créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Casterman

compl�tez cette fiche
Tome 3
Sc�narioPark Heung-Yong
DessinPark Heung-Yong
Ann�e2007
EditeurCasterman
CollectionHanguk
S�rieComme la lune surgissant des nuages, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

nirvanael
Après un deuxième volume déconcertant, le troisième tome de "Comme la lune surgissant des nuages" vient clore la série le plus agréablement possible.
Kyon-ja, « le fils de chien », se retrouve à faire un deuil éprouvant qu'il n'attendait pas de sitôt. Lorsqu'il se relève, grandi, il apprend que les troupes japonaises ont envahi la Corée. Certes rattrapé par l'histoire et la politique, c'est à son destin qu'il devra faire face lorsque les circonstances l'amèneront à une confrontation avec Lee Mong-hak, ami de son maitre qu'il a toujours redouté et admiré, puisque leur conception du « maniement du sabre » s'opposent en tout.

« Voilà où l'auteur voulait en venir », te diras-tu ami lecteur laissé perplexe par la lecture du deuxième volume. Et oui, Kyon-ja n'aura finalement pas fait de détours inutiles dans son périple, mais c'est lorsque le récit prend une nouvelle dimension, épique, que nous pouvons pleinement nous en rendre compte.
Le dessin charmant, rond, doux même dans les scènes sanglantes mais parfois tout aussi vif, a vraiment une personnalité qui fait beaucoup dans la réussite de ce récit. Ensuite la voix du personnage, qui tour à tour exprime les plus profonds ressentiments de Kyon-ja comme ses pensées les plus pragmatiques, comme cela arrive plus d'une fois au combat, a su conserver le ton qu'il fallait pour que cette histoire ne perde pas la fragrance de poésie qui était sienne depuis le commencement et qui s'était faite plus discrète à mi-parcours.

La comparaison avec "Vagabond" n'est pas forcément évidente mais j'y reviens pourtant pour la deuxième fois car "Comme la lune surgissant des nuages" permet de saisir ce qu'il manque véritablement au manga de Tahiko Inoue. Ce n'est tant pas un dessin personnel, une dimension historique ou politique qui lui font défaut, mais bien une dimension humaine qui nous donnerait à contempler l'aboutissement spirituel d'un cheminement exigeant. Le manhwa de Doha, qui a aussi le mérite de ne pas s'éterniser, nous montre une bien fascinante recherche de sens et de liberté.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin