| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Da Rocha
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Asuka

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioNinomiya Tomoko
DessinNinomiya Tomoko
CouleursNoir et Blanc
Année2005
EditeurAsuka
CollectionSeinen
SérieTensai Family Company, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Katsuyuki Natsuki est un excellent lycéen et il est passionné par le management, le marketing, la finance, bref, par le monde des affaires. Il faut dire que son père, décédé, était financier et sa mère semble devoir mener une brillante carrière dans une société agro-alimentaire grâce à son aide. Mais il a aussi un caractère difficile et sa méchanceté envers ses camarades de classe est constante sauf pour la belle, sérieuse et plutôt intelligente Kyoko Nagasawa. Sa vie bascule quand il apprend un soir que sa mère va se remarier avec un écrivain improductif et qu’en plus d’un beau-père, il va devoir partager sa vie avec un beau-frère du même âge qui semble être tout son contraire : Il s’agit d’un dilettante qui adore la nature, un herboriste amateur qui cherche avant tout à se laisser vivre. Avec cette cohabitation forcée avec de tels individus, la vie de Natsuki devient un véritable enfer. Mais comment se débarrasser de ces deux parasites et retrouver sa tranquillité ?

Il s'agit donc d'une excellente comédie sociale et romantique mais une des choses les plus plaisantes avec ce volume épais (370 pages quand même) est qu'il y a deux niveaux de lecture. Le premier permet de se détendre grâce à un humour toujours très présent et efficace avec la confrontation caricaturale de deux modes de vie et les réactions de Natsuki qui en découlent. Le second, et c'est ce qui fait la richesse de ce titre, c'est la profondeur et la justesse de certains personnages de la série comme Natsuki et Kyoko. N'oublions pas une bonne description du monde de l'entreprise et économico-financier qui sert de socle à l'histoire.

Il reste que ce premier volume présente un certain nombre de faiblesses comme le dessin qui est peu maîtrisé, assez typique du josei mais que l'on trouve assez souvent dans les magazines seinen (ce qui est le cas en l'occurrence), c'est à dire pauvre en détails, avec des personnages maladroitement dessinés. De même, la narration et la mise en page ne font preuve d'aucune virtuosité mais tout cela reste efficace et ne nuit en aucun cas à l'histoire, ce qui est le principal.

L'autre gros point faible concerne les personnages de Sosuke Tanaba et son fils Haru. Ils ne sont pour l'instant que les faire-valoir comiques des 3 principaux personnages, Natsuki, Kyoko et Yoshiko, la mère de Natsuki. De ce fait, ils sont caricaturaux et ne présentent guère d'intérêt en eux-mêmes. Mais on peut espérer que la suite permette à la mangaka de les présenter de façon plus profonde, leur donnant une réelle épaisseur, ce qu'ils n'ont pas pour l'instant. La fin du volume laisse espérer cela avec l'irruption du passé de Sosuke mais cela demande à être développé. D'un autre côté, il ne faut pas oublier qu'il s'agit avant tout d'une série comique et qu'il sera délicat de trouver un équilibre entre efficacité humoristique et profondeur.

Par contre, Natsuki est un personnage très intéressant car complexe. Il est empêtré dans ses doutes, dans ses certitudes. En se confrontant avec une autre façon d'aborder la vie, plus insouciante, il s'aperçoit qu'il existe plusieurs façons d'être heureux. Ses doutes, ses questionnements, ses résistances, ses certitudes sont très bien rendues et mises en valeur par la mangaka. Il en est de même avec Kyoko. Elle-même doute entre ce que la société japonaise (et donc ses parents) attend d'elle (entrer dans la meilleure université possible, trouver le meilleur parti possible pour avoir un mariage réussit) et ses aspirations d'être artiste, son besoin de créer. Sa relation avec Natsuki est très bien rendue, le combat intérieur entre son attirance pour un garçon qui semble symboliser ce qu'on attend d'elle et son envie de création, d'un monde moins matérialiste, est très intéressant. Son comportement et ses frasques sonnent très juste et nous donne un aperçu de la vie lycéenne japonaise.

Et n'oublions pas le personnage de la mère, Yoshiko, qui permet à l'auteure de brosser un portrait à la fois enthousiasmant et peu reluisant du monde de l'entreprise. L'enthousiasme passe par les préparations de dossiers, les études, les réunions qui peuvent être source de plaisir (et oui, n'en déplaisent à certains, le monde de l'entreprise peut être intéressant). Mais il s'agit aussi d'un monde impitoyable car les luttes de pouvoirs n'ont que faire de l'excellence et des gens qui travaillent au profit de leur société. Là aussi, la description donnée est assez réaliste, ce qui donne une grande solidité à l'histoire.

Un dernier mot sur la version française qui est proposée à un prix tout a fait correct, quoiqu'en pensent certains car on a effectivement l'équivalent de deux volumes. Si l'adaptation me semble être de qualité, on sent quand même pas mal de rognage sur les coûts. A commencer par l'adaptation graphique "à la Glénat" (on ne se fatigue pas à effacer les onomatopées dès que ça demande un peu de travail car ça revient un peu plus cher), mais au moins, on a une adaptation graphique, ce qui est déjà pas mal au vu d'un certain nombre d'autres éditeurs qui ne se fatiguent pas un seul instant avec les onomatopées. Il y a aussi le papier typiquement "manga", c'est à dire "PQ" de mauvaise qualité. Mais les scans et l'impression sont réussit et c'est une très bonne chose. L'absence de jaquette est plutôt un plus à mes yeux vu le format de l'édition (et de toute façon, quel intérêt d'avoir une jaquette, je n'ai jamais compris ça).

Voilà donc une série à suivre pour les amateurs de bandes dessinées traitant de "vie sociale" sur le mode humoristique.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin