| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Semic

complétez cette fiche
Top 10
ScénarioMoore Alan
DessinHa Gene | Cannon Zander
EncrageHa Gene
CouleurWildstorm FX
Année2000
EditeurSemic
CollectionSemic Books
SérieTop 10, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [détail]

- (Top 10 #1) [Couverture], Ross Alex (D)
Top 10 (Top 10 #1) [Récit à Suivre - Début], Cannon Zander (E)
Blind Justice (Top 10 #2) [Récit à suivre], Cannon Zander (E)
Internal Affairs (Top 10 #3) [Récit à suivre]
Eight Miles High (Top 10 #4) [Récit à suivre]

 

2 avis

petitboulet
Bienvenue au Top Ten, le commissariat de Néopolis, une ville créée par des savants nazis... Les membres du commissariat ont tous des superpouvoirs. Et ils en ont plutôt besoin, puisque TOUS les habitants de néopolis ont des pouvoirs. Alan Moore nous pond ici une nouvelle série se jouant des codes des comics, mais aussi de ceux de la télévision. En effet, Top Ten est une fiction documentaire sur la vie de tous les jours du commissariat de néopolis. Il utilise donc les codes de toutes les series sensées nous narrer le travail quotidien de gens ordinaires, URGENCES en tête. Là où le décalage intervient, c'est sur l'univers brossé par Moore.

En effet, Néopolis est peuplé de superhéros aux pouvoirs parfois... surprenants. Là où cela se corse, c'est que les animaux ont aussi des pouvoirs (les ultras souris et les chatomiques, un des passages les plus réjouissants), que des mondes parallèles existent, que les dieux de toutes mythologies se réunissent au godz, un bar à côté du commissariat... Bref, un joli foutoir que les enqueteurs du top ten essaient de déméler. On retrouve des thèmes récurrents chez alan moore: la "normalité" la banalité de ces êtres extraordinaires, leur vie ordinaire et leurs aspirations communes...

Cette histoire est servie par le trait élégant quoi qu'un peu figé de gene ha. Les couleurs, quant a elles... je n'arrive pas a trancher: leur mauvais gout informatisé est il voulu, pour ajouter au ridicule des costumes, ou alors est ce tout simplement moche pasque c'est moche... bof, c'est secondaire de toutes façons, puisque top ten, en depit de cela, reste une série atypique, décalée, raffraichissante et particulierement agreable a lire.
picoboy
Un collègue au boulot : " Tiens lis çà"
- Hummmm. Quoi !!?? du comics !! Ouais bon allez. Pourquoi pas.

Et puis on lit le premier tome.
Et puis on retourne le voir et on lui demande les autres parceque c'est etonnant et qu'on veut voir jusqu'où l'auteur peut pousser son histoire.
L'idée de départ est simple : il s'agit de la vie d'un commissariat de quartier dont les flics sont tous des super héros dans une ville où tout le monde à un pouvoir.

Intrigues policières, courses poursuites mais aussi histoires de coeur entre les super héros dans le commissariat. Et puis tout un tas de situations coquaces que peuvent engendrer tous ces supers pouvoirs. C'est du REAL FANTASTICO SOCIAL scénario sous acides. Le côté scénario vous l'aurez compris est vraiment bon.
Pour ce qui est du dessin, il est surprenant au début. Je le qualifierai de "dessin à l'ancienne". Un vrai sens du détail, des seconds plans ultra fouillés dans lesqueslles il ne faut pas manquer les clins d'oeil. Inventif dans son dessin on sent que Gene Ha s'éclate à dessiner ses planches. Et nous on s'éclate à les regarder.
Ce couple HA-MOORE fonctionne donc à merveille.

Il y a malheureusement un HIC, le tome 4 de cette série. Il perd tout le charme des épisodes précédents. Le dessin est grossier (le dessinateur à changer : Cannon Zander) et l'histoire un ou même 3 tons en dessous des autres.

Bon allez la série vaut le coup au moins pour les trois premiers albums.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin