créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Delcourt

compl�tez cette fiche
Tome 4
Sc�narioMatsumoto Taiyô
DessinMatsumoto Taiyô
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2004
EditeurDelcourt
CollectionMangas
S�riePing pong, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [d�tail]

Le talent de Smile est remarqué, notamment par Kazama, le capitaine de la meilleure équipe lycéenne du Japon. Celui-ci l'invite d'ailleurs à intégrer leurs effectifs. Péko, lui, commence tout juste à remonter la pente. Son objectif est simple: retrouver et affronter son ami au prochain tournoi. Mais avant il faudra vaincre Kon, le joueur chinois...

 

1 avis

herbv
Je viens de lire le volume 4 de Ping Pong et je dois dire qu'il est excellent et il confirme que, pour moi, cette série est une des meilleures qui soit parue en 2003-2004.

Si je n'ai pas eu la même claque qu'à la lecture du volume 3, c'est parce qu'il est en partie sa continuité. En fait, on a là un mélange entre le volume 3 pour les questionnements de ses personnages et du volume 2 pour l'intensité des matchs. En effet, il y a deux parties dans ce volume.

La première est consacrée à Smile qui doute, à Peko qui s'entraîne et à leur relation avec le ping pong. Et ce, grâce, notamment, à un superbe flash back d'un chapitre (à l'exception des 4 dernières planches). La seconde nous narre le tournoi éliminatoire du championnat des lycées, plus précisément les différents tours avant les demi-finales, là où le destin de nos pongistes va se jouer : A la fin, il n'en restera qu'un et ça sera dans le dernier volume .

Rien de bien original donc dans ce volume 4 mais la virtuosité narrative et graphique de Matusmoto est à son sommet. On est littéralement emporté par l'histoire et on reste ébahis devant de superbes planches comme aux pages 14 et 15 ainsi qu'aux pages 160 et 161. Pour la virtuosité narrative, c'est du Hikaru No Go puissance 10 et pour la virtuosité graphique, Matsumoto fait du Matsumoto avec des angles et des cadrages époustouflants et un sens du détail qui demande pas mal d'attention au lecteur. On est entraîné dans une tornade de sensations et on vit littéralement les doutes et les questionnements, les entraînements puis enfin les matchs de nos deux héros.

Un dernier mot sur la version française, impeccable aussi bien dans son adaptation que dans son lettrage, de l'excellent boulot conclu par de très belles notes de compréhension.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin