| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Herbv


par Matt Murdock
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Asuka

complétez cette fiche
Tome 3
ScénarioMizushiro Setona
DessinMizushiro Setona
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurAsuka
CollectionShôjo
SérieL'infirmerie après les cours, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Nous avions laissé Mashiro Ichigo en pleine discussion avec Itsuki Shinonomé, un nouveau venu, une sorte de petit génie stratège et manipulateur. Ce dernier suit aussi les cours spéciaux donnés dans cette infirmerie mystérieuse, accessible tous les jeudi soir au sous-sol du lycée. Il apparaît dans le monde des rêves sous la forme d’une girafe et il semble être capable de deviner qui se dissimule sous les déguisements. Il passe donc un contrat avec Mashiro afin que ce dernier l’aide à sortir du lycée en l’aidant à trouver la clé. En échange, il révèlera à ce dernier l’identité de l’armure. Cette entente va-t-elle permettre à notre héros de mieux se défendre dans le monde réel ? Difficile à dire quand l’amour vient tout compliquer.

Ce troisième volume de la série L’infirmerie après les cours ne déçoit pas. L’intrigue principale n’avance pas beaucoup mais le principal n’est pas là. Ce qui compte, ce sont les questionnements de Mashiro par rapport à sa féminité et par rapport au sentiment amoureux. Et sur ces deux points, les choses commencent à évoluer. Grâce à quelques discussions avec Shinonomé et surtout Shinbashi, l’amoureux de Kuréha, Mashiro va commencer à mieux s’accepter et surtout mieux comprendre de qui il est réellement amoureux. Mais il n’est pas certain que cela aille dans le sens de faire de lui un véritable garçon. Tout ceci nous est raconté avec brio par Setona Mizushiro, ce qui fait qu’on se régale durant les 190 pages.

Les lectrices, mais aussi les lecteurs, pourront ainsi se questionner sur l’amour, sur la féminité et même la masculinité. D’ailleurs, on pourra tout particulièrement apprécier le ton subtilement féministe de l’histoire. Celle-ci nous propose à plusieurs reprises une petite dénonciation de la pression sociale qui est exercée sur les filles. Différents axes de réflexion sont proposés notamment par le biais de quelques affirmations cherchant à provoquer. Par exemple, celui de la faiblesse des filles qui est liée à leur délicatesse, leur pureté, leur fragilité, leur immaturité. Mashiro se voit balancer tout ça à la figure, ce qui fait d’elle (et pas lui) une instable, une hystérique, ce qui est très féminin. On ne peut pas rester insensible à de telles allégations.

Asuka nous propose donc un excellent shôjo de romance lycéenne, bien loin des innombrables mièvreries que le genre recèle. On a là une œuvre qui propose un contenu riche et plusieurs niveaux de lectures. Pour l’instant, il y a un excellent équilibre dans la narration entre les introspections de Mashiro, du travail qu’il est amené à faire sur lui-même afin de réussir à s’accepter, les moments passés dans le monde onirique du "cours après les cours" et les agissements des autres personnages importants de la série. La romance n’est pas omniprésente même si on peut dire que sur ce point, on est bien servi dans ce volume. En tout cas, celui-ci s’achève sur une image forte qui ne peut que nous faire attendre la suite avec impatience.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin