créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Thorn
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Dupuis

compl�tez cette fiche
Retour sur investissement
Sc�narioRunberg Sylvain
DessinChristopher
Ann�e2008
EditeurDupuis
CollectionExpresso
S�rieLes colocataires, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

Aux problèmes de vaisselle, loyer, ménage s'ajoutent les vies sentimentales (forcément compliquées) des 4 colocataires. La comédie se fait plus chronique sociale et se confronte à des thèmes rarement explorés en BD : la galère des 1er jobs, la difficulté du militantisme étudiant, l'acceptation de l'homosexualité... Une grande galerie de personnages donne vie à cette histoire fortement imprégné du vécu des auteurs, avec une mention spéciale à l'insupportable Max, hâbleur et sans aucun scrupule.

 

1 avis

rohagus
Le troisième et dernier tome qui vient de paraitre apporte une conclusion aux Colocataires. Cette série BD est basée sur un thème assez classique dans le domaine scénaristique de nos jours, celui d'un groupe de colocataires dont les vies privées sont variées et s'entrechoquent parfois. Voilà un schéma qui a fait le bonheur de pas mal de séries télé par exemple mais aussi de quelques BDs. Encore fallait-il y apporter du neuf ou beaucoup d'humour pour faire sortir celle-ci du lot ?
Hélas, ce n'est pas vraiment le cas...

Le graphisme fera très vite penser à Monsieur Jean et au style simple et efficace du tandem Dupuy/Berberian. L'esthétique y est cependant moins réussie et la technique semble un peu oubliée par moment. Cela se voit surtout dans les planches du dernier tome dont les décors sont visiblement moins fouillés que ceux du premier et dont le dessin semble parfois avoir été fait sans trop de soucis du détail. Les traits des visages, notamment, manquent de vie et d'expressivité à mes yeux. De même, l'encrage n'est pas à mon goût car je le trouve approximatif alors même que, d'ordinaire, j'aime ce type d'encrage assez épais.

Quant au scénario, eh bien, c'est celui d'une bande de jeunes adultes qui démarrent dans la vie professionnelle ou achèvent leurs études. Une thématique un peu trop usée pour s'en contenter sans rien de neuf à y ajouter. Leurs vies intimes et professionnelles sont assez variées mais sans grand intérêt outre mesure. Les personnages ne sont pas tellement attachants non plus. Et même à la fin, quand les auteurs nous offrent la planche nostalgie typique qui se doit de faire remonter les émotions du lecteur, ce que j'ai ressenti était quasiment inexistant par rapport à l'émotion que j'avais ressentie à la fin d'un album comme De mal en pis portant sur le même thème de la colocation.

Bref, je crains que les Colocataires surfent un peu trop sur une vague qui s'épuise sans avoir su lui donner un nouveau souffle. Cela reste une lecture divertissante mais sans plus.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin