crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Jean Loup
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Delcourt

compl�tez cette fiche
La Princesse des barbares
Sc�narioTrondheim Lewis | Sfar Joann
DessinTrondheim Lewis
CouleursWalter (Pezzali)
Ann�e2000
EditeurDelcourt
CollectionHumour de Rire
S�rieDonjon Zénith, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Bullenote [d�tail]

« Je soussigné, Princesse Issis de Céphalonia, saine et ferme de corps, très riche héritière, suis retenue contre mon gré dans le ci-après nommé Donjon. Grande récompense et moult cajoleries en vue mariage et plein de gosses pour le très solvable qui me libérera. (se présenter au Donjon aux heures ouvrables et bien habillé) Isis » L'appât du gain ne suffit plus à attirer les barbares et les finances du Donjon baissent inexorablement. C'est Herbert qui trouve alors le stratagème de la princesse et rédige lui-même l'appel au secours...

 

2 avis

Xaviar
"La princesse des barbares", troisième volume de la série Donjon Zénith compte parmi mes favoris de cette production pléthorique de grande qualité qu'est devenue Donjon....

L'intrigue se base sur un quiproquo. Le donjon est en perte de vitesse point de vue affluence (et donc revenus). Le conseil d'administration décide de faire courir la rumeur comme quoi une princesse est retenue prisonnière céans pour attirer de nouveau les aventuriers. Or il s'avère que cette princesse fictive existe vraiment et sa famille viens la réclamer....

La grande richesse de cet opus réside en la multitude de passerelles qu'il jette entre cette période et les période "crépuscule" et "potron-minet", l'inaltérable amitié qui lie Marvin et Herbert, les liens entre Horous et Alcibiade, l'allusion à Alexandra, l'apparition d'Isis dont les traits seront perpétués par la descendance du Grand Khan, Elyacyn, un donjon qui semble entamer la pente descendante....

L'histoire est de qualité avec les trouvailles et l'originalité qui caractérisent la série, des gags, des situations originales ou décalées et une petite réflexion très pertinente sur le Donjon qui est en fait une allégorie aux jeux de rôles; "les gens ne viennent plus" / "Peut être qu'ils jouent aux cartes" en référence au fléau "Magic" au sein du JdR. Les relations entre les personnages sont un peu plus approfondies dans cette histoire que dans les précédents zéniths.

Cet épisode est à mon sens un moment charnière puisqu'il pose de nombreuses bases qui permettront au donjon de commencer sa lente transition entre sa période "zénith" à celle du "crépuscule". L'ensemble est agréable à lire et constitue la quintessence de "Donjon"; un histoire solide faisant partie d'une chronique plus vaste mais ne se prenant pas trop au sérieux.....
pikipu
J'adore toujours autant le dessin de Trondheim. Je trouve qu'il prend dans l'univers de donjon encore plus de grandeur. Il nous offre de grands espaces, des ciels étoilés (ah, cette lune et ces étoiles...) et son trait convient bien à ce cadre moins citadin.

La princesse des barbares c'est Isis de Céphalonie, sa fugue et son caractère si féminin. Isis c'est l'arrivée de LA présence féminine de la série Zénith (y'avait bien Sonia mais son contrat ne risque pas d'être renouvelé...)

Ce tome perd un peu de son excellence par rapport aux deux premiers, le ton est toujours le même (dérision et vraisemblance) mais l'intrigue est peut-être moins convaincante. Mais il permet l'arrivée de nouveaux personnages -du sang neuf- qui vont prendre de l'ampleur dans la série.

De nouveaux caractères qui permettront sans doute aux deux auteurs de développer de nouvelles "intrigues" dans un univers dont il est impossible, lorsque l'on y a goûté, de se passer.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin