créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Futuropolis

compl�tez cette fiche
Raoul et Gaston - L'idole aux Yeux de Diamants
Sc�narioYoung Lyman
DessinYoung Lyman
Ann�e1981
EditeurFuturopolis
CollectionCopycat
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

Mael
Haaa, les rééditions de Futuropolis....
Depuis sa naissance Futuropolis avait affiché son optique de rééditions de classiques (Beaucoup de calvo, Buffalo Bill, des Popeye...)
Depuis 1980 la collection Copyright a affirmé cette ligne éditoriale. Pour je ne sais quelle raison en 1980 se crée l'éphémère collection Copycat avec "Raoul et Gaston".
Sur la forme la différence est notable, si cela reste une collection à l'italienne c'est moins gros, il n'y a pas de jaquette et l'impression est moins belle. Le prix change en conséquence, C'est plutôt louable comme intention.
Dans le contenu, une brève page d'introduction qui nous apprend que le titre original est "Tim Tyler's luck", difficile de voir le rapport avec "Raoul et Gaston" (d'autant plus que jamais ces prénoms ne seront utilisés dans l'album, les héros continuant à s'appeler Tim et Spud)
Ensuite nous somme directement plongés dans l'action.
C'est du comic strip d'aventure de 1933, ça se passe en Afrique et c'est donc assez colonialiste (mais moins que certains album plus jeunes), le dessin est réaliste, une lettre, un trésor à trouver, nos trois héros (Tim et Spud accompagné par Roy, un adulte au physique de rêve) partent dans un coucou en Afrique, trouve aussitôt de "braves nègres" qui les aident à porter les sacs et c'est parti pour l'aventure ! (Petit détail amusant, les noirs disent sans cesse "Ugh!", onomatopée généralement prêté aux indiens).
Personnellement le récit au premier degré (et c'est au premier degré qu'il a été écrit) m'a profondément ennuyé, chaque action étant devenue un classique de l'aventure, on devine tout et le dessin plutôt léché est massacré par l'impression dès qu'il y a des masses de noir. Et en Afrique le noir, c'est important, ainsi des personnages et des expressions sont difficiles à distinguer.
Au second degré on peut comme moi rire devant des scènes ultra cliché et des truc affreusement colonialiste (voir un pot pourri ici : http://img311.imageshack.us/img311/5541/morceauxchosii3gz.jpg ) mais soyons honnête ce n'en fait pas un bon album. Pour un bon récit d'aventure ultra classique, préférez les Prince Vaillant. A éviter donc, réservé aux collectionneurs et amateurs du style (mais j'estime vous avoir assez prévenu)
On notera que ce fut le seul album de la collection Copycat jamais édité et que le lettrage est agréable (par le traducteur Jean-Pierre Tubetti)

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Cherchez cet album sur amazon
bordure
coin bordure coin