créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par pikipu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Casterman

compl�tez cette fiche
Soupe froide
Sc�narioMasson Charles
DessinMasson Charles
Ann�e2003
EditeurCasterman
CollectionEcritures
S�rieSalles d'Attente, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [d�tail]

Un soir, un clochard s'enfuit de la maison d’accueil où il a été placé pour passer l'hiver. Pieds nus, en pyjama sous la neige, il traverse la campagne glacée à cause d'une infirmière qui lui a servi une soupe froide. Pour lui, c'est pire qu'une insulte. La soupe froide est tout juste bonne pour les chiens, pas pour un être humain. Humilié, il préfère risquer sa vie que rentrer dans cet hospice si peu attentionné à son égard.

 

1 avis

CoeurDePat
Premier album d'un auteur médecin ORL de métier mais dont la BD est (je cite) "[son] moyen d'expression depuis l'enfance". Il explique très bien en postface pourquoi et dans quel but il a fait ce livre, lisez-la, c'est intéressant et en plus très bien tourné.

"Soupe froide" est le long parcours et le long monologue intérieur d'un clochard qui s'est enfui d'une maison de repos, et qui à travers une nuit d'hiver cherche à rejoindre l'hôpital. Ce parcours est interrompu de nombreuses scènes où l'on voit ses "proches" (son ex-famille, dont il a été chassé par son alcoolisme, l'infirmière "indélicate", le médecin qui lui a diagnostiqué un cancer...). Son monologue par contre ne l'est jamais (interrompu). L'effet ainsi créé est assez étrange, renforçant l'impression de solitude et mettant en exergue l'aspect humain du personnage en contraste avec sa déchéance. Par contre on ne comprend pas toujours bien l'action de ces scènes.

Ce personnage est assez terrible, doué de sa logique propre, très cohérente, et pourtant biaisée et dangereuse pour lui. Héros, il l'est en regard de sa conduite, qu'il assumera jusqu'au bout de son périple.

Cet album se lit d'une traite. Doté d'un dessin parfois un peu maladroit, il est (comme dit l'espérer l'auteur) très personnel, et assez envoutant. Et si l'histoire donne parfois l'impression d'être un peu fragmentée en petites scènes, si le monologue est une ou deux fois un peu mal tourné, en revanche on ne peut détacher les yeux avant la fin.

Côté humain, la réflexion n'est pas poussée, mais ce n'était pas non plus le but. Ca marque, ça touche, et c'est déjà pas mal.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin