créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par nirvanael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Dargaud

compl�tez cette fiche
Un amour exemplaire
Sc�narioPennac Daniel
DessinCestac Florence
Ann�e2015
EditeurDargaud
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

thierry
Il y a des livres que l’on a envie d'aimer. Malheureusement, une fois refermé, rien ne s'est passé.
C'est le cas de cet Amour exemplaire de Pennac et Cestac.
J'avais envie d'aimer ce livre ; malgré le dessin de Cestac, aurais-je envie de dire. Je n'ai jamais aimé son style. C'est juste une question de goût. De toute façon, ce n'est pas à cause du dessin que j'ai été déçu par ce livre.
Un amour exemplaire, c'est l'histoire de Jean et Germaine, les étonnants voisins du petit Daniel Pennac à Colle-sur-Loup, dans l’arrière-pays niçois. Jean et Germaine, un drôle de couple qui agace les bonnes gens. Il serait un noble chassé de sa famille pour avoir osé l'épouser, elle, une fille du peuple. Ils vivent sans enfants, sans travailler mais s'aiment d'un amour intense et joyeux. Devant la méfiance qu'ils inspirent, l'enfant qu'est Daniel Pennac prend une décision importante : il va les aimer !
Il s'invite dans leur petite vie, se fait accepter, apprend à les connaître... L'attachement sera mutuel et Daniel Pennac deviendra tout autant le témoin que le légataire de leur histoire.
Le sujet est séduisant et Pennac le traite avec une forme d'humour et dynamisme. Seulement, si le livre ne manque pas d'idées, tout tombe un peu à plat. Le principal problème vient de la longueur de ce livre.
Il est bien trop court!
La manière dont Pennac articule son récit est pourtant originale et intelligente. Il met en place un petit théâtre qui pourrait être réjouissant... s'il prenait le temps de s'installer.
A mon sens, il aurait fallu prendre son temps, allonger certaines scènes, afin que l’on puisse aimer Jean et Germaine à notre tour. On aurait dû pouvoir s'asseoir avec Pennac et Cestac, oublier ce que l'on fait pour les écouter parler de ces vieux amants exemplaires. La structure même du récit permettait des respirations, des plages où le temps pouvait s'étirer avant les brusques accélérations.
C'est dommage, parce que j'avais vraiment envie de les aimer, Jean et Germaine. Hélas, Pennac et Cestac ne m'en ont pas laissé le temps.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin