| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par jon_arbuckle
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Lézard Noir

complétez cette fiche
Tome 3
ScénarioMochizuki Minetaro | Yamamoto Shugoro
DessinMochizuki Minetaro
CouleursNoir et Blanc
Année2016
EditeurLe Lézard Noir
SérieChiisakobé, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Shigeji est un entêté : malgré l’avalanche de catastrophes qui tombe sur la maison Daitomé, il refuse l’aide de son entourage et veut mener à bien tous les chantiers pour lesquels l’entreprise s’est engagée. Folie, se disent les employés… Pourtant, tout peut s’expliquer et les explications viendront. Ritsu, de son côté, semble être contrariée par quelque chose. Difficile d’en savoir davantage : elle s’épanche si peu à propos de ses sentiments.

Le tome 3 apporte tous les éclaircissements nécessaires au lecteur pour comprendre le comportement de Shigeji et de Ritsu. Il apporte aussi un éclairage nouveau sur le précédent opus qui se révèle moins inutile que l’on aurait pu croire de prime abord. Son rôle était tout simplement de préparer l’arrivé en cascades des explications. Il en résulte une narration tout en à-coups, ce qui est assez déroutant, et ce n’est pas le dernier volume qui corrigera cette impression.

En effet, le présent volume représente l’acmé de l’histoire, et Minetaro Mochizuki nous y entraine avec virtuosité. Outre des cases, des planches superbes tant dans le dessin que la mise en page, la narration fluide nous transporte dans un monde où la responsabilité de ses actes, le respect de ses engagements priment sur le confort personnel et la facilité. En adaptant une nouvelle vieille de plusieurs dizaine d’années et en la transposant dans la société actuelle, le mangaka nous donne une leçon, d’autant plus d’actualité que les égoïsmes l’emportent dorénavant sur l’intérêt général.

Toutefois, après avoir tourné la dernière page, il reste une question, LA question ! Avec qui Shigeji va-t-il décider de vivre ? Depuis le chapitre 3, cette interrogation est le fil rouge, le véritable enjeu dramatique du récit. Qui sera choisie ? La belle et intelligente Yûko, la fille du banquier de la ville ou Ritsu, l’orpheline boudeuse, l’ancienne amie d’enfance ? Nous avons tous notre petite idée, n’est-ce pas !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin