que pas mal d'auteurs s'etaient politiquenment engage (& avaient embarque leurs heros dans la galere) pendant la guerre, en continuation de la tradition d'avant guerre.
quand a l'age du capitaine...

Jeanbonnau, 02.12.2006 à 10:34271154
Comme je ne poste rien d'intéressant, les fabuleux bullechefs ont décidé que mes messages seraient remplacés par celui ci: CLIQUEZ LES PUBS!
Mais ne me dites rien, je ne suis pas au courant.
Pour faire supprimer mon compte, envoyez un message au bullerobot, pour me sauver, envoyez votre numéro de cb.

lanjingling, 09.11.2006 à 10:06268831
Charlie Brown :
le héros est compressé
c'est pour ca qu'il meurt, bien fait pour lui, je prefere les heros intelligents qui prennent leur temps

pessoa :
Les autres je ne sais pas, mais moi j'ai bullenoté l'intérêt du livre. C'est pour moi un "documentaire" sur le travail d'Hergé, moins intéressant que certains bouquis "théoriques" sur le sujet, et moins prenant qu'un Tintin achevé.
L'ouvrage m'apparaît reservé aux tintinologues avertis, les autres devraient d'abord acquérir le sceptre d'Ottokar, l'affaire Tournesol ou Tintin au Tibet.


Charlie Brown :
Et je suis d'accord avec le reste de ton post... cet album reste un délice, la cerise sur le gâteau, réservé aux tintinologues (je dirais même tintinophiles) avertis.
Et je ne saurais mieux, moi aussi, conseiller aux néophytes (si si, il y en a encore...) la lecture de L'Affaire Tournesol, un album parfait en tout point et mon album préféré de la série !... Bon, y'a aussi L'Ile noire, Le Sceptre d'Ottokar et Les 7 boules de cristal (autre chef-d'oeuvre incontournable dont l'ambiance tendue et l'atmosphère lourde de menaces sont rendues avec une maîtrise proprement hallucinante !... là aussi, une réussite sur tous les plans et un album bien plus réussi que la seconde partie du diptyque, Le Temple du soleil...)
Et puis pour les inconditionnels "hardcore" du maître, il reste aussi le troisième chef-d'oeuvre : Les bijoux de la Castafiore !...

retour au toujours meme debat; je ne suis pas tres tintinophile, & (pourtant)(donc)(barrer la mention inutile) j'aime beaucoup "les bijoux de la castafiore", ainsi que cet objet, en l'etat, justement parce que je l'ai trouve tres superieur a nombre d'autres analyses de l'art contemporain

Charlie Brown, 09.11.2006 à 9:54268830
lanjingling :
pourquoi cet album recueille-t-il de si mauvaises notes ? c'est l'histoire qui est jugee(en l'etat) ininteressante ou bien c'est l'objet lui meme (un gadget,de lecture difficile) qui est rejete ?


Oui, c'est une question que je me suis posée aussi lorsque j'ai "bullenoté" cet album que j'aime énormément, à la fois comme témoignage, voyage au coeur de la création et esquisse d'une idée remarquable !
C'est pourquoi il m'est venu une furieuse envie de le chroniquer...


strip :
Sans vouloir relancer le débat sur les bullenotes (aïe...), la question ne serait-elle pas : comment noter un album inachevé par son auteur ?


Je comprends ta question... mais dans le cas d'Hergé et de Tintin (comme dans celui de quelques autres oeuvres et auteurs qui font désormais partie de l'inconscient culturel, sinon européen du moins franco-belge), je pense, comme le dit Pessoa, qu'on peut très bien "juger" de l'intérêt d'un tel objet, qui me semble d'autant plus capital qu'il vient achever, ou peu s'en faut, l'oeuvre de toute une vie (...et quelle oeuvre, mazette !!!).


Gantois :
Moi j’aime bien le concept de cet album, surtout que ça s’arrête quand il va y passer.
On peut donc conclure qu’il meurt a la fin, comme Lapinot, sauf qu’ici l’héros est compressé comme une voiture de César.


Pareil !... J'aime bien penser qu'il va y passer aussi !


pessoa :
Les autres je ne sais pas, mais moi j'ai bullenoté l'intérêt du livre. C'est pour moi un "documentaire" sur le travail d'Hergé, moins intéressant que certains bouquis "théoriques" sur le sujet, et moins prenant qu'un Tintin achevé.
L'ouvrage m'apparaît reservé aux tintinologues avertis, les autres devraient d'abord acquérir le sceptre d'Ottokar, l'affaire Tournesol ou Tintin au Tibet.

Mais la bullechronique de Charlie Brown est remarquable.


Merci Pessoa ! (là, ça se voit pas, mais on va dire qu'à la place de ma parenthèse y'a un smiley qui rougit...)

Et je suis d'accord avec le reste de ton post... cet album reste un délice, la cerise sur le gâteau, réservé aux tintinologues (je dirais même tintinophiles) avertis.
Et je ne saurais mieux, moi aussi, conseiller aux néophytes (si si, il y en a encore...) la lecture de L'Affaire Tournesol, un album parfait en tout point et mon album préféré de la série !... Bon, y'a aussi L'Ile noire, Le Sceptre d'Ottokar et Les 7 boules de cristal (autre chef-d'oeuvre incontournable dont l'ambiance tendue et l'atmosphère lourde de menaces sont rendues avec une maîtrise proprement hallucinante !... là aussi, une réussite sur tous les plans et un album bien plus réussi que la seconde partie du diptyque, Le Temple du soleil...)
Et puis pour les inconditionnels "hardcore" du maître, il reste aussi le troisième chef-d'oeuvre : Les bijoux de la Castafiore !...

pessoa, 06.11.2006 à 20:00268532
Les autres je ne sais pas, mais moi j'ai bullenoté l'intérêt du livre. C'est pour moi un "documentaire" sur le travail d'Hergé, moins intéressant que certains bouquis "théoriques" sur le sujet, et moins prenant qu'un Tintin achevé.
L'ouvrage m'apparaît reservé aux tintinologues avertis, les autres devraient d'abord acquérir le sceptre d'Ottokar, l'affaire Tournesol ou Tintin au Tibet.

Mais la bullechronique de Charlie Brown est remarquable.

strip, 06.11.2006 à 17:55268521
lanjingling :
pourquoi cet album recueille-t-il de si mauvaises notes ?

Sans vouloir relancer le débat sur les bullenotes (aïe...), la question ne serait-elle pas : comment noter un album inachevé par son auteur ?

Gantois, 06.11.2006 à 17:34268519
Moi j’aime bien le concept de cet album, surtout que ça s’arrête quand il va y passer.
On peut donc conclure qu’il meurt a la fin, comme Lapinot, sauf qu’ici l’héros est compressé comme une voiture de César.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

retour forum

bordure
coin bordure coin