créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Milady Graphics

compl�tez cette fiche
Supergod
Sc�narioEllis Warren
DessinGastonny Garrie
CouleurStudios DigiKore
Ann�e2011
EditeurMilady Graphics
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

- (Supergod #1) [Couverture], Massafera Felipe (D)
1�re partie, Supergod (Supergod #1) [Récit à Suivre - Début], Gastonny Garrie (E)
2�me partie, Supergod (Supergod #2) [Récit à suivre], Gastonny Garrie (E)
3�me partie, Supergod (Supergod #3) [Récit à suivre], Nursalimsyah (E)
4�me partie, Supergod (Supergod #4) [Récit à suivre], Marcellus Rhoald (E)
5�me partie, Supergod (Supergod #5) [Récit à Suivre - Fin], Marcellus Rhoald (E)
E : Encreur

 

1 avis

rohagus
Je me suis laissé tenter par Warren Ellis au scénario. Cet auteur a produit de vrais chefs-d'oeuvre mais aussi quelques ouvrages nettement plus commerciaux. Malheureusement, il se repose cette fois-ci grandement sur ses lauriers.

L'idée n'est pas mauvaise, quoique pas mal exploitée ces dernières années. Il s'agit d'imaginer des super-héros qui tournent mal, voire terriblement mal pour le sort de l'humanité.
Là où le scénario d'Ellis diffère des classiques « Superman subitement devenu méchant », c'est que les super-héros qu'il met en scène ici n'ont strictement rien d'humain, ou alors quelque chose au-delà de l'humain. Quelle que soit leur origine, extra-terrestre, technologique ou métaphysique, ils ont certes été créés par l'action des hommes mais disposent d'un domaine de pensée supérieur. Ils ne voient pour la plupart les humains que comme d'insignifiantes fourmis pouvant ou ne devant pas faire partie de leurs plans d'ordre quasi-divin, quand ils ne se contentent pas de les ignorer totalement.

Warren Ellis imagine donc la suite très rapide d'évènements amenant les dernières créations des humains à ravager la Terre et à causer la fin de l'humanité.
Autre petite originalité, ces super-héros ne sont pas américains comme d'ordinaire. Dans ce récit, il y a certes un super-héros américain - loin d'être le plus puissant ni le plus charismatique d'entre eux d'ailleurs - mais les autres ont été créés par les Anglais, les Indiens, les Iraniens, les Chinois ou encore les Somaliens alliés aux Nord-Coréens... Un aspect géopolitique un peu plus international que les comics de super-héros traditionnels, ce qui ne fait pas de mal.

Malheureusement, à part ça, ce n'est pas très passionnant. Dès l'introduction, on sait que l'apocalypse est venue, on est juste curieux de savoir ce qui a amené à cette situation. Les faits nous sont donc présentés par un narrateur scientifique qui a été témoin de près ou à distance de presque tous les évènements et peut donc nous les faire partager dans leur quasi totalité.
Au-delà des idées de bases, il se présente hélas beaucoup de facilités scénaristiques, de pirouettes et de raccourcis. Quand on arrive en fin d'album, on a l'impression qu'il ne s'est pas passé grand chose, ou que les évènements ont été racontés de manière superficielle.
Et pourtant la narration est particulièrement dense, avec un phrasé souvent complexe dont il ne faut pas manquer un mot sous peine de s'y perdre. Hélas, outre une légère pénibilité de lecture, j'ai senti une gratuité dans ce texte alambiqué, une manière de masquer la légère vacuité de la trame globale de l'intrigue.

Au final, c'est un comics doté d'un graphisme de qualité et au scénario intéressant par certains côtés, notamment par l'inhumanité parfaite de ce qu'il est convenu d'y appeler des super-héros, mais il se lit vite, présente trop de facilités et il n'en ressort pas grand chose de très marquant, surtout si on le compare aux meilleures oeuvres de Warren Ellis.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin