crťer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par pierig
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
√† c√īt√© de Jigounov, Vance est un g√©nie.
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Comment Betty vint au monde - L.L.de Mars

Bandes Dessin√©es : auteurs, s√©ries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

lldm, 03.04.2019 à 19:00371744
[citer auteur=NDZ]Concernant le Bulletin VI, tu m'en mets un de coté stp, au plaisir de notre prochaine rencontre.[/citer]

il en reste quatre, donc, d√©sormais, trois. Je pense passer √† Rennes bient√īt, je te tiens au courant

NDZ, 03.04.2019 à 15:39371743
Concernant le Bulletin VI, tu m'en mets un de coté stp, au plaisir de notre prochaine rencontre.

lldm, 03.04.2019 à 14:46371742
[citer auteur=lldm]


Le livre tant attendu pour ouvrir un oncle borné à des lectures qu'il a toujours méprisées jusqu'ici et l'entrainer par le fond avec vous.
Il ne vous aidera pas plus √† comprendre pourquoi ceux qui ha√Įssent la bande dessin√©e sont des trous du cul qu'√† comprendre pourquoi ceux qui l'aiment sont des imb√©ciles, mais c'est le guide id√©al pour traverser le festival d'Angoul√™me l'allure enfin conqu√©rante, d√©finitivement rompu √† tous les codes d'un monde et d'un art qui n'auront plus aucun secret pour vous.

A priori il sera présent sur le stand de Pré Carré au festival, et probablement à ceux de Adverse et PLG, Ab Irato n'ayant pas de stand (feignasses). Sinon, si vous êtes pressé ou si vous voulez encombrer tonton du manuel, y'a une page là :
On peut en lire un chapitre téléchargeable en pdf ici. Et le commander.
[/citer]

il est désormais dans les librairies (qui en veulent)

lldm, 24.03.2019 à 1:10371653
Dernier bulletin officiel consacré cette année aux objets des physiques classique et quantique



il en reste quelques uns commandables ici

lldm, 20.12.2018 à 21:56370837


Le livre tant attendu pour ouvrir un oncle borné à des lectures qu'il a toujours méprisées jusqu'ici et l'entrainer par le fond avec vous.
Il ne vous aidera pas plus √† comprendre pourquoi ceux qui ha√Įssent la bande dessin√©e sont des trous du cul qu'√† comprendre pourquoi ceux qui l'aiment sont des imb√©ciles, mais c'est le guide id√©al pour traverser le festival d'Angoul√™me l'allure enfin conqu√©rante, d√©finitivement rompu √† tous les codes d'un monde et d'un art qui n'auront plus aucun secret pour vous.

A priori il sera présent sur le stand de Pré Carré au festival, et probablement à ceux de Adverse et PLG, Ab Irato n'ayant pas de stand (feignasses). Sinon, si vous êtes pressé ou si vous voulez encombrer tonton du manuel, y'a une page là :
On peut en lire un chapitre téléchargeable en pdf ici. Et le commander.

jmmelo, 27.11.2018 à 12:39370548
Quand j'essaye de mettre un contour autour du "grand public", se dessine "divertissement". J'ai l'impression que l'unique lecture du grand public d'une "oeuvre" (ratissons large avec ce mot) est l'aspect divertissant ou sentimentaliste (grosses ficelles de larmes de crocodile).

Je suis moi-même très condescendant! Même s'il m'arrive d'être grand public...

lldm, 27.11.2018 à 1:16370540
Pierre :
Définition de "grand public" sur le TLFI:

"La masse des gens dont les go√Ľts et les id√©es ne sont pas tr√®s pr√©cis, qui manque g√©n√©ralement de culture et de finesse d'esprit. "
.


quand je pense au nombre de fois o√Ļ on me trouve condescendant quand je dis que le grand public n'existe pas, c'est prodigieux de voir de quelle hauteur de vue on le fait exister...

Pierre, 26.11.2018 à 23:07370539
Définition de "grand public" sur le TLFI:

"La masse des gens dont les go√Ľts et les id√©es ne sont pas tr√®s pr√©cis, qui manque g√©n√©ralement de culture et de finesse d'esprit. "

Et sur ce même outil, l'une définition de "lecteur" est ... "Public (d'un écrivain, d'un journal, d'un roman)".

Mr_Switch, 26.11.2018 à 15:40370537
Si c'était un sujet si simple, vous ne seriez pas là à discuter d'un accouchement qui ne fut pas si évident :)

La notion de grand public m'interroge aussi. Mais mes conclusions restent confuses et peut-être biaisées.
Toutefois, il semble que quand lldm √©crit que le ¬ę Grand Public n'existe que comme cat√©gorie autov√©rificatoire marchande ¬Ľ, on est quasiment dans du factuel.

NDZ, 26.11.2018 à 10:16370533
Qua ça soit clair pour tout le monde: la discussion est ouverte à tous :)

Le sujet c'est la nécessité et la destination de l'oeuvre en bande dessinée : qu'est qui pousse l'auteur à écrire en BD ? pas forcément vendre des palettes ie toucher le "Grand Public"... mais comment en vivre ?

NDZ, 25.11.2018 à 16:01370530
Merci pour ta réponse, on se comprend, donc. L'immense retour financier sur le vol artistique et l'imposture intellectuelle est manifeste, il est dégueulasse mais un grand classique de l'Histoire des Arts, malheureusement.

lldm, 25.11.2018 à 0:26370519
NDZ :
Autres choses que j'aurais voulu voir trait√©es, mais √ßa sera s√Ľrement pour les tomes prochains, comme toute bonne s√©rie Grand Public :)

Grand Public et Universalité, les différences ?

Grand Public: forc√©ment du c√īt√© de l'art populaire contre l'art √©litiste ?

Grand Public: l'étape terminale du cycle naturel défricheurs, vulgarisateurs, récupérateurs ?

Il y a aussi le problème de la reconnaissance et de la rémunération de l'intelligence, qui se pose dans tous les domaines, y compris scientifiques.


Sur la notion de "populaire", il y aurait beaucoup à écrire ; j'ai de longues correspondances sur ce sujet avec un ami auteur (très célébré, donc, en quelque sorte, impliqué dans un des sens du mot "populaire", et travaillant avec des références historiques de la paralittérature déconsidérée, ce qui l'implique dans un second sens de ce mot). Peut-être publierons-nous un jour ce bordel, je ne sais pas. Nous ne sommes jamais d'accord, et je crois que de ces tensions intellectuelles et amicales, il y a peut-être quelques trucs à tirer. On verra.
Sinon, rien à voir, mais j'ai pigé ce qui est arrivé avec le PC12 : je devais en déposer un à la librairie Critic pour l'université, et comme un ahuri je n'ai pas compté cet exemplaire dans le petit paquet rennais... Désolé...

lldm, 25.11.2018 à 0:21370518
NDZ :

Il faut dire que, hier soir, quand tu m'as proposé le livre j'ai eu un moment d'hésitation (que tu auras noté, ainsi que Ronald, qui s'est permis d'appuyer ta proposition... à juste titre).


il m'a longuement √©crit √† propos de l'essai qui rejoignait beaucoup de ses interrogations en ceci qu'il le rassure, aussi, sur leur l√©gitimit√©, sur leur partage, bref, sur le fait qu'il ne d√©lire pas tout seul dans son coin. A vrai dire j'ai re√ßu, d√©j√†, e√Ľt √©gard √† la discr√©tion √©ditoriale de l'essai, pas mal de courriers d'auteurs qui s'y reconnaissent et sont soulag√©s que quelque chose de tout √ßa soit enfin dit, aussi frontalement.

NDZ :
Le public, lui, est oublié (à mon sens, tu parles beaucoup d'auteur Grand Public et un peu d'éditeur Grand Public, mais c'est tout). Et même si ça n'est pas forcément le sujet


je dis sans d√©tour - dans cet essai et souvent ailleurs - que d'une part le Grand Public n'existe que comme cat√©gorie autov√©rificatoire marchande, et d'autre part que le public tout court, √ßa ne concerne jamais (√ßa ne doit pas concerner) les auteurs. S'ils commencent √† se le formuler, √† se le repr√©senter, ils le r√©duisent instantan√©ment √† un objectif chim√©rique et ne peuvent que l'amoindrir comme cadre de devenirs. Un public, √ßa apparait impr√©visiblement avec des livres impr√©visibles. On produit des lectures avec des livres. Le reste est un jeu de repr√©sentations plus ou moins bien intentionn√©es servant soit √† colmater des angoisses (pourquoi je fais tout √ßa?) soit √† bricoler d'illusoires conjectures (pour qui je fais tout √ßa?). S'en foutre est un imp√©ratif cat√©gorique. On ne travaille "pour" personne. On travaille sans savoir o√Ļ √ßa va, simplement en sachant que √ßa va.

NDZ :
pas forc√©ment √† voguer sur l'√©cume des √©tals de Merde. Je regrette que tu ne parles pas du r√īle pernicieux de la m√©diatisation


sans doute parce que j'en ai parlé beaucoup ailleurs (ici, par exemple : https://www.du9.org/dossier/comment-jai-ecrit-certains-de-mes-livres/)


NDZ :
Il a aseptis√© certains grands auteurs, certes, et l'√©ponge de ton texte l√®vera facilement les oeill√®res des lecteurs qui n'auront pas compris de qui on parle. Mais, pour l'exp√©rience des nombreux autres lecteurs que je c√ītoie, il les a amen√©s naturellement (et avec bonheur) vers ses "Ma√ģtres"


tout ceci serait recevable et bien innocent si au passage, il ne faisait crever tous ceux qu'il pille et invisibilise par son gros cul (je parle de son poids financier, bien entendu, et de la place qu'il prend dans les rayonnages). Pour Bofa, ça n'a plus beaucoup d'importance, c'est consommé, mais pour les vivants, que personne ne trouve dans une FNAC ou dans la librairie BD du coin sans les commander (il faut donc déjà savoir qu'ils existent et tout est fait pour qu'on l'ignore), les tonnages de fac similés pathétiques produits par ce genre de guignols sont autant de couches de marbres sur des enterrés vivants.

NDZ, 24.11.2018 à 13:04370513
Autres choses que j'aurais voulu voir trait√©es, mais √ßa sera s√Ľrement pour les tomes prochains, comme toute bonne s√©rie Grand Public :)

Grand Public et Universalité, les différences ?

Grand Public: forc√©ment du c√īt√© de l'art populaire contre l'art √©litiste ?

Grand Public: l'étape terminale du cycle naturel défricheurs, vulgarisateurs, récupérateurs ?

Il y a aussi le problème de la reconnaissance et de la rémunération de l'intelligence, qui se pose dans tous les domaines, y compris scientifiques.

NDZ, 24.11.2018 à 12:50370512
Bon, je poste ou je ne poste pas ? Rien de bien intelligent, mais, zou :

Ah bah je rebondis parce que je viens de le lire.

Il faut dire que, hier soir, quand tu m'as proposé le livre j'ai eu un moment d'hésitation (que tu auras noté, ainsi que Ronald, qui s'est permis d'appuyer ta proposition... à juste titre). J'avais peur de ce que je pourrais te dire, étant donné que, ce n'est ici un secret pour personne, le mail indélicat qui lance l'essai (réussi) est le fruit d'un auteur qui a pour moi une importance particulière dans mon parcours de public. Oui, pas grand. Sans P.

Hé bien, on en reparlera avec passion et plaisir une prochaine fois mais je salue et regrette juste quelques petites choses.

Le public, lui, est oubli√© (√† mon sens, tu parles beaucoup d'auteur Grand Public et un peu d'√©diteur Grand Public, mais c'est tout). Et m√™me si √ßa n'est pas forc√©ment le sujet, c'est une Mati√®re plastique, qui change, qui √©volue et qui, souvent, parfois, rarement, reste curieuse, d√©friche, va creuser dans les tr√©fonds et ne reste pas forc√©ment √† voguer sur l'√©cume des √©tals de Merde. Je regrette que tu ne parles pas du r√īle pernicieux de la m√©diatisation (bon tu parles du marketing, mais ce n'est qu'une face de la m√©diatisation, c√īt√© √©metteur, il manque le c√īt√© "r√©√©metteur" des m√©dias que tu cites juste une fois en tant que Inrocnikart), car, les Prix aidant il a d√©sormais portes ouvertes partout. Et √ßa, √ßa joue. Je saluais il y a quelques jours sur le forum le fait que de nombreux auteurs avaient √©t√© invit√©s √† la radio ces derniers jours pour parler des leurs livres.... las, le c√īt√© microcosme et circularit√© des carnets d'adresse (coupl√© √† un ENORME manque de curiosit√©, de culture et de prise de risque des journalistes) a fait que j'ai not√© que les m√™mes auteurs ont √©t√© invit√©s sur France Inter ou Culture, trois ou quatre fois, dans diff√©rentes √©missions (et donc √† diff√©rents cr√©neaux horaires, et donc pour diff√©rentes personnes coinc√©es √† diff√©rentes heures dans leurs voitures).

Je suis enti√®rement d'accord avec toi sur le c√īt√© insultant de ce mail court, d'un auteur ayant arbor√© une √©toile noire un temps (les √©toiles violettes et pixelis√©es de la couverture ?), d'un ancien r√©volt√© fruit de la gentrification, et qui devrait d√©fendre le milieu d'o√Ļ il vient (m√™me si artisans et artistes se c√ītoient parfois dans le milieu de la bande dessin√©e, comme en litt√©rature ou dans les arts plastiques). Mais, il a aussi les qualit√©s de ses d√©fauts, d'un point de vue de simple(t) lecteur (et il a d√©j√† pris sur ce sujet certains textes... alors que selon moi, d'autres m√©riteraient dix fois pire). Il a aseptis√© certains grands auteurs, certes, et l'√©ponge de ton texte l√®vera facilement les oeill√®res des lecteurs qui n'auront pas compris de qui on parle. Mais, pour l'exp√©rience des nombreux autres lecteurs que je c√ītoie, il les a amen√©s naturellement (et avec bonheur) vers ses "Ma√ģtres" (est-ce que j'aurais livres de Gus Bofa sans lui ? myst√®re), vers des auteurs obscurs qui creusent leur propre sillon, vers des choses exigeantes qui font que, ses lecteurs, lisent parfois, d√©sormais, des choses qui ne se trouvent quasiment pas en librairie... de la notion de Grand Public... changeante. (j'en connais m√™me beaucoup qui ne "le suivent plus" c√†d n'ach√®tent plus ses livres, par d√©sint√©r√™t manifeste)

Bon, tu sauras qu'il faudra tout relire au prisme de mon pessimisme quant à la réelle intelligence de ce que l'on peut espérer de certains. Mais il est indéniable que dans un contexte de disparition de petites librairies et de petits éditeurs (parfois majeures et majeurs), il faudrait juste un coup de pouce de ces "anciens" galériens du domaine. Et non pas un coup de pied. Et en ce sens, je trouve ton essai salvateur.

lldm, 04.11.2018 à 2:06370366
Bin flute, je me rend compte que je ne vous en ai m√™me pas annonc√© la sortie, alors qu'une partie des r√©flexions qui ont compos√© ce livre sont n√©es de conversations tenues ici. Voil√† donc "Bande dessin√©e et grand public", un court essai sur des questions banales mais jamais frontalement probl√©matis√©es. C'est annonc√© pour janvier mais c'est d√©j√† commandable, c'est fait par Adverse et √ßa co√Ľte trois fois rien :

Bande dessinée et grand public, dont j'espère bien qu'il engagera d'autres lignes de réflexions, qu'il se poursuivra par d'autres, dans d'autres textes.

lldm, 28.10.2018 à 16:29370306
D'une pierre deux coups (parce que la grande agitation entourant la p√©riode de cr√©ation du pr√©c√©dent num√©ro m'a compl√®tement fait zapper l'annonce de sa sortie) avec les derni√®res sorties du Fanzine Amici, qui cl√ītureront cette passionnante et gratifiante exp√©rience √©ditoriale :


le dixième Amici (Pubis) reçoit les planches de C. de Trogoff, Jean-Pierre Marquet, Robert Varlez, Antoine Ronco
Lo√Įc Largier, L.L. de Mars et une cr√©ation exceptionnelle de
Guillaume Chailleux qui s'est vu confier les planches réalisées par Marie-Florentine Geoffroy et moi lors d'un "Ressac" commencé au cours d'une rencontre Pierre Feuille ciseaux et que la mort de Marie florentine nous a interdits d'achever. Guillaume a poursuivi le travail, l'a augmenté, a donné un sens et une cohérence à tout ça.

Pour le commander



Le onzi√®me num√©ro accueille les travaux de L.L. de Mars, Muzotroimil, J√©r√īme LeGlatin & blexBolex qui, in extremis, trouvent une fin √† leurs "Derni√®res nouvelles de Randolph Carter", J.M. Bertoyas qui nous fournit enfin ses planches apr√®s 10 num√©ros, Lo√Įc Largier, C. de Trogoff et Jean-Pierre Marquet.

Pour le commander

Nous avons atteint notre objectif, qui était de dix numéros, et nous l'avons même excédé de ce numéro qui vient conclure en beauté cette belle histoire.

lldm, 18.10.2018 à 16:02370215


Quelques planches s'aventurent dans des cadres √©ditoriaux o√Ļ l'on est (encore) peu habitu√©s √† voir publi√©es des bandes dessin√©es : Lundi Matin Papier 3

lldm, 07.09.2018 à 21:32369803


Bon, comme je continue √† avoir un streaming merdique dans le Terrier et que Vimeo limite le stockage d√©sormais, je me d√©cide √† monter une chaine youtube qui rassemblera pas √† pas la centaine de flimes √©parpill√©s (ce qui me permettra aussi de montrer des trucs qui dorment dans des disques durs). J'esp√®re que √ßa rendra un peu plus visibles les travaux de tout le monde; pour l'instant, il y a essentiellement les courts-m√©trages d'animations du labo √©l√©marsons, mais bient√īt les s√©ries de docus sur le boulot artistique(dessin et musique) viendront rejoindre tout √ßa. Si j'ai bien compris le principe, en vous abonnant au bazar vous serez tenus au courant des mises en ligne de nouveaux flimes.

lldm, 19.07.2018 à 11:37369486
Pierre :




Bien !

lldm: √Čtais-tu d√©j√† lecteur de Nathalie Sarraute √† l'√©poque ?


oui, et ce livre a été pensé clairement en hommage appuyé à son travail, dans la perspective d'ajouter aux problèmes structurels du récit qu'on pourrait avoir en commun avec le roman, ses romans, des problèmes propres aux bandes dessinées.

Pierre, 18.07.2018 à 22:13369482




Bien !

lldm: √Čtais-tu d√©j√† lecteur de Nathalie Sarraute √† l'√©poque ?

lldm, 14.06.2018 à 18:16369153
Pierre :

Ah oui ? Le grand silence est un film vraiment int√©ressant, plut√īt atypique pour un western italien (tourn√© √† Cortina d'Ampezzo). Vu son niveau de violence, je comprends qu'il t'ait marqu√© si tu l'as vu enfant ! Si je mes informations sont exactes, il a fait un bide terrible √† sa sortie en salle. Le producteur ayant anticip√© cet √©chec avait demand√© le tournage d'une fin alternative o√Ļ le h√©ros s'en sort vivant, mais l'√©quipe a fait en sorte que le r√©sultat soit tellement grotesque qu'il ne puisse √™tre exploit√© (je l'ai vue cette fin - sans la bande sonore - et c'est effectivement d√©bile).


Il √©tait pass√© √† la t√©l√©vision, sans doute le soir o√Ļ j'avais le droit de la regarder le mardi soir, j'imagine) ; j'avais moins de dix ans. Je me souviens qu'il avait r√©volt√© mes parents, qui me disaient toutes les cinq minutes "regarde pas √ßa !" (mais comme c'√©tait le seul soir de la semaine o√Ļ je regardais la t√©l√©vision, je trouvais toutes sortes d'arrangements pour rester l√† ; c'est de la m√™me fa√ßon que j'ai vu et √©t√© chamboul√© par le Satyricon, auquel je n'avais pas plus compris grand chose que le corbucci mais qui dans les m√™mes mesures a marqu√© tr√®s longtemps mes dessins et r√™veries) et que pendant des ann√©es ils en reparlaient comme d'un truc inadmissible.

Pierre, 14.06.2018 à 17:08369152
lldm :
Pierre :
Tiens, ça m'évoque un vieux western d'Anthony Mann (Je suis un aventurier ?), et puis, à propos de charpente, l'une des actions symboliques les plus saillantes de l'occupation du Larzac n'avait-elle pas été la reconstruction d'une bergerie (en pierre certes) ?


pas vu, celui-l√† (j'adore Anthony Mann, peut-√™tre des petites bulles qui viennent p√©ter √† la surface de la t√™te? Mais la figure du d√©but est nettement inspir√©e par "Il grande silenzio" de Corbucci, qui m'avait retourn√© la t√™te quand j'√©tais enfant ); une partie des sources vient ici d'un roman photo belge des ann√©es 60, offert par une copine (d'ailleurs, on le voit √©galement appra√ģtre en morceaux dans le dernier Amici, sous les ciseaux de C. de Trogoff, ma compagne, √† qui le roman photo a √©t√© offert). Le film d'arri√®re plan ces jours-l√† (y'a toujours des films d'arri√®re-plan) √©tait "Le 4e morceau de la femme coup√©e en trois" de Laure Marsac (super bien, √ßa).


Ah oui ? Le grand silence est un film vraiment int√©ressant, plut√īt atypique pour un western italien (tourn√© √† Cortina d'Ampezzo). Vu son niveau de violence, je comprends qu'il t'ait marqu√© si tu l'as vu enfant ! Si je mes informations sont exactes, il a fait un bide terrible √† sa sortie en salle. Le producteur ayant anticip√© cet √©chec avait demand√© le tournage d'une fin alternative o√Ļ le h√©ros s'en sort vivant, mais l'√©quipe a fait en sorte que le r√©sultat soit tellement grotesque qu'il ne puisse √™tre exploit√© (je l'ai vue cette fin - sans la bande sonore - et c'est effectivement d√©bile).

lldm, 14.06.2018 à 16:42369150
Pierre :
Tiens, ça m'évoque un vieux western d'Anthony Mann (Je suis un aventurier ?), et puis, à propos de charpente, l'une des actions symboliques les plus saillantes de l'occupation du Larzac n'avait-elle pas été la reconstruction d'une bergerie (en pierre certes) ?


pas vu, celui-l√† (j'adore Anthony Mann, peut-√™tre des petites bulles qui viennent p√©ter √† la surface de la t√™te? Mais la figure du d√©but est nettement inspir√©e par "Il grande silenzio" de Corbucci, qui m'avait retourn√© la t√™te quand j'√©tais enfant ); une partie des sources vient ici d'un roman photo belge des ann√©es 60, offert par une copine (d'ailleurs, on le voit √©galement appra√ģtre en morceaux dans le dernier Amici, sous les ciseaux de C. de Trogoff, ma compagne, √† qui le roman photo a √©t√© offert). Le film d'arri√®re plan ces jours-l√† (y'a toujours des films d'arri√®re-plan) √©tait "Le 4e morceau de la femme coup√©e en trois" de Laure Marsac (super bien, √ßa).

Pierre, 08.06.2018 à 7:51369105
lldm :
Quelques planches inédites consacrées à la ZAD de NDDL : Nos Charpentes




Tiens, ça m'évoque un vieux western d'Anthony Mann (Je suis un aventurier ?), et puis, à propos de charpente, l'une des actions symboliques les plus saillantes de l'occupation du Larzac n'avait-elle pas été la reconstruction d'une bergerie (en pierre certes) ?

lldm, 07.06.2018 à 16:10369102
Quelques planches inédites consacrées à la ZAD de NDDL : Nos Charpentes


lldm, 31.05.2018 à 20:17369054

Deux nouveaux bouquins expérimentaux réalisés aux ateliers de Bruc, "Tartan" et "Fétiches".
Pour présenter "Fétiches", j'ai fait un documentaire pour la série "Documenter" (huitème film consacré au travail artistique)


lldm, 20.04.2018 à 19:25368807

Exposition collective Adverse - Bruxelles, galerie 100 titres, avril 2018

Sixième d'une série de films consacrés au travail, "Documenter" .

lldm, 12.03.2018 à 8:53368483
Pierre :
C'est recueilli ici en fin de volume (dans les années 90, un classique du bac à solde à 10 francs):





(Je note une petite coquille sur la bullefiche: c'est bien une "de" bottes et non "des".)


Dommage, c'√©tait la p√©riode o√Ļ je contournais les bac bd dans les solderies... √ßa va √™tre plus compliqu√© √† rechopper maintenant. Pour des raisons compl√®tement hasardeuses, ma biblioth√®que est vide de tout Forest alors que je trouvais √ßa vraiment tr√®s bon. Et maintenant, c'est un peu tard pour en chercher.

lanjingling, 11.03.2018 à 16:39368473
Pierre :
C'est recueilli ici en fin de volume (dans les années 90, un classique du bac à solde à 10 francs):



Je fréquentais fréquemment ces fameux bacs, mais n'ai pas souvenir de l'y avoir vu (autrement, je me le serais procuré).
O√Ļ avais-je donc les yeux ?

Pierre, 11.03.2018 à 16:31368471
C'est recueilli ici en fin de volume (dans les années 90, un classique du bac à solde à 10 francs):





(Je note une petite coquille sur la bullefiche: c'est bien une "de" bottes et non "des".)

Pierre, 11.03.2018 à 15:11368466
Je profite de ce que je suis souffrant, pour m'ébattre, comme jadis l'enfant malade cloué au lit parmi ses illustrés, dans ma collection de Charlie mensuel (première série). Alors même que je m'étonnais ces derniers jours de l'absence de publication de Forest dans ce journal, je tombe sur un court et fascinant récit complet, Histoire de bottes, qui est du lldm avant la lettre.

C'est dans le n¬į36 dat√© de janvier 72.

lanjingling, 09.03.2018 à 15:19368443
La New York Review of Books publie justement dans son édition de cette semaine des articles rétrospectifs, dont un sur le procès pour "parasitisme" de l'alors jeune (24 ans) Joseph Brodsky.

lldm, 05.03.2018 à 17:01368420
si vous ne faites pas partie de la petite poignée de lecteurs qui lisent Amici, vous ne connaissez pas ce récit, qui s'affiche ce Matin chez les camarades du Lundi



une des collaborations qui nous réunit, Emmanuel LeGlatin et moi,depuis quelques temps. Bonne lecture pleine de joie et d'optimisme radieux

lldm, 06.02.2018 à 0:15368266
Le cinquième Bulletin (frottages, gravures, couture, sérigraphies, pop-up etc.)



Tiré à 30 exemplaires il en reste quelques-uns (nous n'avions pas tout apporté à Angoulême pour que d'autres lecteurs puissent en profiter), que nous rendons disponibles à cette adresse.

lldm, 22.01.2018 à 3:00368094
H√© bien voil√†, il est fini, il sera √† Angoul√™me. On n'y croyait pas vraiment (d'autant que C. de Trogoff et moi-m√™me passons tout notre temps √† pr√©parer pour cette date √©galement le cinqui√®me Bulletin Officiel, notre labo √©ditorial le plus tordu de PCCBA), mais voil√†, les 45 exemplaires de "La langue slave II" sont tir√©s, les bo√ģtes √©galements imprim√©es, coup√©es, pli√©es, et hop.


Coffret La langue slave II, publication 2018 PCCBA


lldm, 20.01.2018 à 3:59368057
(ah bin non, il est pas plus bas, le film, il est dans un autre fil... bon, je le refous l√†, c'est plut√īt sa place)

lldm, 20.01.2018 à 3:58368056
et au même stand (1.25 & PCCBA), vous trouverez la plus expérimentale de nos réalisations (et sans doute une des plus complexes à concevoir et réaliser)



(voir le film un peu plus bas sur ses conditions de création)

lldm, 20.01.2018 à 3:54368055
Amici n¬į10 sera √† Angoul√™me


avec C. de Trogoff, Lo√Įc Largier, Jean-Pierre Marquet, Guillaume Chailleux, Marie Florentine Geoffroy, Robert Varlez, L.L. de Mars

lanjingling, 19.01.2018 à 13:06368043
Je ne pense pas que cela suffise pour apposer un sticker sur la réédition :)

Le PBE, 19.01.2018 à 13:05368041
Bulle d'Argent 2017 !

Sous les bombes sans la guerre

lldm, 10.01.2018 à 3:05367802
Le quatri√®me volume du fanzine Chambre p√Ęme est disponible. Il est plein de choses chouettes, plein de gens qui dessinent, √©crivent, assemblent, collent.
Le fanzine est √©galement t√©l√©chargeable en pdf pour ceux qui veulent pas engraisser √† rien foutre des fain√©ants de ch√īmeurs.

lldm, 10.01.2018 à 3:02367801



Vingt pages de bandes dessin√©es dans la chouette revue de po√©sie "PLI". J'y suis plut√īt en bonne compagnie (Pag√®s, Vachey etc).
C'est présenté là et ça mérite d'être lu.

lldm, 12.11.2017 à 23:22366991
Jeudi 16, √† partir de 18h, je serai √† St Pierre D'Oleron √† la librairie des Pertuis, pour pr√©senter mon ¬ę Tarzan, seigneur des signes ¬Ľ (Rackham) ; accessoirement, j'aurai un saxophone soprano et sans doute que je soufflerai dedans. On causera si vous avez des questions. Peut-√™tre m√™me si vous n'en avez pas.

lldm, 28.09.2017 à 14:56366596
Pre Carre :
Le PBE :
Bon sang mais c'est bien s√Ľr. J'ai pourtant parcouru toute ma section lldm hier (trav√©e n¬į460, 3e rang√©e, 6e colonne) mais sans soulever les jaquettes.


Je pensais qu'il n'existait une section lldm que dans la bibliothèque de ma maman. Je suis ému.


Oublié de me déconnecter du compte de Pré Carré, comme un cornichon. Désolé, les autres de l'équipe, cette déclaration ne concerne évidemment que moi.
Quel type brouillon je fais, c'est affligeant ...

Pre Carre, 28.09.2017 à 14:31366595
Le PBE :
Bon sang mais c'est bien s√Ľr. J'ai pourtant parcouru toute ma section lldm hier (trav√©e n¬į460, 3e rang√©e, 6e colonne) mais sans soulever les jaquettes.


Je pensais qu'il n'existait une section lldm que dans la bibliothèque de ma maman. Je suis ému.

Le PBE, 26.09.2017 à 21:18366586
lldm :
Le PBE :
Impression de déjà lu avec le récit de L.L. de Mars Chaque mort avale le monde (image répétée/altérée d'un écolier devant son pupitre). Le retrouve-t-on dans un autre bouquin ?


oui oui, c'est le r√©cit que Claude (monsieur Tanibis) a d√©cid√© d'utiliser pour en faire une sorte de pr√©face √† ¬ę Sous les bombes sans la guerre ¬Ľ, imprim√©e au revers de sa jaquette.

Bon sang mais c'est bien s√Ľr. J'ai pourtant parcouru toute ma section lldm hier (trav√©e n¬į460, 3e rang√©e, 6e colonne) mais sans soulever les jaquettes.

lldm, 26.09.2017 à 19:37366584
Le PBE :
Impression de déjà lu avec le récit de L.L. de Mars Chaque mort avale le monde (image répétée/altérée d'un écolier devant son pupitre). Le retrouve-t-on dans un autre bouquin ?


oui oui, c'est le r√©cit que Claude (monsieur Tanibis) a d√©cid√© d'utiliser pour en faire une sorte de pr√©face √† ¬ę Sous les bombes sans la guerre ¬Ľ, imprim√©e au revers de sa jaquette.

Le PBE, 26.09.2017 à 8:43366579
Impression de déjà lu avec le récit de L.L. de Mars Chaque mort avale le monde (image répétée/altérée d'un écolier devant son pupitre). Le retrouve-t-on dans un autre bouquin ?

lldm, 24.09.2017 à 1:04366556
Neuvi√®me num√©ro de notre fanzine de vieux, ¬ę Amici ¬Ľ, num√©ro Nerf. Avec C. de Trogoff, Lo√Įc Largier, Jean-Pierre Marquet, Muzotroimil, Emmanuel LeGlatin et moi-m√™me, il est d√©crit et rendu disponible √† cette page.

NDZ, 16.09.2017 à 20:05366508
Merci Xavier, donc pas de pb a priori (j'avais rêvé d'un bull-outil de correspondance des VO/VF dans ces cas casses-têtes... mais donc, point besoin ici, parfait).

Xavier, 16.09.2017 à 17:57366507
NDZ :
Il me semble qu'il s'agit d'une sélection... sachant que Menu en // réunissait ce qui concernait la souris Quimby. Alors on est loin d'avoir une intégrale. En français, on a des miettes, dans le désordre. Je suis pour qui mettrait un peu de repères dans tout cela.

Chacun des livres traduits correspond √† un recueil en vo. Pas de s√©lection effectu√©e de ce c√īt√©-ci de l'Atlantique, et sauf erreur, √† l'exception des Date Books (carnets), tous les recueils existants ont √©t√© traduits.

NDZ, 16.09.2017 à 15:48366503
Il me semble qu'il s'agit d'une sélection... sachant que Menu en // réunissait ce qui concernait la souris Quimby. Alors on est loin d'avoir une intégrale. En français, on a des miettes, dans le désordre. Je suis pour qui mettrait un peu de repères dans tout cela.

lanjingling, 16.09.2017 à 15:12366501
Pierre :
l'acuité de son propos - produit par la savante interaction de son contenu "textuel" avec la forme même qu'il revêt - mérite vraiment qu'on y prête attention, en ce qu'il éclaire une voie alternative pour sortir de l’écueil que constitue la manière traditionnelle de faire de la bande dessinée.

Sa lecture m'a donné envie de revoir un Chris Ware; je cherche maintenant celui-ci dans la bullebase (il s'agit du Acme Novelty Library #16, je lis les Ware en V.O.), surprise, je ne l'y trouve pas
Malgré l'importance et la notoriété de l'auteur, ses ouvrage au moins les plus importants sont donc loin d'être tous traduits en français.
A moins que ceci soit une intégrale d'ACME ?

lldm, 10.09.2017 à 18:23366465
je disparais une semaine, loin de toute machine. Je répond à mon retour.

lanjingling, 10.09.2017 à 16:32366461
lldm :
lanjingling :
lldm :
mais oui, la bonne question que voilà : est-ce encore de la bande dessinée ? (Je me posais cette question en ouvrant récemment un album de Tintin : "est-ce ENCORE de la bande dessinée ?")

Il y aurait donc des bandes dessinées dont la substance changerait avec le temps, comme des restes animaux se minéralisent en fossiles, des fruits se fermentent en alcool et des végétaux deviennent pétrole ?


Ce qu'une draisienne est à une bicyclette, c'est à peu près l'effet que ça me fait.
En fait, tu voulais dire "est-ce DEJA de la bande dessinée ?" (Non, selon toi).

lldm :
(on pourrait discourir de la même façon du statut des imagines telles que les défendait Pline)
Il faudra, à ce propos, que je lise Pré Carré 6 pour connaitre la suite de ton article sur le dessin , interrompu au numéro 5 sur deux points; quel suspense de fin de page digne de Tillieux.(J'ai bien aimé ton retournement humoristique du paragone peinture-sculpture, qui fait de la sculpture le seul dessin qui soit )

lldm :
son cadre ergotopique
?

lldm, 10.09.2017 à 14:05366459
lanjingling :
lldm :
mais oui, la bonne question que voilà : est-ce encore de la bande dessinée ? (Je me posais cette question en ouvrant récemment un album de Tintin : "est-ce ENCORE de la bande dessinée ?")

Il y aurait donc des bandes dessinées dont la substance changerait avec le temps, comme des restes animaux se minéralisent en fossiles, des fruits se fermentent en alcool et des végétaux deviennent pétrole ?


Ce qu'un draisienne est √† une bicyclette, c'est √† peu pr√®s l'effet que √ßa me fait. Un prototype un peu merdique, pu√©ril, d√©suet, mal foutu, qui n'avance pas, auquel il manque √† peu pr√®s tout ce que promet l'invention d'un nouveau cadre. Sans doute attendrissant pour certains, li√© historiquement √† l'invention des bandes dessin√©es (elle en repr√©sente un moment de construction, une simple √©tape dans une discipline, partiellement approch√©e chez Herg√© l√† o√Ļ elle est d√©j√† parachev√©e chez d'autres depuis longtemps, c'est-√† dire √† concevoir comme un archa√Įsme bien plus que comme une pi√®ce d'arch√©ologie), dont la lecture s'√©l√®ve √† peine au-dessus, en termes de complexit√©, d'invention, d'ouvertures des possiblit√©s offertes par la bande dessin√©e, du feuilletage d'images d'√©pinal bavardes enquill√©es au chausse pied sur une page. Lire √ßa est une exp√©rience sans grande concurrence d√©ceptivement que je ne peux pas traverser comme lecture d'une bande dessin√©e. C'est une autre exp√©rience, sans grand rapport avec la lecture d'une bande dessin√©e. J'aurai du mal √† d√©velopper autant d'√©nergie pour d√©fendre cette conception de Tintin que pour montrer de la bande dessin√©e l√† o√Ļ personne n'en voit, comme je peux essayer de la faire dans Pr√© Carr√©, √©videmment. Mais qu'au moins soit entendu comme possible, ici ou ailleurs, qu'il n'y a rien d'√©vident √† ce qu'un objet (on pourrait discourir de la m√™me fa√ßon du statut des imagines telles que les d√©fendait Pline) se poursuive historiquement accompagn√© de tout son cadre ergotopique.

lanjingling, 08.09.2017 à 15:30366450
"Ceci n'est plus une fraise."

Thierry, 08.09.2017 à 15:10366449

lanjingling, 08.09.2017 à 14:51366448
lldm :
mais oui, la bonne question que voilà : est-ce encore de la bande dessinée ? (Je me posais cette question en ouvrant récemment un album de Tintin : "est-ce ENCORE de la bande dessinée ?")

Il y aurait donc des bandes dessinées dont la substance changerait avec le temps, comme des restes animaux se minéralisent en fossiles, des fruits se fermentent en alcool et des végétaux deviennent pétrole ?

beuzno, 07.09.2017 à 11:59366441
après les"bouffeurs de yaourts" les "buveurs d'huile d'olive"!! (cf yvan brun chez tanibis)

lldm, 06.09.2017 à 11:35366436
Docteur C :

Mais c'est Géant Vert de Parabellum / Les rats qui fait des chroniques pour DBD ? C'est énorme. Remarquez ça fait longtemps qu'il écrit pour la presse, moins surprenant le ton de ses chroniques à l'aune de son parcours.


Dingue.

Pierre, 05.09.2017 à 22:04366434
lldm :

mais oui, la bonne question que voilà : est-ce encore de la bande dessinée ? (Je me posais cette question en ouvrant récemment un album de Tintin : "est-ce ENCORE de la bande dessinée ?")


Tentative de d√©finition. Qu'est-ce que c'est que la "b√©d√©", exactement ? L'expression elle-m√™me exige du locuteur une bonne dose d'ironie (bien que, pour ma part, je la pr√©f√®re au vulgaire sobriquet marketing "roman graphique"). Les initi√©s se disputent sur la terminologie √† employer depuis des ann√©es (j'ai ma propre nomenclature favorite), mais ne sont pas encore parvenus √† un consensus (gr√Ęce aux efforts de quelques troglodytes abrutis). La "b√©d√©" est-elle une forme d'expression valable ? J'ai bien peur que le jury n'ait pas encore rendu son verdict. D'aucuns consid√®rent la combinaison de deux formes pictographiques (√† savoir les symboles dessin√©s et les caract√®res lettr√©s qui forment les mots) comme une impuret√©, alors que d'autres n'y voient pas d'inconv√©nient. Cet embarras pr√©sum√© mis √† part, c'est peut-√™tre dans ce schisme que r√©side ce qui conf√®re √† la "b√©d√©" sa long√©vit√© en tant que forme d'expression essentielle: alors que la prose tend vers "l‚Äôint√©riorit√©" pure, prenant vie dans l'esprit du lecteur, et que le cin√©ma gravite vers "l'ext√©riorit√©" du spectacle exp√©rientiel, la "b√©d√©", de par son mariage de l'int√©riorit√© du mot √©crit et du caract√®re physique de l'image, refl√®te peut-√™tre la v√©ritable nature de la conscience humaine et la lutte entre la d√©finition du soi et la r√©alit√© "mat√©rielle".

Glotz, 05.09.2017 à 11:48366433
Le yaourt doit symboliser la fadeur et la platitude, image commune chez ceux qui n'en font jamais.

Docteur C, 05.09.2017 à 9:27366431
Glotz :
Mael :
(fichtre DBD a chanté les louanges de Betty ?)

Pas Betty, Tarzan, qui est donc ¬ę¬†une putain de BD d√©conseill√©e aux bouffeurs de yaourt¬†¬Ľ.


Mais c'est Géant Vert de Parabellum / Les rats qui fait des chroniques pour DBD ? C'est énorme. Remarquez ça fait longtemps qu'il écrit pour la presse, moins surprenant le ton de ses chroniques à l'aune de son parcours.

lldm, 05.09.2017 à 2:08366429
Pierre :
Glotz :
Mael :
(fichtre DBD a chanté les louanges de Betty ?)

Pas Betty, Tarzan, qui est donc ¬ę¬†une putain de BD d√©conseill√©e aux bouffeurs de yaourt¬†¬Ľ.


Pas s√Ľr que cette critique, t√©moignant pourtant d'une ind√©niable bonne volont√©, serve la cause.


Ma seule cause, depuis que j'ai d√©cid√© de prendre au s√©rieux le travail dans cette discipline, est le malentendu. De ce point de vue au moins, on peut dire que cette critique sert la cause. M√™me si je ne comprend toujours pas le probl√®me avec les yaourts. Je suis s√Ľr que Jane faisait de d√©licieux yaourts √† Tarzan. Moi-m√™me, quand il n'y a plus de yaourts dans le frigo, je pleure. Alors vite, ma compagne fait des yaourts pour me consoler, et moi je lui dessine des tigres et des b√™tes. N'en concluez pas imm√©diatement que ces derni√®res r√©flexions sont sexistes. Chez moi, je fais les compotes. Chacun son truc.

lldm, 05.09.2017 à 2:03366428
Glotz :
Mael :
(fichtre DBD a chanté les louanges de Betty ?)

Pas Betty, Tarzan, qui est donc ¬ę¬†une putain de BD d√©conseill√©e aux bouffeurs de yaourt¬†¬Ľ.



un membre de Hoochie Coochie dont les intentions √† ce moment-l√† m'√©chappent encore aujourd'hui, m'a pass√© cette critique pendant le festival Hoochie Coochie Circus. On s'est pench√©s dessus √† plusieurs, le papier a tourn√©, et personne ne voyait de quoi la critique parlait. Sinc√®rement. On essayait de traduire, de d√©cortiquer. Plus on lisait, plus la perplexit√© gagnait du terrain. On a √©pluch√© chaque phrase, des bouts de m√Ęchoire tombaient un peu partout au sol, personne ne pouvait √©clairer le sens de cette tr√®s myst√©rieuse critique. Qu'incarnent les bouffeurs de yaourt ? Tarzan ? La nature ? Pourquoi les anarcho punks doivent-ils avoir les moyens ? Est-ce que √ßa veut dire que je suis viril ? Que j'aime les chiens ? Que je fais des taches rock ? Quel noeud assez difficile √† saisir rapproche le code et le signe dans la phrase du texte qui parle de civilisation ? Quelle est cette certaine fa√ßon de repr√©senter la nature que cette fresque viendrait saborder ? Etc, etc. Plein de questions, de plus en plus de questions, une par phrase, deux, quelle tourmente ! Et puis nous avons lu dans le m√™me num√©ro la critique du dernier livre de Yannis Macchia ("des batisseurs", une petite merveille soit dit en passant). Que nous n'avons pas comprise non plus. Nous avons √©t√© rassur√©s. Tout √©tait normal. Nous avons pu tranquillement retourner jouer √† la marchande √† nos stands en nous disant que ce magazine √©tait tout simplement √©crit dans une autre langue qu'aucun d'entre nous ne maitrisait.


lldm, 05.09.2017 à 1:48366427
Glotz :
Pierre :
Bon, pour être cohérent, il faudrait que je fasse moi-même un topo plus détaillé de cet ouvrage, mais je reconnais qu'il a quelque chose d'un peu intimidant qui en frêne a priori les velléités critiques.

Hêtre frêné par un tel bouleau, rien d'étonnant ! Plus sérieusement n'hésite pas à développer ton ressenti sur l'album si tu as le temps, c'est vrai que nous n'en avons pas encore parlé ici alors que nous sommes manifestement au moins quatre à l'avoir apprécié.


Honte au logis : l'hêtre est tombé dans l'étang.

Glotz :
Sinon cette critique des bombes est rigolote aussi, on sent le désemparement du chroniqueur, presque gêné d'avoir apprécié.


mais oui, la bonne question que voilà : est-ce encore de la bande dessinée ? (Je me posais cette question en ouvrant récemment un album de Tintin : "est-ce ENCORE de la bande dessinée ?")

Mael, 04.09.2017 à 18:29366425
Glotz :
Mael :
(fichtre DBD a chanté les louanges de Betty ?)

Pas Betty, Tarzan, qui est donc ¬ę¬†une putain de BD d√©conseill√©e aux bouffeurs de yaourt¬†¬Ľ.


Haaaa ok.

Fichtre, sacrée chronique en effet.

Mais √ßa a valu une autre encore plus dr√īle.

Idem j'ai réellement aimé ce Tarzan mais il me faudrait le relire, mais ça m'a fait ça avec à peu près tous les livres de Laurent (sauf les Pingouins mais c'est normal je crois).

Pierre, 04.09.2017 à 18:13366424
Glotz :
Mael :
(fichtre DBD a chanté les louanges de Betty ?)

Pas Betty, Tarzan, qui est donc ¬ę¬†une putain de BD d√©conseill√©e aux bouffeurs de yaourt¬†¬Ľ.


Pas s√Ľr que cette critique, t√©moignant pourtant d'une ind√©niable bonne volont√©, serve la cause.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

retour forum

bordure
coin bordure coin