| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Info décisive pour l'avenir de la BD indé : est-ce que les cours des Arts Déco de Strasbourg continuent d'avoir lieu ?
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Cornélius, Roi des Éditeurs

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Mael, 07.01.2009 à 16:54316965
Au début pas du tout emballé par ce gros machins que je trouvais répétitif et banal j'ai vu s'augmen,ter le plaisir au fur et à mesure de la lecture passant de 2 à 4 étoiles (oui je pense à la bullenote que je vais mettre à une BD quand je la lis, c'ets grave docteur ?)

Pierre, 18.12.2008 à 12:21316401
abasourdi :
J'ai un scoop encore plus grand : Jean Giraud c'est Moebius !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Jean Girault ? L'auteur du Gendarme de Saint-Tropez et de la Soupe aux choux ? Là tu m'en bouches un coin.

longg, 17.12.2008 à 22:11316388
abasourdi :
J'ai un scoop encore plus grand : Jean Giraud c'est Moebius !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Oh quand même, pas la peine de se moquer, Jean Louis Capron - Gauthey c'est pas si connu que ça dans le milieu de la bande dessinée hein!
Moins connu que Cornélius sûrement, c'est dire :)

wandrille, 17.12.2008 à 17:54316377
et Hergé, en fait, c'est Georges Rémi, mais ouais, truc de ouf !

abasourdi, 16.12.2008 à 13:51316339
J'ai un scoop encore plus grand : Jean Giraud c'est Moebius !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

lices, 16.12.2008 à 13:44316338
Pierre :
Ce message aurait davantage sa place dans la rubrique "tout le monde s'en fout", jugez-en vous même: hier soir, la ligne 13 étant en panne et l'occasion faisant le larron, bravant les rigueurs de l'hiver, je suis rentré à pied de ma longue journée de labeur, de la place Clichy à chez moi, suivant la longue avenue qui mène à la paroisse du regretté saint Vincent de Paul, l'ami des pauvres.

Quelques dizaines de mètres après voir quitté la place, cette place même où commence le voyage au bout de la nuit, tombe sous mes yeux frigorifiés, le nom d'une petite rue perpendiculaire à l'avenue: en toutes lettres sur sa plaque émaillée, la rue Capron. "Ah ah, comme Jean-Louis Capron" me dis-je en moi-même, "le faux nez du scénariste de Rancho Bravo et de Chiquito la muerte. Peut-être a-t-il fréquenté ces lieux, peut-être est-ce une sorte d’hommage ?". Sur ces vaines considérations, je poursuis mon chemin, me repaissant des effluves d'une rôtisserie halal, quand, parvenu à hauteur de la station Brochant, tombe cette fois sous mes yeux stupéfaits le nom d'une rue Gauthey. "Comme Jean-Louis Gauthey de Cornélius me dis-je "Ca alors, pour une coïncidence …". De là cette nouvelle considération, tout aussi vaine : et si Gauthey était un pseudonyme ?


C'est l'inverse non ? ils étaient pas rue capron les éditions Cornélius au début ? Et Gauthey c'est Gauthey-Sordhide son nom, confère une interview, quelque part ?

Pierre, 16.12.2008 à 13:03316337
Ce message aurait davantage sa place dans la rubrique "tout le monde s'en fout", jugez-en vous même: hier soir, la ligne 13 étant en panne et l'occasion faisant le larron, bravant les rigueurs de l'hiver, je suis rentré à pied de ma longue journée de labeur, de la place Clichy à chez moi, suivant la longue avenue qui mène à la paroisse du regretté saint Vincent de Paul, l'ami des pauvres.

Quelques dizaines de mètres après voir quitté la place, cette place même où commence le voyage au bout de la nuit, tombe sous mes yeux frigorifiés, le nom d'une petite rue perpendiculaire à l'avenue: en toutes lettres sur sa plaque émaillée, la rue Capron. "Ah ah, comme Jean-Louis Capron" me dis-je en moi-même, "le faux nez du scénariste de Rancho Bravo et de Chiquito la muerte. Peut-être a-t-il fréquenté ces lieux, peut-être est-ce une sorte d’hommage ?". Sur ces vaines considérations, je poursuis mon chemin, me repaissant des effluves d'une rôtisserie halal, quand, parvenu à hauteur de la station Brochant, tombe cette fois sous mes yeux stupéfaits le nom d'une rue Gauthey. "Comme Jean-Louis Gauthey de Cornélius me dis-je "Ca alors, pour une coïncidence …". De là cette nouvelle considération, tout aussi vaine : et si Gauthey était un pseudonyme ?

lices, 15.12.2008 à 23:59316328
wandrille :
lices :
Un bouquin est fait pour être lu que je sache, alors oui les maquettes sont superbes, la politique éditoriale impeccable, les cahiers nickels, sauf que si ton bouquin a été ouvert en librairie, il est foutu. La reliure est pourrie. L'occultation pure et simple de cet aspect de la vie du bouquin relève du tour de passe-passe surout de la part d'un éditeur si exigeant.


Pour donner un son de cloche de l'autre côté de la barrière, la reliure est un aspect assez délicat de la fabrication et d'un livre sur l'autre, chez le même imprimeur, travaillant avec le même relieur, on obtient des horreurs.
Personnellement, la reliure est ma bête noire et un coup sur deux, on est déçu.


Bon je vais pas en rajouter parce que c'est vraiment un éditeur dont j'apprécie le travail. C'est ce côté "même leurs bouquins défraîchis sont parfaits" qui m'a fait m'étrangler avec mon bretzel.

Je vais mieux. Une bonne godasse dans la tronche et ça repart.

wandrille, 15.12.2008 à 18:41316324
lices :
Un bouquin est fait pour être lu que je sache, alors oui les maquettes sont superbes, la politique éditoriale impeccable, les cahiers nickels, sauf que si ton bouquin a été ouvert en librairie, il est foutu. La reliure est pourrie. L'occultation pure et simple de cet aspect de la vie du bouquin relève du tour de passe-passe surout de la part d'un éditeur si exigeant.


Pour donner un son de cloche de l'autre côté de la barrière, la reliure est un aspect assez délicat de la fabrication et d'un livre sur l'autre, chez le même imprimeur, travaillant avec le même relieur, on obtient des horreurs.
Personnellement, la reliure est ma bête noire et un coup sur deux, on est déçu.

Dieu, 14.12.2008 à 17:25316295
Au pire, si tu ne peux pas choisir ton exemplaire, choisis un autre libraire! ;-)

lices, 14.12.2008 à 15:54316293
Pour les reliures je crois qu'on ne peut rien faire sinon bien choisir son exemplaire puis le manipuler avec précaution.

J'expliquerai à mon libraire qu'il faut qu'il commande plusieurs exemplaires pour que je puisse choisir. Et qu'il en mette un de démonstration. Ca doit être faisable non ?

Dieu, 14.12.2008 à 15:02316292
Pour les reliures je crois qu'on ne peut rien faire sinon bien choisir son exemplaire puis le manipuler avec précaution.

Pour ce qui est des couvertures qui ont tendance à se déchirer, il faut repérer les endroits où ça risque de lacher et mettre des petits points de colle forte. De plus une ligne de colle en haut et en bas du dos et un Cornèlius voit sa durée de vie augmenter sensiblement (conseil de geek).

Concernant le grand Autre, mon exemplaire est parfait car j'ai appliqué cette recette. Mais j'avais bien sélectionné mon exemplaire aussi. Je me rappelle que je l'avais acheté le jour où Debeurme le dédicaçait et les gens ressortaient de la file d'attente pour changer leur exemplaire quand ils se rendaient compte que leur exemplaire n'était déjà pas terrib'.

lices, 14.12.2008 à 11:41316285
jmmelo :
Faut pas tout confondre!
Les maquettes de Cornélius sont superbes, là ou les gros éditeurs ont une recette (mauvaise en plus) qu'ils réitères sur chaque bouquins.Chez Cornélius, le papier est de qualité sur lequel on peut imprimer des noirs denses et profonds. Ce qui justifie à mon sens que cornelius puisse avoir un prix pour "beau livre". Ensuite que leurs livres soient fragiles, c'est une autre histoire! Mais souvent ce qui est précieux est fragile...


Ah mais je confonds rien. Un bouquin est fait pour être lu que je sache, alors oui les maquettes sont superbes, la politique éditoriale impeccable, les cahiers nickels, sauf que si ton bouquin a été ouvert en librairie, il est foutu. La reliure est pourrie. L'occultation pure et simple de cet aspect de la vie du bouquin relève du tour de passe-passe surout de la part d'un éditeur si exigeant.

Mael, 14.12.2008 à 11:32316284
Ce que je dis c'est juste que les livres qu'ils vendaient comme "défraichis" étaient, pour certains, comme neufs.
Et donc j'étais bien content de les payer moins de 30%.
Je te dis pas que leurs livres ne s'abiment pas vite.

Je trouve que c'est une critique justifiée pour les livres du type David Boring, Petit Peintre, et tout ces anciens bouquins de Cornélius. Désormais, avec les jaquettes, je trouve qu'ils s'abiment beaucoup moins vite.
Pour ma part mon Grand autre est en excellent état, pareil pour tous leurs livres à jaquettes.

jmmelo, 14.12.2008 à 11:03316283
Faut pas tout confondre!
Les maquettes de Cornélius sont superbes, là ou les gros éditeurs ont une recette (mauvaise en plus) qu'ils réitères sur chaque bouquins.Chez Cornélius, le papier est de qualité sur lequel on peut imprimer des noirs denses et profonds. Ce qui justifie à mon sens que cornelius puisse avoir un prix pour "beau livre". Ensuite que leurs livres soient fragiles, c'est une autre histoire! Mais souvent ce qui est précieux est fragile...

lices, 14.12.2008 à 10:44316282
Et chez Cornélius "défraichis" est une notion étrange.

Dieu sait - non pas toi, l'autre qui n'existe pas - que j'apprécie le catalogue de cet éditeur, mais putain faut arrêter : une notion étrange ! Je vais te faire faire un tour chez mes libraires habituels, les bouquins de Cornélius y sont pourris et se sont quasiment les seuls à se retrouver dans cet état, mêmes les bouquins des méchants grands éditeurs qui ne respectent pas l'auteur / le lecteur, épouvantails si cher, à Cornélius, se tiennent après plusieurs mois ! Quand la vénéneuse aux deux éperons a eu le prix du plus beau livre 2007, ça m'a fait bondir ! Purée l'état de mon exemplaire ! Quelqu'un possède un Grand autre correct ? Alors oui, je les achète sous cellophane moi aussi, mais du coup, un auteur que je ne connais pas, bin désolé, je douille pas 30 euro...

Mael, 14.12.2008 à 9:55316281
Bien d'accord dans le cas d'un achat au prix neuf.
mais 30% parce qu'un coin est un peu corné ça me va.
Bon le Approximativement j'avoue, il doit y avoir 0,5cm de quatrième de couv et des deux dernières pages en moins sur le haut de livre. Mais bon, il était à 2€ au lieu de 19 quoi...

Dieu, 14.12.2008 à 1:14316277
En général, j'achète mes Cornélius encore sous cellophane. Aux prix où sont vendus leurs livres, la moindre des choses serait qu'ils soient en parfait état. Ce qui est loin d'être le cas dès qu'ils ont été un peu en rayon.

Mael, 14.12.2008 à 0:32316274
Aujourd'hui Cornélius fêtait son déménagement en ouvrant son local aux visiteurs pour une grande vente de livres défraichis et/ou abimés avec des réducs allant de 30 à 70% du prix ! Et chez Cornélius "défraichis" est une notion étrange car certains libvre sme paraissent totalement impec mais bon, je ne vais pas m'en plaindre. Pis on a plein de cadeau en plus (des jolis tirés à part tous les 35€).
Et puis si vous veniez déguisés, comme votre serviteur, vous aviez encore 5%, elle est pas belle la vie ?

En tous les cas j'y suis allé et j'ai claqué tout plein d'argent (snif), mais en fait vu la masse de livre c'est pas si énorme.... Jugez par vous même :




Et pour tout ça 79€. Pour comparer j'ai fait la comparaison avec le prix neuf de tout ces ouvrages... Et bien pour tout ça j'aurai du débourser 156€... ça fait des économies quand même ma foi... et quel beau Noël !

Charlie Brown, 13.11.2008 à 11:32315219




Bon, j'allais dire tout le "mal" que je pense de ce bouquin (une fois n'est pas coutume...) mais je vois que Syl et Appollo, avec lesquels je suis complètement d'accord, l'ont déjà fait !
J'ai même pas pu arriver à la moitié de l'album tellement j'étais exaspéré par la traduction (bon, j'aime pas l'impression bleue non plus, mais c'est finalement un moindre mal en regard de cette désastreuse traduction).
Quelle déception !


Mael :
Susumu Katsumata vient de mourir sans avoir vu la traduction française de son œuvre. Espérons que cela ne nous empêchera pas de découvrir le reste !


T'es sûr qu'il est pas mort juste après l'avoir vu ?

Appollo, 05.04.2008 à 2:15306572
Je suis malheureusement d'accord avec Syl. Je n'arrive pas à lire ce livre tant la traduction en patois me tape sur le système. Si Jean-Louis de Corné lit ça, il va me hair, mais je trouve cette version "en patois pur jus" carrément insupportable. Du coup, et malgré mon enthousiasme a-priori (ça a l'air très beau, très chouette), je n'ai pas réussi à dépasser une dizaine de pages.
Je pense que c'est une grosse couillonerie que d'avoir voulu le traduire ainsi.

syl, 05.04.2008 à 0:38306568
Mael :
"Un si gentil garçon" m'avait laissé dubitatif et de fait j'ai été un peu frileux quand j'ai vu ce nouveau manga cornélius. mais bon vu que j'avais adoré Cornigule et les Mizuki je me suis laissé tenté. Je n'ai pas été déçu ! Neige rouge n'a rien à voir, et c'est logique, avec l'ouvrage pré-cité; l'un narre des petits contes noirs de la ville, l'autre croque la vie dans la campagne japonaise. Neige rouge est un voyage passionnant, amusant à plusieurs reprises et servit par un trait de qualité, dans un Japon méconnu. Celui des paysans, du patois, des kappa et autres dokai.
Explorant un peu la même veine que Nononbâ ce n'est toutefois absolument pas un ersatz de Mizuki. La personnalité du travail des deux auteurs étant tout à fait différente.
Susumu Katsumata vient de mourir sans avoir vu la traduction française de son œuvre. Espérons que cela ne nous empêchera pas de découvrir le reste !


Pas vraiment Nonnonba. Plus cru d'ailleurs. Je trouve la couverture MAGNIFIQUE. Et j'ai adoré Nonnonba.
Mais là, il y a un truc, terrible, qui se produit. Je ne supporte pas le patois des campagnes françaises dans un manga (japonais). Ca me rend la BD illisible. Court circuit. Incompatibilité, échec de la transposition en ce qui me concerne. La greffe linguistique ne prend pas. Le parler campagnard français dans le contexte et le mode de vie japonais. Je lis des mots et des expressions qui appellent mécaniquement d'autres images liés à une autre culture que celle du livre. J'aurais aimé quoi, plus de création, l'invention du patois local, ou à l'inverse beaucoup plus de sobriété, une économie qui mettrait en avant les dessins et le récit,pas le texte foisonnant. Mais je ne sais pas comment l'expliquer, je comprends la démarche logique de se servir de ce parler paysans dans la bouche de paysans. Une fois de temps à autre, à la rigueur, mais là c'est trop. C'est même lourd (et répétitif, y compris thématiquement). Il faut dire que c'est un recueil de courtes BD publiées sur une longue période, et en plus un recueil THEMATIQUE... Too much.
Je pense que ça le dessert, à mes yeux et à mes oreilles. Voilà, lire, le texte, me soule. Je ne rentre pas dans ces récits rendus artificiels par ce français. Je le préfère muet :) Dommage. On verra plus tard, je lui ai donné sa chance plusieurs fois mais me faire violence ne sert à rien. Beau travail de Cornelius encore une fois.

Dieu, 21.03.2008 à 20:03306019
Mael :
yan :
J'aime énormément les livres de Ludovic Debeurme, mais manque de temps pour aller en librairie, je n'ai pas encore pu me procurer celui-ci.
À voir les bullenotes, tout ceux qui l'ont lu ont aimé, mais quelqu'un pourrait peut-être m'en souffler deux ou trois mots, pour aiguillonner ma curiosité ?


Il est très bon. (zut ça en fait quatre)


Je l'ai pas trouvé mauvais mais j'ai eu le sentiment que 100 pages de plus ou de moins n'auraient pas changé grand chose à l'affaire. Et puis ça n'a pas la force d'un Blackhole qui aborde un peu le même thème.

Mael, 21.03.2008 à 10:41305991
"Un si gentil garçon" m'avait laissé dubitatif et de fait j'ai été un peu frileux quand j'ai vu ce nouveau manga cornélius. mais bon vu que j'avais adoré Cornigule et les Mizuki je me suis laissé tenté. Je n'ai pas été déçu ! Neige rouge n'a rien à voir, et c'est logique, avec l'ouvrage pré-cité; l'un narre des petits contes noirs de la ville, l'autre croque la vie dans la campagne japonaise. Neige rouge est un voyage passionnant, amusant à plusieurs reprises et servit par un trait de qualité, dans un Japon méconnu. Celui des paysans, du patois, des kappa et autres dokai.
Explorant un peu la même veine que Nononbâ ce n'est toutefois absolument pas un ersatz de Mizuki. La personnalité du travail des deux auteurs étant tout à fait différente.
Susumu Katsumata vient de mourir sans avoir vu la traduction française de son œuvre. Espérons que cela ne nous empêchera pas de découvrir le reste !

Mael, 21.03.2008 à 10:32305989
yan :
J'aime énormément les livres de Ludovic Debeurme, mais manque de temps pour aller en librairie, je n'ai pas encore pu me procurer celui-ci.
À voir les bullenotes, tout ceux qui l'ont lu ont aimé, mais quelqu'un pourrait peut-être m'en souffler deux ou trois mots, pour aiguillonner ma curiosité ?


Il est très bon. (zut ça en fait quatre)

Charlie Brown, 21.03.2008 à 9:26305984




Mon dieu, qu'il est con !... :o)

lices, 24.02.2008 à 22:21304485
Ah merde ça fait que un mot.

lices, 24.02.2008 à 22:20304484
yan :
J'aime énormément les livres de Ludovic Debeurme, mais manque de temps pour aller en librairie, je n'ai pas encore pu me procurer celui-ci.
À voir les bullenotes, tout ceux qui l'ont lu ont aimé, mais quelqu'un pourrait peut-être m'en souffler deux ou trois mots, pour aiguillonner ma curiosité ?


Undergroundeux.

chrisB, 06.02.2008 à 12:00303539
Encore un superbe ouvrage Cornelius, encore une pepite signée Gus Bofa.




Un extrait pompé ailleurs qui illustre bien ce livre (et l'auteur)

"La misanthropie de Bofa s'accompagne d'une compassion réelle pour cette humanité soumise à "la loi d'airain de la marche en avant vers un but inconnu, malgré la lassitude, le découragement, la certitude du geste vain, de l'agitation stérile". Son rire, rarement gai, cache une profonde empathie. Bofa se fait le témoin des "grandes catastrophes psychologiques de l'humanité". Dessiner l'affranchit de sa propre inquiétude."

yan, 16.12.2007 à 21:23300397
J'aime énormément les livres de Ludovic Debeurme, mais manque de temps pour aller en librairie, je n'ai pas encore pu me procurer celui-ci.
À voir les bullenotes, tout ceux qui l'ont lu ont aimé, mais quelqu'un pourrait peut-être m'en souffler deux ou trois mots, pour aiguillonner ma curiosité ?

Dieu, 16.12.2007 à 20:42300395
Je ne sais pas ce que valent les histoires d'un gentil garçon mais pour l'avoir feuilleté, j'ai trouvé les dessins de la première partie d'une rare beauté. Dans la deuxième partie les dessins sont moins bons. Plus anciens? Les noirs sont d'une profondeur jamais atteinte pour un manga voire pour toute la bd. Dommage que la couverture (en peau de lépreux) soit de la camelotte comme d'habitude chez Cornélius.

lanjingling, 16.12.2007 à 13:23300383
chrisB :
Ben moi j'ai lu ce bouquin (plutot qu'un autre, faut bien faire des choix, on ne peut pas tout lire) car la presentation de l'editeur (Cornélius pour ne rien gacher) m'a titillé.

si on commence a faire attention aux presentations faites par les editeurs, on n'a pas fini de recenser les conneries;
genre , je viens de lire la presentation par mosquito de till ulenspiegel par dino battaglia (me demandez pas pourquoi je cherchais ca, trop long a raconter), & j'ai trouve :
Cette alliance de l'humour avec la tragédie ne pouvait pas laisser Battaglia indifférent, lui qui était un grand amateur d'Edgar Poe. ...
ha , edgar poe , ce joyeux drille
conclusion :ne croyez jamais les pubs

Smiley_Bone, 16.12.2007 à 12:23300381
Je rappelle quand même que Cornélius a un blog et qu'il serait peut-être plus pertinent de faire ces remarques sur la comparaison avec Ozu là-bas. Moi je ne connais pas assez bien Ozu pour m'hasarder à un jugement, toutefois la présentation ne se base que sur cette comparaison, mais aussi sur des considérations plus techniques et plus concrètes sur les histoires, et là en tout cas je ne peux qu'être d'accord.

david t, 16.12.2007 à 10:20300376
et puis il faudrait aussi arrêter de juger le boulot d'un artiste en fonction de son oeuvre, parce que bon, ça n'a pas de sens.

comment? la porte est par là? je...?

chrisB, 16.12.2007 à 9:41300371
Ben moi j'ai lu ce bouquin (plutot qu'un autre, faut bien faire des choix, on ne peut pas tout lire) car la presentation de l'editeur (Cornélius pour ne rien gacher) m'a titillé.

Après pour ce qui est de juger le boulot d'un artiste en fonction de la pres editeur, personne ici n'a parlé de ca, heureusement car ca n'a pas de sens...

Smiley_Bone, 16.12.2007 à 8:21300370
Oui mais bon moi ce qui m'intéresse là, c'est la prestation de Abe, les textes d'introductions sont bien sympathiques, mais ce n'est pas pour cela que j'ai acheter ce bouquin.

Je ne vais quand même pas juger le boulot d'un artiste sur la présentation de l'éditeur. Ca n'a pas de sens.

chrisB, 15.12.2007 à 22:27300365
Smiley_Bone :
Ben oui il y a des gens qui ont du mal avec les auteurs qui captent l'éphèmère, c'était déjà le cas pour le Alec d'Eddie Campbell.^^


Ah oui c'etait deja toi pour le "Alec" :o)

Le second vient de sortir, je t'en prie la bullefiche n'attend que toi :o)


Sinon pour Thyuig, effectivement la comparaison est vraiment très simpliste, elle ne reflete pas du tout l'oeuvre d'Ozu, ni sa manière de filmer...
mais je ne plains pas plus que ca sur la presentation on a echappé au fameux "ce qui est ouzien" :o))

THYUIG, 15.12.2007 à 20:37300364
N'empêche que sur ce coup il a raison le chrisB, c'est pas parce que Abe est auteur japonais qu'il faut le comparer à n'importe quel autre auteur japonais de renom. Pis avec Ozu, on est quand très loin de ce que j'ai pu lire de cet auteur.

Smiley_Bone, 15.12.2007 à 20:33300363
Ben oui il y a des gens qui ont du mal avec les auteurs qui captent l'éphèmère, c'était déjà le cas pour le Alec d'Eddie Campbell.^^

chrisB, 15.12.2007 à 20:16300362
Grosse deception.
J'en attendais certainement trop, la faute à cette presentation qui rapproche l'auteur au cinéaste Ozu, alors forcement on se fait des idées...
Je ne suis pas rentré dans l'univers de l'auteur, la facon dont il deroule ses histoires ne m'a que peu touchée. J'ajoute que le rapprochement avec Ozu m'a completement echappé.

chrisB, 03.10.2007 à 11:49294548
Waouuu, Nadja me laisse sans voix sur ce coup là !!
Avec ce gros volume, elle signe pour moi son meilleur album. Elle evoque tout un tas de themes (centrés autour de l'acte de création), son propos est interessant en meme temps qu'il est drole et que ses personnages sont attachants. Une très belle réussite.

chrisB, 14.06.2007 à 21:46287522
L'égout et les couleuvres, comme on dit :o)

jquenelle, 14.06.2007 à 21:25287520
Pas du tout d'accord avec CHris B sur "3, rue des mystères" que j'ai trouvé au moins aussi bon que NonNonBâ, voire meilleur. En tout cas, pas chiant une seule seconde (à part peut-être l'histoire des crânes, un peu plus convenue), avec des moments de pure émotion et de pur génie ("la fabrique de yokaï" et "la porte de l'univers", nom de dieu!!). Le dessin est supérieur à NonNonBâ, mais le ton est probablement plus japonais, moins évident pour un public occidental. Kitaro est très drôle aussi, dans un registre plus léger.

niaf, 14.06.2007 à 16:22287506
lien wart concernant Cornélius ou l’art de la mouscaille et du pinaillage

chrisB, 14.06.2007 à 10:20287454
Mes paupieres sont lourdes...lourdes....Quelle déception après le superbe Nonnonba, ne serait ce le dessin (sublime) il y a des passages qui font très amateur (genre ado prepubere sur son cahier de texte), la faute à la traduction ?, j'ai du mal à le croire connaissant Cornélius (c'est le meme traducteur que Nonnonba ?).

Bref ce recueil de nouvelles est très moyen, il alterne le bon et le chiant, pas pres de me lancer dans Kitaro...

jquenelle, 13.06.2007 à 22:22287423
Le bouquin de Cornélius est juste génial! Je l'ai fini hier soir, je me suis régalé: super impression, comme d'habitude, des tonnes de documents intéressants, et des textes qui m'ont fait me marrer tout seul. Et j'oublais: beaucoup plus d'inédits que ce que je pensais! Mes préférés: Winshlus, David B (6pages), Blutch et aussi Micol, pour une tranche de vie dans les locaux de Cornélius pas piquée des hannetons!
Je rajoute que j'ai commandé sur le site de Cornélius et qu'entre le moment où j'ai envoyé mon chèque et le moment où j'ai reçu le livre, il s'est écoulé seulement 4 jours! Plus rapide qu'Amazon! Vivement qu'ils passent à Paypal, on pourra être livré en 48 heures.

niaf, 26.05.2007 à 19:32286293
Le PBE :
Kikalu ?
(grand jeu-concours : le premier qui répond "moi" se verra rétorquer "ben t'as plus qu'à nous envoyer le sommaire")

Commandable à partir du site de Cornelius.
Quelqu'un a un avis ?

Mael, 12.05.2007 à 8:31285279
pas moi mais je l'achète bientôt ^^

Le PBE, 11.05.2007 à 22:44285265
Kikalu ?
(grand jeu-concours : le premier qui répond "moi" se verra rétorquer "ben t'as plus qu'à nous envoyer le sommaire")

lices, 24.04.2007 à 8:21284033
yan :
Des photos des expos Cornelius dans cette bonne vieille ville de Lorient, ici.


Intitulé "l'art de la mouscaille et du pinaillage", le catalogue est très bien. 160 pages avec des inédits de Blexbolex, Blutch, Winshluss, Debeurme, Trondheim, Menu etc... une chronologie marrante, la reprise en photo du matériel et des commentaires présentés à Lorient...

phicil, 23.04.2007 à 13:16283972
david t :
martin :
Qu'ils soient tous les deux universels ne fait pas de doute, on est d'accord.


en fait, la question s'est posée de manière assez anodine pour moi, c'est à dire que ma copine avait prêté nausicaä à sa mère, qui a beaucoup aimé la chose (avec raison d'ailleurs). du coup, on se demandait bien quel autre manga on pourrait lui prêter, et là je regardais dans ma bibliothèque et je ne trouvais que des livres ou trop tapageurs ou trop pointus... (je doute qu'elle se passionnerait autant que moi de matsumoto ou du tezuka "adulte" à la ayako). sauf pour nonnonbâ qui je pense peut s'adresser à n'importe qui, jeune ou vieux, grand ou petit lecteur de bande dessinée. ce qui est une chose rare finalement. (vous en connaissez beaucoup d'autres dans le genre?)


Quartier lointain me semble assez ouvert a tout les pulics.

yan, 23.04.2007 à 12:27283969
Des photos des expos Cornelius dans cette bonne vieille ville de Lorient, ici.

david t, 30.03.2007 à 20:01282241
martin :
Qu'ils soient tous les deux universels ne fait pas de doute, on est d'accord.


en fait, la question s'est posée de manière assez anodine pour moi, c'est à dire que ma copine avait prêté nausicaä à sa mère, qui a beaucoup aimé la chose (avec raison d'ailleurs). du coup, on se demandait bien quel autre manga on pourrait lui prêter, et là je regardais dans ma bibliothèque et je ne trouvais que des livres ou trop tapageurs ou trop pointus... (je doute qu'elle se passionnerait autant que moi de matsumoto ou du tezuka "adulte" à la ayako). sauf pour nonnonbâ qui je pense peut s'adresser à n'importe qui, jeune ou vieux, grand ou petit lecteur de bande dessinée. ce qui est une chose rare finalement. (vous en connaissez beaucoup d'autres dans le genre?)

martin, 30.03.2007 à 19:29282240
david t :


oui, je me suis mal exprimé, en fait je voulais dire simplement que les deux avaient la même portée universelle.


Qu'ils soient tous les deux universels ne fait pas de doute, on est d'accord.

david t, 29.03.2007 à 22:12282171
martin :
C'est vrai que les yokais peuvent rappeler Miyazaki. Mais c'est tout, Mizuki est dans une interrogation du passé, sans nostalgie mais dans une sorte de travail de la mémoire. On a le narrateur qui s'interroge sur ce qu'il était enfant, et l'enfant qui s'intéresse à la vieille NonNonBâ. C'est un travail qui m'a rappelé celui de Spiegelman avec son père dans Maus.
Miyazaki est plus dans la critique de la société moderne en la comparant nostalgiquement avec le passé (Totoro) ou plus directement avec Chihiro.
Les démarches sont différentes donc.


oui, je me suis mal exprimé, en fait je voulais dire simplement que les deux avaient la même portée universelle.

martin, 29.03.2007 à 22:10282170
C'est vrai que les yokais peuvent rappeler Miyazaki. Mais c'est tout, Mizuki est dans une interrogation du passé, sans nostalgie mais dans une sorte de travail de la mémoire. On a le narrateur qui s'interroge sur ce qu'il était enfant, et l'enfant qui s'intéresse à la vieille NonNonBâ. C'est un travail qui m'a rappelé celui de Spiegelman avec son père dans Maus.
Miyazaki est plus dans la critique de la société moderne en la comparant nostalgiquement avec le passé (Totoro) ou plus directement avec Chihiro.
Les démarches sont différentes donc.

david t, 28.03.2007 à 2:32281989
un vrai de vrai grand livre comme on n'en voit pas souvent. le début laisse présager un récit simplement anecdotique, puis plus ça va et plus le récit gagne en profondeur pour éventuellement parvenir à ce qu'on pourrait appeler une certaine transcendance. ajoutez à ça un dessin superbe et une approche universelle pas si éloignée de miyazaki, et vous avez un chef-d'oeuvre certifié. bravo cornélius.

Pierre, 27.03.2007 à 18:44281974
Thierry :
tres amusante mise en abime de slogans, maximes et autres proverbes, detournes autant par les ajouts fait par Bofa que par les illustrations qui les accompagnent. Certaines planches paraissent plus difficiles a comprendre parce que trop lies au contexte politique de l'epoque, quoique peu de choses aient change depuis, mais la liberte de ton, l'impertinence et la satire restent tres actuelles. Et quelle coup de crayon !


Oui.

Thierry, 27.03.2007 à 14:47281942
zewed :
Le calcuta je l'ai vu à BXL. (mais je sais plus où).


9city ?
Naaaaan, j'deconne :o)
Je dois ne pas avoir regarde tres attentivement chez Brusel et a la Bulle d'Or

zewed, 27.03.2007 à 14:40281941
Le calcuta je l'ai vu à BXL. (mais je sais plus où). Par contre, le Ruppert et Mulot est introuvable.

Thierry, 27.03.2007 à 14:31281940
je n'ai trouve ni le Calcutta, ni le Ruppert & Mulot en Belgique. J'ai jete mon devolu sur le "Corridor", qui n'a que 2 etoiles dans la bullebase.

THYUIG, 27.03.2007 à 14:10281938
On y arrive tout de même.


Je remarque que pour "Là où vont nos pères" tu as pris quelques précautions, bravo. :o)



(Achète Calcutta maintenant, si si)

Thierry, 27.03.2007 à 11:02281912
Thyuig a de la chance. C'est vrai que c'est vachement bien.

Thierry, 15.03.2007 à 9:15280855
Thierry :
Thierry :
Thierry :
strip :
Thierry :
yan :
THYUIG :
Dîtes les gens, qu'est-ce que vous attendez pour lire ça, hein ? :)

De le trouver…


d'aller chez un libraire

qu'il ait le prix du meilleur album à Angoulème :-))


il y en a qui ont le triomphe modeste !
Je rappelle que bien avant que ce titre ait recu, O combien meritoirement, du moins je l'espere, la recompense enviee de "meilleur album recommande par ce cuistre de Thyuig", je l'avais deja commande chez mon libraire. Meme que j'ai le bon de commande dans mon portefeuille. Mais j'ai pas encore ete le chercher parce que j'ai pas encore recu confirmation qu'il etait arrive.


toujours pas recu de message de mon libraire ;o)
C'est super, je le recevrai, toute l'agitation autour du grand prix sera retombee (elle est deja retombee) et je pourrai le lire sans etre aveugle par le buzz, et simplement en profiter.


il est arrive. J'ai plus qu'a aller le chercher, quand j'aurai le temps.


prochaine lecture, apres le Shaun Tan et avant la relecture de Hicksville :o)

Thierry, 15.03.2007 à 9:14280854
tres amusante mise en abime de slogans, maximes et autres proverbes, detournes autant par les ajouts fait par Bofa que par les illustrations qui les accompagnent. Certaines planches paraissent plus difficiles a comprendre parce que trop lies au contexte politique de l'epoque, quoique peu de choses aient change depuis, mais la liberte de ton, l'impertinence et la satire restent tres actuelles. Et quelle coup de crayon !

dampremy jack, 02.03.2007 à 23:50279638
moi je l'ai terminé et ça m'a un peu gonflé ;)

Charlie Brown, 02.03.2007 à 19:28279624
Moi je vais le commencer ce week-end et je ne me prononcerai pas avant...

chrisB, 28.02.2007 à 12:06279249
Moi j'ai commencé ce weekend et ca me plait beaucoup beaucoup

THYUIG, 28.02.2007 à 12:05279248
Je sens que si ça ne te plait pas, j'ai pas fini d'en entendre parler...




Remember Jessica Blandy, don't forget little padawan !

Thierry, 28.02.2007 à 11:17279236
Thierry :
Thierry :
strip :
Thierry :
yan :
THYUIG :
Dîtes les gens, qu'est-ce que vous attendez pour lire ça, hein ? :)

De le trouver…


d'aller chez un libraire

qu'il ait le prix du meilleur album à Angoulème :-))


il y en a qui ont le triomphe modeste !
Je rappelle que bien avant que ce titre ait recu, O combien meritoirement, du moins je l'espere, la recompense enviee de "meilleur album recommande par ce cuistre de Thyuig", je l'avais deja commande chez mon libraire. Meme que j'ai le bon de commande dans mon portefeuille. Mais j'ai pas encore ete le chercher parce que j'ai pas encore recu confirmation qu'il etait arrive.


toujours pas recu de message de mon libraire ;o)
C'est super, je le recevrai, toute l'agitation autour du grand prix sera retombee (elle est deja retombee) et je pourrai le lire sans etre aveugle par le buzz, et simplement en profiter.


il est arrive. J'ai plus qu'a aller le chercher, quand j'aurai le temps.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

retour forum

bordure
coin bordure coin