créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par thierry
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Panini Comics

compl�tez cette fiche
Bug Brothers
Sc�narioOliver Simon
DessinMoore Tony
EncrageMoore Tony
CouleurBuccellato Brian
Ann�e2008
EditeurPanini Comics
Collection100% Vertigo
S�rieLes Exterminateurs, tome 1
Bullenote [d�tail]

- (The Exterminators #1) [Couverture], Bond Philip (D)
1�re partie, Bug Brothers (The Exterminators #1) [Récit à Suivre - Début]
2�me partie, Bug Brothers (The Exterminators #2) [Récit à suivre]
3�me partie, Bug Brothers (The Exterminators #3) [Récit à suivre]
4�me partie, Bug Brothers (The Exterminators #4) [Récit à suivre]
5�me partie, Bug Brothers (The Exterminators #5) [Récit à Suivre - Fin]

Exterminer toutes sortes de bestioles entouré de collègues tous plus tarés les uns que les autres, tel est le quotidien d’Henry James, le héros de cette nouvelle série Vertigo. Tout un programme, non ? Mais ce n’est que le début ! Ajoutez à cela que les bas-fonds de Los Angeles grouillent de ce qui pourrait annoncer la revanche des exterminés sur les exterminateurs, le tout servi avec ce qu’il faut de scènes gores, d’humour noir et de dialogues tranchants : voilà le cocktail explosif que vous proposent les cinq premiers épisodes de cette série lancée en 2006 aux États-Unis ! “Les insectes sont nos amis” ? Pas sûr…

 

1 avis

rohagus
Le décor, Los Angeles, son rêve désabusé et ses bas-fonds.
Les héros, Bugs-Bee-Gone, une société d'extermination plutôt experte en la matière mais dont pas un membre n'est exempt de défaut ou de tares psychologiques.
Le danger, la vermine qui suinte de toutes les pores de cette ville pourrie et qui devient de plus en plus dangereuse pour la race humaine.
Les fils rouges, outre le danger grandissant, il y en a deux : d'un côté une entreprise véreuse dont les pesticides chimiques semblent cacher quelque chose de nettement plus complexe, et d'un autre côté une mystérieuse histoire de malédiction apocalyptique ayant pour emblême un scarabée égyptien symbôle de la réssurection. Les deux sont-ils liés ? Qui sait...

Ce comics qui, au feuilletage, m'avait semblé assez bourrin et abusant de scènes gore s'est révélé à la lecture un peu plus fin et complexe que je l'imaginais. Il s'inspire à mes yeux de la structure de certaines séries américaines modernes à suspens et de certains films d'horreur assez classiques. La tension monte graduellement de chapitre en chapitre, avec la menace qu'on voit se profiler et qui surgit comme prévu sur la fin. Et au-delà de cette intrigue en un album se profile une trame plus dense en arrière-plan qui ne manque pas de piquer la curiosité et se poursuivra au long des albums suivants.
Les personnages sont plutôt originaux mais bien rares sont ceux qui sont irréprochables.
A vrai dire, les auteurs semblent sciemment jouer la carte de... la pourriture. Le monde tel qu'il est représenté dans ce comics n'est vraiment pas ragoûtant, peuplé de véritables charognes humaines, à tel point qu'on ne sait parfois plus qui est la vermine de l'insecte ou de l'homme. Les scènes gore et autres passages assez dégoutants sont assez nombreuses mais mieux amenés que je pouvais le craindre. Ils contribuent à créer une atmosphère assez oppressante, souvent franchement glauque, mais réussie.
Il ne faut cependant pas y être allergique et je dois dire que certaines scènes sont un peu bourrins ou abusent tout de même sur le sordide.
Il y a beaucoup de virilité dans cette oeuvre à mes yeux. Quoi de mieux pour se débarasser d'une bestiole que de faire usage de sa force brutale et de lui arracher les boyaux ? Qu'est-ce qui représente le mieux le pire ennemi du héros qu'une lesbienne salope et castratrice qui veut vous piquer votre copine en même temps qu'elle vous écrase à la tête de sa puissante société ? Et puis quel bonheur de voir toutes ces scènes gore et ses tripes à l'air ! C'est un comics qui doit sans doute plaire nettement plus aux gars qu'aux filles. Enfin à un certain style de "gars" parce que moi, je dois dire que j'accroche moyen à ces influx de testostérone auxquels on a droit à certains passages.

Bon, ceci étant dit, je trouve que c'est une série divertissante qui dispose d'une certaine personnalité, de personnages variés et intéressants et d'une trame scénaristique de bonne qualité. Et comme le dessin, quoique classique, n'est pas mauvais du tout, c'est une bonne lecture.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin