crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Actes Sud

compl�tez cette fiche
Un taxi nommé Nadir
Sc�narioMultier Romain
DessinTevessin Gilles
Ann�e2006
EditeurActes Sud
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

Coacho
Un Ovni offert par Actes Sud. Amateurs de phylactères, passez votre chemin, car il n’y en a point dans cet album reportage d »une centaine de pages.
En revanche, les amateurs de l’émission culte « Strip-Tease » seront ravis.
J’en fais parti, je suis conquis !
Le personnage central de cette histoire est-il bien Nadir ? Ou n’est-ce pas peut-être simplement Paris ?
Paris la merveilleuse ? Paris l’éternelle ?
Mais Paris, la vraie, celle de la nuit, celle de sa population cosmopolite, hétéroclite.
Poisseuse, sale, et pourtant envoûtante.
Habilement, Romain Multier et Gilles Tévessin nous invite à bord de la Mercedes de Nadir et nous reproduisent fidèlement ce que l’on imagine être un enregistrement de leur conversation.
Car Nadir est bavard, et peut vous conter mille anecdotes à l’heure sans jamais tomber dans la répétition.
Jamais les auteurs n’interviennent, ils laissent libre cours et libre champs à Nadir qui dévoile les secrets de son métier, de sa passion, de sa vie, sui nous parle des siens, de son intégration.
Touchant, marrant, c’est exactement à l’image de ces mini-reportages réalistes qui nous font partager une tranche de vie sans la juger.
Juste à nous de prendre ce qui est donné, de laisser ce que l’on ne veut pas…
Déroutante lecture en presque permanente voix-off qui est une respiration, une bouffée d’humanisme, et qui nous donne vraiment l’impression d’être le client de ce taxi, confortablement installé dans le cuir moelleux de cette voiture qui connaît la ville par cœur.
Il ne manque plus que quelques odeurs, quelques sons, et on s’y croirait totalement.
Nadir disserte alors avec nous de sujets futiles, de réflexions philosophiques, et joue un rôle de presque médecins des âmes égarées de la nuit, nous présentant tout ça avec beaucoup d’humour, et avec un regard résolument optimiste.
Le dessin de Gilles Tévessin est simple, presque minimaliste et contient un je ne sais quoi de l’autre phénomène éditorial d’Actes Sud, j’ai nommé Gipi.
D’ailleurs, en toute fin d’album, on aperçoit une affiche au détour d’une rue, dans un de ces panneau publicitaires lumineux, et il ne s’agit de rien d’autre que de la couverture de « Notes pour une histoire de guerre » de ce même Gipi. La référence ne serait-elle donc pas complètement usurpée ? Ahaha !
En tout cas, un album vraiment différent, une démarche peu répandue en bande-dessinée, et un traitement original, voilà finalement assez de critères pour vous donner envie, je l’espère, de découvrir « Un taxi nommé Nadir ».
En plus, si je vous dis que la préface est d’Emmanuel Guibert… Non, vous ne pouvez pas vous tromper !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin