| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par MR_Claude
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
Dust
ScénarioGiraud Jean
DessinGiraud Jean
CouleursGiraud Jean | Scarlett (Smulkowski)
Année2005
EditeurDargaud
SérieBlueberry, tome 28
autres tomes... 24 | 25 | 26 | 27 | 28
Bullenote [détail]

Autre publication:

dans Le journal qui s'amuse à revenir - Spécial Noël 2004 (Pilote #2)

 

1 avis

Matt Murdock
Cet album fait parti des grosses machines sorties récemment dans les rayons BD, pourtant au fil des années, Blueberry a su s'imposer comme une BD pour tout public et un minimum exigeante envers ses lecteurs. Cette impression provenant de Giraud, dont on guette à chaque planche que surgisse son double Moebius. Justement, depuis que Giraud a repris la série, suite à la mort de Charlier, le style de Moebius ne se cache plus, et Giraud ose le Western crépusculaire en envoyant son héros au fond d'un lit, suite à une blessure après une partie de poker mémorable, laissant les lecteurs fans de la série dans le désarroi.

Heureusement pour eux, Blueberry raconte à un journaliste une histoire de sa jeunesse, permettant à Giraud de tisser une histoire magnifiquement construite autour de nombreux flashbacks, mettant en scène des acteurs du grand ouest, Wyatt Earp, Geronimo, etc ...

Dans l'avant-dernier album, Blueberry sortait enfin de son lit pour sauver Doree, une chanteuse de cabaret, prisonnière d'un tueur à gage, Ringo, véritable fou furieux schizophrène se prenant pour un sorcier indien. Lors de son sauvetage Blueberry avait empêché que se réalise un complot contre les Earp. A la fin de l'album, Blueberry s'apprêtait à retrouver Doree et les Earp se dirigeaient vers le fameux duel d'OK Corral. Suspense enfin dévoilé avec ce dernier album, Dust. Le duel d'OK Corral sera une boucherie sans nom, et Blueberry sauvera Doree, mais laissera s'enfuir Ringo. L'occasion pour lui de finir son histoire à raconter au journaliste. On y voit comment des enfants indiens se font laver le cerveau en les forçant à avoir une éducation chrétienne. Heureusement Blueberry ira jusqu'à aider Geronimo pour qu'il puisse libérer ces enfants.

Dust est donc la conclusion des 5 albums entièrement écrits et dessinés par Giraud. Il est évident que Giraud ne se cache plus de dessiner avec le style de Moebius, que se soit au niveau du trait où les deux styles semblent se fusionner, comme des influences mystiques, avec notamment le tueur Ringo. Et comme Giraud est un de ces derniers dinosaures de la BD qui a su se renouveler, et garder un style toujours aussi magnifique, ce Dust est un album d'une très très grande maîtrise. Au niveau de la narration, c'est très classique, mais c'est beau. Ca n'a l'air de rien, mais la maîtrise des flashbacks est parfaite chez Giraud. Ces allez-retours dans le temps organisent le récit, et lui donne une profondeur en développant le passé du personnage de Blueberry. Giraud se permet quelques références cinématographiques, notamment sur le côté un peu crépusculaire de l'album, en allant s'inspirer dans le Impitoyable de Clint Eastwood (pour le côté personnage principal vieillissant et malade pendant une bonne partie de l'histoire avant de se reveiller à la fin) ou encore La Horde Sauvage de Sam Peckinpah (Juste avant le duel à OK Corral, lorsque les frère Earp remonte côte à côte les rues de Tombstone, j'ai pensé à une séquence similaire précédent le carnage finale de La Horde Sauvage).

Alors certes, c'est très classique, mais ça fait du bien des fois, lire un album de Giraud c'est un peu comme de voir un film de Clint Eastwood ou d'écouter un album de Johnny Cash.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin