| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Erko

complétez cette fiche
Dors, Petite Fille
ScénarioBleda Sergio
DessinBleda Sergio
CouleursBleda Sergio
Année2003
EditeurErko
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

« Dors, petite fille » est un conte d'horreur racontant l'histoire d'une fillette autiste prénommée Chris, adoptée à plusieurs reprises après la mort de ses parents. Sauf que chaque couple adoptif finit par mourir mystérieusement dans son sommeil.

Juan, aspirant-écrivain de science-fiction et journaliste à la petite semaine, s'intéresse de près à ce cas pour y avoir discerné un bon reportage éventuel. Inconscient du danger auquel s'exposent ceux qui approchent de trop près la petite Chris, il commence à étudier son passé. Lorsqu'il visite la maison vide des parents biologiques de Chris, il est victime d'hallucinations auditives et entend la voix d'une enfant le suppliant de l'aider. Il suit les instructions de l'enfant et découvre un passage secret menant aux sous-sols...

 

2 avis

CoeurDePat
Cet album m'a séduit d'entrée, dès la première page. Le dessin, très atypique et que j'ai trouvé très séduisant, suscite une athmosphère glauque, sombre, légèrement floutée, un peu comme un rêve en train de tourner au cauchemar.

Sur ce point, "Dors petite fille" est une franche réussite, et on ne peut s'empêcher de frissonner d'angoisse à quelques reprises lors de la lecture.

Par contre, ce qui me fait mettre une note moyenne, c'est l'histoire. Simple et efficace, certes, mais surtout simple et directe. On n'a quasiment pas le temps de s'interroger, de se poser des questions, d'échafauder des possiblités, que déjà l'intrigue -- de surcroît pas du tout originale -- est révélée. Le lecteur n'est pas titillé, il est plutôt le "récépteur d'une histoire" qui se déroule presque indépendamment de lui.

Je pense que l'auteur peut faire de très bonnes choses, à condition de plus prendre son temps, de développer son sens de la narration, et de plus solliciter l'imagination du lecteur.

A lire, cependant, ne serait-ce que pour l'atmosphère oppressante.
sylvnain
Dors ma petite, Je me suis arreté sur cette BD car je trouvais le dessin interressant, et en feuilletant rapidement dans le magasin l'histoire me semblait sympathique... quelle déception, bien que le trait reste accrocheur, le déroulement de l'histoire est trop rapide, on n'a pas le temps de sentir l'intrigue, de se poser des questions sur le pourquoi du comment de la chose, qu'on est déjà à la fin de l'histoire. C'est dommage parce qu'il y'a un je ne sais quoi quand même...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin