créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par pikipu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� EP / Emmanuel Proust

compl�tez cette fiche
Chroniques d'un pigeon parisien
Sc�narioBernos Pome
DessinBernos Pome
Ann�e2004
EditeurEP / Emmanuel Proust
CollectionAtmosphères
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

2 avis

MR_Claude
Cet album est une petite bouffée d'air frais - le comble pour un livre dédié à la ville de Paris.
Un pigeon parisien, seul, étranger parmi les siens, erre dans Paris et s'imagine un monde habité par d'étranges bêtes colorées croisées au détour d'une rue, d'une cour, d'un mur: chat jaune, space invaders...
Hommage à Paris, à l'art urbain fait de graffitis étranges et poétiques, ce livre n'a pour seule ambition que d'inciter le lecteur à flâner dans Paris (ou ailleurs) à la recherche de ces traces souvent éphémères laissées par des auteurs parfois anonymes, qui égayent les murs de la ville. Le graffiti comme symbole de poésie urbaine. Métaphore évidente du parisien lambda, ce pigeon, c'est n'importe qui, celui qui, voyant un graffiti dans le métro, va se mettre à s'imaginer toute l'histoire du personnage, s'en faire un ami (ou un ennemi) à chaque fois qu'il le croisera.
Un livre sans grande prétention, pas indispensable ni inoubliable, mais un peu hors-norme, servi par un graphisme minimaliste et rafraichissant, légerement poétique, rêveur, et rempli de bonnes idées, avec en bonus, une interview de l'auteur en dernière page, et une carte de Paris, afin d'aller repérer soi-même les graffitis du livre, et pourquoi pas en trouver d'autres...
sydn
Où va bien pouvoir nous mener cette histoire de pigeon un peu paumé, qui ne se reconnait pas parmi les autres membres de son espèce, qui se sent seul, un peu perdu dans le vaste Paris ? Son seul ami : un chat. Un comble pour un oiseau. Mais pas n’importe quel chat : Le chat jaune !

Le chat jaune, l’homme noir, l’homme blanc, les space invanders... La présence de tous ces personnages étranges, leur actes, leurs paroles, tout prend place, petit à petit, dans le thème de la quête de soi et de la compréhension du monde qui nous entoure (qui entoure le pigeon, ici, en l’occurrence).

Contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, ces personnages étranges et poétiques ne sont pas sortis tout droit de l’imagination de l’auteur(e)... Ils existent bel et bien, dans Paris, au coin d’une rue, sur un mur, par-ci par-là... Ces personnages sont des créations réalisées par ce qu’on appelle des artistes urbain.

Pome Bernos, facinée par cette forme artistique, par ce qu’elle connote, par l’histoire de chaque oeuvre, par la cohésion que crée ces réalisations au sein d’une ville si vaste, rend ici un hommage humain et poétique à cet art urbain.

Ce petit pigeon, qui se crée son univers, un monde onirique fait d’œuvre, ce petit pigeon qui se cherche, qui se sent exister qu’au travers d’elles, ce petit pigeon, c’est Pome Bernos, mais c’est aussi chacun d’entre nous. Chacun connaîtra son lot d’identification en lisant ce livre, à différent degré bien sûr, mais je pense que le vécu de chacun trouvera son reflet sur cet objet de papier.

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin