créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Casterman

compl�tez cette fiche
Tome 2
Sc�narioPark Heung-Yong
DessinPark Heung-Yong
Ann�e2007
EditeurCasterman
CollectionHanguk
S�rieComme la lune surgissant des nuages, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

La route de Kyun-Ja et Hwang Jeong-hak croise celle d’Imonghak, un grand maître en arts martiaux, seul capable de rivaliser avec les talents de l’aveugle. C’est aussi au fil de ces pages que surgit, dans les pas du fougueux Kyun-Ja, un protagoniste tout à fait inattendu : l’amour…

 

1 avis

nirvanael
Autant le premier album de "Comme la lune surgissant des nuages" m'avait charmé, autant, je n'oserai pas te mentir ami lecteur, c'est sans grand enthousiasme que je vais chroniquer ce deuxième opus.
Oui, le monde est cruel.

D'abord l'album se lit plus vite, j'ai même eu l'impression de le lire beaucoup plus vite. La raison en est que les réflexions quelque peu poétiques ont cédé la place à de nombreuses scènes d'actions et doubles pages (exposant les dites scènes, entre autre). Ensuite la passionnante dimension sociale qui exposait au grand jour la société de classes qu'était cette Corée du XVIe siècle s'efface au profit d'évocations de conflits et de mesures politiques qui restent assez floues et donc peu intéressantes. Pour enfoncer le clou, Kyon-Ja, notre « fils de chien », est moins attachant que dans le précédent album. Là où sa révolte, sa malice, sa quête et ses doutes pouvaient nous parler, il ne reste qu'un pantin qui se laisse porter par le flot. Après avoir été abandonné par son maitre et l'avoir cherché un moment, il entre dans un groupe de brigands et tue de nombreux gendarmes, comme ça, sans réflechir plus que ça... Une fois que son profond espoir de retrouver son maitre est exaucé, ce dernier exige de lui une soumission absolue, et dérangeante (nous sommes très loin de la drôle et touchante relation qu'entretient le maitre avec son disciple dans "Le bandit généreux"). Nous assistons à tout ça, nous demandant où l'auteur veut bien en venir...

Reste un dessin doux, original et agréable, ainsi que quelques éléments poétiques, comme les plans de cette montagne au nom changeant dont les courbes prennent des formes de femmes, et une histoire, dont on a tout de même envie de connaître l'aboutissement.

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin