| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'Agrume

complétez cette fiche
Le Musée de mes erreurs
ScénarioWertz Julia
DessinWertz Julia
Année2021
EditeurL'Agrume
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Même si je ne la connaissais pas, Julia Wertz faisait partie de la scène comics indépendante aux USA dans les années 2000, s'étant fait connaitre par un blog non-initialement destiné au grand public où elle racontait sous la forme de strips ou de gags en une planche son quotidien de jeune femme un peu névrosée, assez garçon manqué et pas à l'aise dans sa peau. Vivant alors à San Francisco, elle se définissait avant tout d'elle-même par ses différentes tares, à savoir une maladie auto-immune incurable (un lupus systémique), un passé de toxico et un présent d'alcoolique. Cela ne l'empêche pas de faire preuve de bonne humeur dans ses planches emplies d'auto-dérision où elle se moque d'elle-même tout en nous racontant des anecdotes de son quotidien, de sa famille, et son histoire d'amour avec son copain de l'époque, puis comment ils se sont quittés et comment elle a continué seule sa vie et sa carrière d'autrice de BD indé.

Le Musée de mes erreurs est un très gros album recueillant les deux premiers albums tirés de son blog, the Fart Party (la Fête du Prout), ainsi que l'ébauche d'un troisième s'il avait été publié ainsi que plusieurs dizaines de pages de strips divers et de dessins à plusieurs réalisés avec d'autres artistes de la scène indé US.

A la lire, Julia est une épave souriante, une fille bordélique passant sa vie en pyjama avec un verre d'alcool à la main. Pas tout à fait une vraie femme mais presque, selon ses dires. Son alcoolisme, on n'en voit que la surface avec le fait qu'elle se réfugie souvent dans la consommation d'un verre... voire dix. Mais elle ne s'attarde pas trop sur le sujet, ayant réservé l'histoire de sa lutte à un autre de ses albums. Cela ne se ressent en tout cas pas dans les strips de cette grosse intégrale. Ce qui ressort davantage c'est le côté dérisoire de sa propre vie, sa passion peut-être un peu forcée pour le blagues de prouts ou encore l'aspect piteux de sa vie intime. Au-delà d'un humour plutôt agréable, c'est surtout l'aspect un peu voyeur du lecteur qui se fait sentir avec cette possibilité de découvrir l'intimité d'une Californienne au caractère original n'hésitant pas à se tourner elle-même en ridicule et à garder le sourire malgré les handicaps qui ont accablé sa vie.
Ce n'est pas particulièrement hilarant ni passionnant, mais c'est une lecture sympathique et qui réussit à ne pas ennuyer malgré le côté minimaliste de son dessin et des préoccupations de son autrice. A lire toutefois à petites doses pour ne pas succomber sous la quantité de pages de cette grosse intégrale.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin