| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Akileos

complétez cette fiche
Union Station
ScénarioParks Ande
DessinBarreto Eduardo
Année2004
EditeurAkileos
CollectionRegard Noir & Blanc
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

smiley_Bone
1933, Kansas City, la gare d'Union Station, un groupe composé d'agents du FBI et de policiers locaux est chargé d'escorter le truand Frank Nash au pénitencier de Leavenworth, mais alors que le petit détachement atteint le parking attenant, des hommes masqués le prennent pour cible. La surprise est totale, la plupart des membres de l'escorte et Nash restent sur le carreau, sauf les agents fédéraux Lackey et Vetterli qui s'en tireront avec quelques blessures. L'affaire fait grand bruit, Vetterli est chargé de mener l'enquête qui s'enlise rapidement. L'opinion public s'impatiente et Edgar J Hoover veut des résultats pour marquer les esprits, et ainsi obtenir plus de pouvoirs pour le Bureau de la part de Washington. Il va donc charger Dwight August de l'affaire, avec pour instruction de suivre une piste peu probable, mais qui permet des résultats immédiats tout en évitant les questions embarrassantes soulevées par les circonstances du drame. Il ne reste plus que le journaliste Charles Thompson pour s'intéresser aux points scabreux de l'affaire, mais la tâche n'est point facile face au mutisme des organismes officiels.

Ande Parks et Eduardo Barreto sont deux auteurs plus connus pour leur travaux superhéroiques. Ils prouvent ici qu'ils savent faire autre chose et plutôt bien d'ailleurs.

Ande Parks effectue ses premiers pas en tant que scénariste, et livre un travail assez remarquable puisqu'il arrive à incorporer de manière pertinente des éléments fictionnels à un évenement réel. En outre il dépeint très habilement avec des scènes souvent très courtes et pourtant très évocatrices les relations complexes et ambigues qui se tissent entre le FBI, la pègre et les politicards locaux. De plus il parvient à rendre très attachant par petites touches ses personnages qu'ils aient réellement existés ou non, sans jamais tomber dans un manichéisme de mauvais aloi. Enfin il nous offre une conclusion de son récit lucide et désenchanté, qui est encore d'actualité comme quoi les choses ne changent pas vraiment, ou alors pas vraiment vite sur notre bonne vieille planète.

Quant à Barreto, il démontre que c'est un excellent dessinateur "polar", que ce soit par son storytelling efficace ou les scènes silencieuses, et par un trait très fin, sensuel, classique aussi avec de petits effets rétro faisant parfois penser à ces monstres de la bd latine que sont Domingo Mandrafina ou Jordi Bernet. Bref son graphisme est totalement en phase avec ces histoires de gangsters et d'(in)corruptibles des années trente.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin