crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par nepenthes
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

EP / Emmanuel Proust

compl�tez cette fiche
Son excellence a des regrets
Sc�narioBollée Laurent-Frédéric
DessinNicolle Guillaume
Ann�e2005
EditeurEP / Emmanuel Proust
CollectionTrilogies
S�rieChinguetti, tome 1
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

rohagus
Je ne suis vraiment pas convaincu par ce premier tome.

Choisir comme titre et comme décor la ville de Chinguetti me paraissait une idée intéressante. Ville sainte de l'Islam dans l'actuelle Mauritanie, l'imaginer s'étant développée en grande métropole futuriste au IVe millénaire était assez original. Mais le récit de ce premier tome ne semble guère apporter quoi que ce soit de plus à ce décor qui devient celui d'une simple cité futuriste en guerre.

La trame principale du scénario qui veut que la Terre ne dispose quasiment plus d'eau me semble également peu crédible. Déjà cela voudrait dire que les océans aient tous disparu et c'est là pour moi de la SF à laquelle je ne puisse croire, scientifiquement parlant. Et ensuite comment imaginer qu'une société aussi moderne que celle de Chinguetti, capable de produire des fluides de substitution et suffisamment riche et technologiquement avancée pour faire des allers-retours réguliers vers Mars et entretenir une guerre permanente, ne soit pas capable de transformer hydrogène et oxygène en eau pour sa propre consommation ? Le postulat de départ de ce récit est donc difficile à accepter pour moi.

Mais même en passant outre, le reste du scénario ne m'a pas intéressé. La narration à base de flash-backs est assez pénible. Les personnages ne sont pas vraiment attachants et difficiles à différencier. Et le complot qui semble se dresser à leur encontre n'est pas des plus passionnants.

Quant au dessin, il ne me plait pas non plus. Le trait est moyen mais correct. Par contre l'encrage est complètement écrasé par une colorisation que je trouve médiocre. Les planches sont complètement aplaties, assombries, les personnages rendus uniformes et sans personnalité. Sans parler des onomatopées qui sont incrustées dans le dessin mais en ressortent de manière trop artificielle. Je ne trouve cela ni beau ni plaisant à lire.

Bref, je crains que la suite de cette BD se fasse sans moi à moins que le scénario vraiment en originalité et en force de persuasion.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin