crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Taïfu Comics

compl�tez cette fiche
Tome 6
Sc�narioIku Sakaguchi
DessinShiuru Iwasawa
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2008
EditeurTaïfu Comics
CollectionEcchi
S�rieChange Hi Fu Mi - 1 2 3, tome 6
autres tomes... 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 ...
Bullenote [d�tail]

L’identité de Gadam a enfin été révélée et le calme est revenu dans le lycée de Kosukegawa. Motoko et Kosukegawa sont officiellement ensemble. C’est alors qu’arrive le voyage d’études annuel qui emmène tous nos amis dans l’île d’Okinawa.

Tout le monde prend du bon temps jusqu’à ce qu’ils se retrouvent bloqués par la tempête. Soudain, Kosukegawa se fait mordre par une vipère…

 

1 avis

herbv
Ginga ayant retrouvé Gadam et Motoko ayant accepté d’être la petite amie de Kosukegawa, la série repart sur de nouvelles bases. C’est l’occasion pour les deux auteurs de nous proposer deux histoires, une de 72 pages, plutôt comique avec l’arrivée au lycée d’un caïd de la bagarre et qui tombe sur Ginga alors qu’il cherche le combattant le plus fort de l’établissement, l’autre de 107 pages qui nous narre les péripéties d’un voyage d’étude des classes de terminale à l’île d’Okinawa. Évidemment, entre les tempêtes tropicales, les serpents vénéneux et les militaires américains qui infestent le coin, le séjour de nos lycéens ne peut pas se dérouler tranquillement, pour notre plus grand amusement. En effet, notre pauvre héros va encore « en prendre plein la tronche ».

Ce sixième tome de la série Change 1 2 3 est donc un volume de transition qui permet de s’éloigner un peu de la trame principale de l’histoire qui est un peu ridicule, il faut l’avouer. Le scénariste n’en profite pas pour approfondir ses personnages, il se contente d’aligner les situations de combat, même si elles sont parfois un peu amenées artificiellement. Il en résulte un récit rythmé où on ne s’ennuie pas un seul instant. Les scènes coquines sont plutôt rares, à l’exception d’un plan sur les seins de Motoko et de deux positions assez scabreuses mais plutôt amusantes qu’émoustillantes. Il n’y a donc pas grand-chose de neuf à signaler à part de fréquents problèmes de lettrage avec des textes régulièrement très décalés dans les bulles. Il ne reste plus qu’à attendre la suite qui risque de se faire attendre un peu, étant donné que la parution japonaise est presque rattrapée par la française.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin