crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Léon le Wacky
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dupuis

compl�tez cette fiche
Les équinoxes
Sc�narioPedrosa Cyril
DessinPedrosa Cyril
Ann�e2015
EditeurDupuis
CollectionAire Libre
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

rohagus
Virginia Woolf, femme de lettres anglaise, a écrit en 1931 un roman expérimental nommé Les Vagues constitué de monologues intérieurs de 6 personnages distincts entrecoupés d'interludes détaillant une scène côtière à différents moments du jour. Avec cette œuvre d'un genre nouveau, elle avait su faire pénétrer dans le monde intérieur de ses personnages, approcher sans la briser la justesse de leurs sentiments. C’était comme percevoir les différentes facettes de la même âme humaine au sens général.
C'est de cette œuvre que Cyril Pedrosa s'inspire et c’est à son auteure qu'il rend hommage dans Les Equinoxes, grand roman graphique de plus de 300 pages.
Il y met en effet en scène de manière originale une petite palette de personnages et leur entourage dans des scènes entrecoupées de tranches de vie d'autres personnages et ponctuées par une histoire cadre racontant les saisons d'un jeune homme sauvage, probablement préhistorique.

Il y a le vieux père divorcé et désabusé, qui doit gérer sa relation avec la vie et avec sa fille adolescente dont il a la garde une fois par semaine. Il y a cet ancien militant de la gauche écolo qui s'approche de la fin de sa vie et a abandonné le combat, s'orientant désormais vers d'autres aspirations et quelques regrets. Et puis il y a cette jeune femme, passionnée de photographie, qui parcourt les rues à la recherche de personnages dont elle captera le visage et nous laissera ainsi apercevoir une vision de leur vie et de leurs pensées intimes à un moment donné.

Le traitement graphique diffère selon le cadre.
On retrouve le très appréciable trait habituel de Cyril Pedrosa pour les scènes quotidiennes des protagonistes cités ci-dessus. Avec son style souple et doux, il arrive à rendre les personnages attachants et rapprocher d'eux le lecteur.
Puis quand viennent les instantanés de vie des différentes personnes que Camille prend en photo, le graphisme passe brièvement au noir et blanc, comme au fusain, et finalement l'image laisse la place au texte pour 2 à 4 pages de roman où les photographiés se racontent intimement.
Quant au récit cadre de ce jeune garçon préhistorique, il est dans un style différent, sans encrage, proche du dessin vectoriel sur ordinateur tout en conservant un trait qui m'a parfois rappelé celui de Blutch.
C'est beau.

L'histoire, ou plutôt les histoires de chacun de ces personnages, prend un temps à se mettre en place. Pleine de non-dits, elle laisse entrevoir doucement les troubles de chacun sans les expliquer, puisque les mots seraient bien en peine de le faire. Le lecteur pourra y regretter un certain hermétisme, suivant des personnages dont il risquerait de ne pas se sentir proche s'il ne les comprend pas, ne les ressent pas facilement. Mais les émotions humaines présentées ici ne se traduisent pas en termes faciles. Il faut la subtilité du dessin, de la mise en scène et d'une narration douce pour permettre de les ressentir et de les comprendre.

Sur le plan narratif d'ailleurs, il y aura peut-être quelques regrets. Tout d'abord, une entrée en matière lente à apprivoiser, avec beaucoup de personnages et un lecteur qui met du temps à s'y retrouver. Puis il est possible de regretter les passages purement textuels. Même s'ils sont plaisamment écrits, ils sont un peu longs et brisent le rythme de l'album. La même chose en bande dessinée aurait beaucoup augmenté le nombre de pages mais aurait peut-être été plus agréable à la lecture.

Je salue la sensibilité et la réussite à transmettre les émotions subtiles de personnages complexes. La mise en scène est forte et originale. Et malgré quelques reproches vis-à-vis de la lenteur du développement et un soupçon de manque de clarté, c'est un ouvrage remarquable que nous avons là.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin