crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Révolution, révolution
Sc�narioYslaire Bernar
DessinYslaire Bernar
CouleursYslaire Bernar
Ann�e1993
EditeurGlénat
CollectionCaractère
S�rieSambre, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [d�tail]

 

2 avis

oslonovitch
Le troisième volet de Sambre fourmille de détails qui font avancer l’histoire, et si l’utilité de cet album ne peut être prise en défaut, la dimension passionnelle est toujours au rendez-vous.
Le personnage de Rodolphe apparaît, mais on ne sait pas encore s’il est là pour justifier le décor historique qui accompagne l’histoire ou s’il va avoir un véritable rôle dans le destin de Julie & Bernard.

Bernard justement, la peur qui l’anime et la façon qu’il a d’avancer à reculons depuis le début atteint ici son paroxysme. Pourtant il apparaît évident que dans la construction du récit, il n’aurait pu en être autrement. En effet, un comportement plus audacieux de sa part ne lui aurait pas donné cette crédibilité et le ton de la saga aurait alors glissé vers une pantomime de romantisme.
Yslaire reste donc toujours aussi mesuré dans le ton, et laisse à ses héros l’ampleur et le caractère qui les anime prendre le pas sur l’histoire.

Le personnage du peintre prend de l’importance sur ce troisième tome et à travers sa découverte, le lecteur en apprend davantage sur Julie, et même sur son avenir.
Voilà un troisième tome qui est donc bâti sur de fortes bases mais malgré tout un peu inférieur aux deux premiers.

Le découpage est parfois un peu lourd, pas forcément bien équilibré avec certaines scènes peu importantes qui graphiquement en prennent et vice versa. De plus sur une planche ou deux l’arrière plan est bien terne, évoqué et non réellement dessiné. C’est d’autant plus dommage que ces arrières plans manquent un peu sur ce tome 3 et surtout qu’Yslaire montre qu’il est toujours aussi adroit de ses mains…
bourle
1848, la France est au bord du gouffre, la révolution sonne enfin. Bernard Sambre est monté à Paris et en profite pour chercher sa chère et tendre. Malheureusement, ce n’est pas le seul à rechercher la fille aux yeux rouges…, la petite est poursuivie pour meurtre.

Yslaire nous dévoile les sentiments des uns et des autres, il réussit à intéresser le lecteur bien qu’il faut l’avouer l’histoire demeure à une vitesse toujours aussi lente, il y a un manque de consistance. Le contexte historique dans lequel se trouve cette tragédie donne du dynamisme à cette série.
Le vrai talent d’Yslaire reste celui de dessinateur, ces planches sont toujours aussi noir (et rouge), superbe dessins… Il a une manière originale de dépeindre les flashs back, ses couleurs sont très vives à la limite du fluo, ça fait un contraste avec le reste…, je vous laisse deviner.

Un très bon tome bien que je trouve que le scénario est de moins en moins captivant au fil des tomes
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin