crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Delcourt

compl�tez cette fiche
Île Bourbon 1730
Sc�narioTrondheim Lewis | Appollo
DessinTrondheim Lewis
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2007
EditeurDelcourt
CollectionShampooing
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Tous les capitaines pirates ont rendu les armes, sauf La Buse, désormais emprisonné. Les anciens forbans, devenus colons, le sauveront-ils ? Son trésor restera-t-il à jamais perdu ? Dans ce monde entre deux époques, sur une île qui n’est déjà plus le paradis originel des découvreurs, l’agitation est à son comble… et deux ornithologues fantasques caressent l’espoir de capturer le dernier dodo.

 

2 avis

Chrysostome
L'ouvrage se présente dans un style roman graphique (format roman, 286 pages, noir & blanc).
Les auteurs nous mettent en garde d'entrée: "Ile Bourbon 1730 n'a pas pour vocation d'être un ouvrage historique. C'est une oeuvre de fiction qui s'inspire librement de faits historiques". Objectif atteint avec brio.

En lisant Ile Bourbon 1730 on apprend énormément de choses. D'abord sur l'histoire de l'île de la Réunion (car c'est bien d'elle qu'il s'agit), mais à travers son histoire on apprend également beaucoup sur les pratiques de la piraterie et de l'esclavage dans la région. Une multitude de notes présentées en fin d'ouvrage viennent relier la fiction aux faits historiques avérés.
Mais en même temps, l'histoire est racontée avec une trame narrative de fiction qui rend la lecture très plaisante: un ornithologue et son assistant viennent de Paris pour étudier les espèces de l'île Bourbon. Raphaël (l'assistant) semble plus intéressé par la piraterie que par l'ornithologie. Leurs pérégrinations nous amènent à découvrir les différents aspects de l'île.
Je suppose que Trondheim à pris part aux dialogues car on reconnaît son humour et son style si particulier. Voilà donc un ouvrage qui permet d'apprendre tout en divertissant, le pari des auteurs et réussi.

Seul point négatif: les dessins. On connaît le style très approximatif et simpliste de Trondheim et on aime ou on n'aime pas. Mais là c'est encore pire que d'habitude, et les dessins donnent souvent l'impression d'avoir été bâclés. De plus, le choix du noir et blanc (peu maîtrisé au niveau des contrastes) a vite fait de rendre les pages fouilli et inintelligibles. Il y a même des moments où on pourra trouver que ça fatigue les yeux!
Coacho
Quand un duo pareil se rencontre pour faire un livre, nul besoin de vous dire combien la sphère BD est en ébullition ! Les plus folles expectations étaient de mise ! Et puis l’album est enfin sorti, libérant chaque lecteur de ce carcan d’attente contraignant.
En six chapitres, les auteurs vont nous conduire à la découverte du crépuscule des pirates.
Avec une galerie de portraits truculents, et avec grande habileté, Appollo va tisser des liens subtils entre chacun d’entre eux, et entre chaque chapitre, s’appuyant sur des échos subtilement disséminés, et rendre toujours plus alléchante notre lecture.
Une lecture riche, dense, qui se voit complétée par un superbe cahier de notes qui nous en apprend beaucoup mais qui est aussi un peu lourde par moment, voulant parfois trop en donner, ou pas assez, je ne sais pas…
Lewis Trondheim est à l’aise dans son noir et blanc, et s’amuse de la foisonnante forêt réunionnaise, mais je le sens beaucoup moins à l’aise qu’à l’accoutumée.
Justement peut-être à cause du respect mutuel de l’autre, il s’est un peu bridé ou ne s'est pas assez approprié les personnages. Je peux me tromper, mais c’est en tout cas un ressenti personnel. Ceci étant, on sent la moiteur et l’humidité, la crasse, l’odeur du poulet boucané, la poussière, le soleil, les embruns ! Bref, il s’éclate quand même là-dedans !
Un album qui est intéressant, enrichissant, graphiquement plaisant, mais qui me laisse ce petit goût impersonnel au fond de la bouche, quelque part… Mais à lire tout de même !


bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin