| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Coacho
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Urban Comics

complétez cette fiche
Doomsday Clock
ScénarioJohns Geoff
DessinFrank Gary
EncrageFrank Gary
CouleurAnderson Brad
Année2020
EditeurUrban Comics
CollectionDC Rebirth
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

-1ère partie, That Annihilated Place (Doomsday Clock #1) [Récit à Suivre - Début]
-2ème partie, Places We Have Never Known (Doomsday Clock #2) [Récit à suivre]
-3ème partie, Not Victory Nor Defeat (Doomsday Clock #3) [Récit à suivre]
-4ème partie, Walk on Water (Doomsday Clock #4) [Récit à suivre]
-5ème partie, There Is No God (Doomsday Clock #5) [Récit à suivre]
-6ème partie, Truly Laugh (Doomsday Clock #6) [Récit à suivre]
-7ème partie, Blind Spot (Doomsday Clock #7) [Récit à suivre]
-8ème partie, Save Humanity (Doomsday Clock #8) [Récit à suivre]
-9ème partie, Crisis (Doomsday Clock #9) [Récit à suivre]
-10ème partie, Action (Doomsday Clock #10) [Récit à suivre]
-11ème partie, A Lifelong Mistake (Doomsday Clock #11) [Récit à suivre]
-12ème partie, Discouraged of Man (Doomsday Clock #12) [Récit à Suivre - Fin]

Il y a trente ans, sur une Terre où le cours de l'Histoire a évolué de manière bien différente, un justicier milliardaire nommé Ozymandias a tenté de sauver l'humanité d'une guerre nucléaire imminente en concevant une machination effroyable... et réussit. Mais, ses plans ayant été révélés, ce dernier dut prendre la fuite et tente à présent de retrouver le seul être capable de restaurer un équilibre sur sa planète : le Dr Manhattan, surhomme omnipotent. Un seul problème s'offre à lui : le Dr Manhattan a quitté sa dimension pour visiter celle de la Ligue de Justice et interférer avec le cours des événements, manipulant à leur insu les héros de cet univers. Mais pour Ozymandias, ce défi n'est qu'un obstacle de plus dans sa quête d'une paix éternelle pour son monde et ses habitants : résolu, il décide de franchir la barrière entre les dimensions quitte à y affronter ces métahumains.

 

1 avis

rohagus
Ce comics s'adresse à ceux qui ont lu Watchmen, si ce n'est Before Watchmen, au minimum l'album sur les Minutemen. Ceux qui ne les auraient pas lus risquent de ne rien comprendre, ou au moins de manquer une grande partie des informations de ce récit.
Car c'est bien une suite à l'œuvre culte d'Alan Moore qui nous est offerte ici, au grand dam de ce dernier j'imagine. Mais en fan absolu des Watchmen, je ne pouvais pas passer à côté.

L'action se déroule 7 ans après la fin du comics original. Alors qu'on pensait que les machinations de son intrigue avaient ramené la paix sur Terre, la vérité finit par éclater au grand jour et entraîne le monde de nouveau vers une apocalypse nucléaire. Pour éviter la catastrophe, Ozymandias et... Rorschach (je vous laisse lire pour comprendre comment celui-ci peut faire partie de cette histoire) partent à la recherche du Dr Manhattan, seul à même de corriger la situation. A la fin de Watchmen, ce dernier avait quitté la Terre pour une « galaxie moins compliquée ». En réalité, il a fait plus que ça puisqu'il a changé d'univers, atterrissant dans un univers parallèle, celui des super-héros DC Comics. C'est donc l'affiche alléchante d'une rencontre entre ces deux mondes qui nous est proposée ici.

J'ai foncièrement adoré les trois premiers quarts de cette mini-série.

Outre un dessin d'excellente qualité, j'y ai retrouvé toute l'intelligence et la complexité des Watchmen. Même si Alan Moore doit sûrement se retourner dans son lit à l'idée de voir ses héros ainsi utilisés, le récit est très respectueux de l'œuvre originale et s'adresse aux fins connaisseurs de cette dernière. La mise en scène tient parfois presque de l'hommage ou de la reprise, puisqu'on retrouve des scènes de cette nouvelle histoire qui en rappelleront forcément d'autres de l'originale, tant dans la structure de l'intrigue que dans des moments bien spécifiques. Comme par exemple à nouveau un Rorschach qui se retrouve emprisonné, puis face à un psychologue, à nouveau un combat impliquant Ozymandias et un corps jeté par une fenêtre, et d'autres passages en évoquant d'autres déjà vus auparavant.
On retrouve aussi la narration très bavarde de Watchmen, avec un flot d'informations continue qui impose au lecteur une attention permanente et pourrait rebuter ceux qui préfèrent des intrigues plus simples et plus directes. Mais ce puzzle d'informations forme vite une trame qui permet de profiter d'une intrigue fouillée et rapidement captivante.

Et puis sincèrement, quel pied d'organiser ainsi des rencontres, dialogues et interactions entre l'univers de Watchmen, sombre, réaliste et très réfléchi, et celui de DC Comics, plus tourné vers l'action et le grand spectacle. De voir Ozymandias dialoguer avec Lex Luthor, Rorschach faire face à Batman, Dr Manhattan face à Superman, et d'autres personnages dont je tairais le nom mais qui sont parfaitement appropriés côtoyer le Joker. J'ai trouvé ces passages excellents... et malheureusement pas assez exploités à mon goût ! J'en voulais plus, qu'ils durent plus longtemps !...

On notera aussi la création et l'utilisation d'un couple de personnages très originaux et qui m'ont bien plu. J'aurais d'ailleurs vraiment aimé les voir davantage interagir avec le Joker et voir ce dernier plus impliqué dans l'intrigue globale.

J'ai donc adoré jusqu'à environ l'épisode 9 sur 12 de cette mini-série. Pourtant peu à peu, face à un tel plaisir et à une intrigue qui gagnait en complexité, je craignais de plus en plus la déception d'une fin bancale.
La première déconvenue est venue d'un passage que j'ai trouvé trop facile, un moment d'action impliquant Superman qui bouleverse trop rapidement l'opinion publique d'un extrême à l'autre. Puis ensuite d'autres petites choses m'ont fait tiquer, comme la trop grande rapidité et facilité avec laquelle Ozymandias met en place ses nouvelles machinations, tellement brusquement que ça m'a donné l'impression qu'il les avait entamées avant même d'être arrivé et d'avoir appris à connaître ce nouvel univers dans lequel l'action se déroule. Il y a aussi le retour d'un personnage qu'on pensait disparu et qui n'apporte pas grand chose, si ce n'est quelques interactions amusantes et violentes avec les méchants de Batman. Et puis il y a l'aspect DC Comics, avec sa surabondance de super-héros en tous genres et ses inévitables batailles impliquant tout le monde les uns contre les autres, qui contrastent tellement avec la finesse d'un récit tel que Watchmen. Heureusement, les héros de ce dernier restent en dehors de ces combats, ou alors assez indifférents à ceux-ci.
Ces fausses notes ont légèrement gâché le plaisir de ma lecture.
Puis vient le chapitre final et cette conclusion tant attendue et redoutée. Je ne peux pas dire que ce soit une mauvaise conclusion. Elle ne déçoit pas forcément et elle n'est ni idiote ni convenue. Mais je l'ai trouvée un peu fade, très loin de la puissance d'un scénario d'Alan Moore. Elle s'avère vouloir trop fortement s'imbriquer dans la mise en place de l'univers DC Rebirth de Geoff Johns. En tout cas, elle contraste avec les promesses des premiers chapitres de l'intrigue et de tout ce que laissait espérer cette excellente rencontre entre deux univers... Comme j'aurais aimé davantage d'interaction et de dialogues entre eux !

Je sais que je relirai cet album et que j'y trouverai sûrement encore davantage de plaisir et de nouvelles informations tant il est dense et complexe. Mais pour le moment, mon impression finale est en demi-teinte à cause de ces quelques malheureuses petites facilités et à cause d'une conclusion pas vraiment à la hauteur des espoirs que le reste de l'intrigue m'avait donnés.

A noter pour les curieux qu'autant ce récit s'intègre parfaitement dans la continuité de Watchmen et des albums Before Watchmen, autant ses dernières pages la rendent incompatible avec la série télévisée.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin