| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Futuropolis

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioDabitch Christophe
DessinPendanx Jean-Denis
CouleursPendanx Jean-Denis
Année2006
EditeurFuturopolis
SérieAbdallahi, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Nous sommes en 1824. René Caillié, un jeune Français qui voyage déjà depuis quelques années sur les côtes d'Afrique, veut découvrir l'intérieur des terres, là où aucun Blanc ne s'est encore rendu.
Ayant pris pied sur les côtes, les Européens sont alors fascinés et terrifiés par ces terres intérieures. Plusieurs explorateurs, dont le plus célèbre est Mungo Park, sont morts de maladie ou tués. Certains peuples interdisent le passage sur leurs territoires et sur ces terres conquises par l'Islam, le voyageur blanc est menacé de mort.
Caillié est seul, il a peu d'argent, personne ne veut soutenir son projet, on le prend pour un fou ou un charlatan. Il s'invente une méthode pour voyager.
Il va d'abord s'initier dans une tribu maure, les Braknas, où il dit vouloir se convertir à l'Islam. Il change de nom et devient Abdallahi.
Toujours menacé d'être découvert, se cachant pour écrire son journal de voyage, devant gagner la confiance, il rencontre un guide noir, Arafanba qui devient son double africain. Après un nouveau refus d'aide officielle, suspecté par les Blancs d'être passé du côté des indigènes, suspecté d'espionnage par les Braknas, Caillié décide pourtant de partir pour ce périple de 4 500 kilomètres, vers Tombouctou, ville de tous les fantasmes.
Il est maintenant Abdallahi, "Le serviteur de Dieu", fils d'Égyptien enlevé par les Blancs, esclave affranchi, qui veut retourner sur sa terre natale. Il voyagera à pied comme un mendiant.
Tand qu'on le croira, il aura la vie sauve.

 

1 avis

Coacho
Si l’histoire de René Caillié vous intéresse, alors cet album est fait pour vous.
Il raconte l’aventure de ce pugnace français qui fut le premier à découvrir et révéler Tombouctou la ville mystérieuse où aucun blanc n’avait pu pénétrer.
Se faisant passer pour un des leurs, il mena son odyssée avec courage et sans le soutien de sa nation.
Une intéressante biographie qui ne fait pas que conter la marche de René Caillié car elle propose aussi, dans l’adaptation qu’en a faite Dabitch, de réfléchir sur l’Islam, sur l’hospitalité, le mensonge, la guerre, la philosophie…
Une sorte de parcours initiatique que l’on suit en même temps que l’exploration des déserts africains.
Les décors sont sublimes et les planches nous sont offertes par un routier des histoires africaines : Pendanx. Son trait est ici surprenant quand on le compare aux délires des « Corruptibles » et il emprunte ses esquisses plutôt aux peintres impressionnistes.
Les couleurs sont chatoyantes, brûlantes, magnifiques, et on se laisse bercer par les longs moments contemplatifs savamment distillés.
Une voix off nous rend compte de ce qu’écrit Abdallahi et nous berce ainsi tout le long des 85 pages de l’album.
Ce dernier est d’ailleurs un magnifique écrin avec sa couverture mate, et ses pages de beau papier. Un signe qui montre que la reprise de Futuropolis s’est faite dans le but d’ouvrir des portes à des histoires différentes tout en préparant des albums classieux (faisons un hommage à Gainsbourg en ces temps où nous célébrons les 15 ans de sa disparition).
Mais c’est quelque chose qui est reproché dans cette reprise alors est-ce discutable ?
Passons là-dessus pour juste savourer le récit un peu lent de ce français déterminé et de ces contrées qui nous ensorcèlent par leurs couleurs, leurs épices, leurs chants, leur beauté…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin