| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
'La physique en BD', 'Les maths en BD'... Et pourquoi pas 'La BD en BD' tant qu'on y est (niais) ? ... Ah mais déjà fait, c'est vrai : McCloud, ouais.
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Liberté d’expression, censure, condamnation, etc.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1

lanjingling, 13.03.2020 à 23:34373076
Rien à voir avec l'actualité, sinon de manière très indirecte, je tombe par hasard sur cette information (parue dans le Figaro le 14 mars 2014) concernant un bon livre que j'ai lu il y a peu:

"Une époque révolue, la censure du neuvième art? Que nenni. La preuve: «Chers collègues, je vous demande d'être particulièrement vigilants sur le contenu des ouvrages présents au CDI. Par exemple, L'Art de la bande dessinée de Pascal Ory, Laurent Martin et Jean-Pierre Mercier n'est pas destiné à figurer dans un CDI. En particulier, je vous conseille de feuilleter avec la plus grande attention toutes BD et mangas destinés au CDI.», a écrit, le 11 février dernier, l'inspectrice pédagogique de l'académie de Limoges, Marie-France Nys.
Qu'est ce qui a bien pu déranger madame Nys dans L'art de la bande dessinée? Contactée par Le Figaro, l'intéressée n'a pas souhaité répondre. Pourtant, l'ouvrage que Le Figaro a encensé dans ses colonnes est publié chez l'un des plus grands éditeurs de livres d'art, Citadelles et Mazenod, au même titre qu'un livre sur l'Égypte ancienne ou l'histoire de la Renaissance.
Un livre somme de 600 pages qui décortique le neuvième art, proposant une approche encyclopédique qui entremêle étude historique avec résonances sociologiques et mise en perspective de la BD comme un genre à part entière. Aux confluents des arts visuels, de la peinture et de la littérature. Avec une problématique claire: comment définir un «art ambigu» telle que la bande dessinée, qui a nourri bien des débats, suscité bien des polémiques depuis le début des années 1960? On ne saurait trop demander à Madame Nys de lire cet ouvrage avant d'utiliser le couperet de la censure et de ramener la bande dessinée à son statut de «mauvais genre».

Estomaqués, et surtout désireux de comprendre, sept auteurs de L'Art de la bande dessinée, parmi lesquels Thierry Groensteen, Xavier Lapray, Laurent Martin, Jean-Pierre Mercier, Pascal Ory, Benoît Peeters et Sylvain Venayre ont adressé une lettre à l'académie de Limoges demandant des éclaircissements.
«La parution de ce livre a été unanimement saluée comme une confirmation éclatante de l'installation de la bande dessinée au rang de ‘‘neuvième art''. Hélas, un incident vient nous rappeler combien cette légitimation est fragile, et que la censure peut continuer à s'exercer dans le pays de Goscinny, de Moebius et du Festival d'Angoulême» se désolent les auteurs soussignés.
Et les auteurs d'ajouter: «Nous pouvons formuler l'hypothèse que cette personne s'est émue de trouver parmi plusieurs centaines de documents iconographiques, tous choisis en raison de leur qualité historique ou esthétique, quelques images représentant la sexualité ou la violence sous un jour esthétisé, fort sages, au demeurant, si on les compare à celles que des lecteurs d'âge scolaire peuvent voir sur quantité de lieux aisément accessibles - et non soumis à censure.»
En guise de conclusion, mentionnons cette phrase sans appel des auteurs de la lettre: «La bande dessinée progresse mais la morale régresse».

Thierry, 20.06.2007 à 15:06287906
remontee du sujet (pas glop) parce que ca continue

shambles, 15.05.2007 à 19:31285577

strip, 15.05.2007 à 13:02285491
Thierry :

creation d'un blog de soutien a Yvan Lindingre


Bon, on dirait que ce sujet est destiné à rester malheureusement en haut de forum...

Thierry, 15.05.2007 à 9:38285434
Mr Marron :
pessoa :
Sinon, je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette sombre histoire
(je n'ai pas la référence du journal, désolé)

Boarf il vire mes anciens profs, toujours aussi malin le dirlo ... :/


creation d'un blog de soutien a Yvan Lindingre

yan, 04.05.2007 à 19:22284743
Willem peut sortir couvert.

Le PBE, 02.05.2007 à 15:21284565
Où va-t-on ?! ;o)


Au Moulin-Rouge

Mimi et Henri

Allez, Darling

Le PBE, 27.04.2007 à 9:17284334

Tous coupables !

Mr Marron, 26.04.2007 à 3:51284246
pessoa :
Sinon, je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette sombre histoire
(je n'ai pas la référence du journal, désolé)

Boarf il vire mes anciens profs, toujours aussi malin le dirlo ... :/

strip, 25.04.2007 à 21:58284238
longg :
Des nouvelles du projet "Tous coupables".

Vu qu'on la voit plus trop dans le lien, la couv du livre qui est sorti :



pessoa, 25.04.2007 à 21:06284231
Sinon, je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette sombre histoire
(je n'ai pas la référence du journal, désolé)

pessoa, 14.04.2007 à 10:32283162
Je tiens à signaler aux autorités la présence d'un nez répréhensible sur le blog de Maëster :

Cinq cent euros, c'est le tarif !

M Baroin, vous ne serez pas ministre bien longtemps, il est temps d'agir si vous voulez qu'on se souvienne de vous.

NDZ, 12.04.2007 à 12:21283007
longg :
Des nouvelles du projet "Tous coupables".


Peut-être que les bullechefs pourraient intégrer cela à l'Actu Placid actuellement en Une de Bubulle ? ça serait la grande classe une telle réactivité :))

longg, 12.04.2007 à 10:54282991
Des nouvelles du projet "Tous coupables".

stanislas, 16.03.2007 à 17:53280995
Je les avais ratées la première fois, mais sur le blog de Cornélius ils donnent un lien vers les caricatures de Jossot, elle sont tout bonnement excellentes.

longg, 16.03.2007 à 12:43280978
15 mars 2007


URGENT
TOUS COUPABLES
Après la parution en 2001 du livre « Vos papiers ! Que faire face à la police ? »
et suite à la plainte déposée par Daniel Vaillant, es-qualité ministre de l’intérieur
(plainte relayée par les ministère Sarkozy, puis Villepin, puis Sarkozy),
ont été condamnés le 18 janvier 2007 :


• le dessinateur Placid, à 500 euros d’amende, pour « injures publiques envers une administration publique,
• en l’occurrence la police nationale », pour avoir dessiné un policier, aux traits jugés porcins, en couverture de l’ouvrage.


• l’auteur du texte, Clément Schouler, magistrat, membre du syndicat de la magistrature, à 800 euros d’amende
• pour « diffamation publique envers une administration publique, en l’occurrence la police nationale »,
• pour avoir écrit cette phrase dans l’introduction : « Les contrôles d’identité au faciès,
• bien que prohibés par la loi, sont non seulement monnaie courante, mais se multiplient »


• l’éditeur, Michel Sitbon (L’Esprit Frappeur), à 1000 euros d’amende pour complicité avec Placid
• dans le délit d’injure, et complicité avec Clément Schouler dans le délit de diffamation.


Considérant qu’il s’agit d’une triple atteinte à trois libertés fondamentales que sont la liberté de création,
la liberté d’information et la liberté d’édition, nous invitons ici tous les dessinateurs, photographes, artistes,
journalistes, auteurs et éditeurs à travailler sur les thèmes dévelloppés par l’accusation :
policier caricaturés et animalisés, pratique du contrôle au faciès.


Ces textes et dessins en NOIR et BLANC seront publiés dans un livre qui devrait rendre chacun de nous
prévenu du délit de diffamation pour qui évoque la banale réalité des contrôles au faciès,
ou prévenu du délit d’injure pour qui dessine un policier trop stylisé.


Ce livre sera publié par un collectif d’éditeurs, qui devraient donc eux aussi être prévenus
de complicité pour ces deux délits, injure et diffamation.


Ont déjà accepté :


L’Association
Cornélius
Vertige graphic
L’Esprit frappeur (NSP Agora)
Les Requins Marteaux
Thé-Roc « Tête Rock Underground »
Editions Nautilus


La liste n’est pas close. Plus d’éditeurs se joindront à l’opération, plus ce geste aura de portée.


Estimant que le débat sur ces trois libertés fondamentales : création, information, édition,
doit s’inscrire dans la campagne électorale en cours, nous voulons le provoquer avec cette publication,
qui doit donc être réalisée et imprimée en un temps record.


NOUS ATTENDONS DONC VOTRE COLLABORATION EN NOIR ET BLANC DE TOUTE URGENCE.


DEADLINE / DATE LIMITE : VENDREDI 23 MARS (ça laisse une semaine)


Le format de l’ouvrage est de 16,5 cm x 24,5 cm.


La direction artistique est assurée par Rocco roki@noos.fr
La fabrication est dirigée par Nicolas Leroy, à l’Association
soeurnicolas@lassociation.fr
La direction éditoriale par Ferid Keddour,


Thé Troc
52, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
tél / fax : 01 43 55 54 80


mail : the.troc@free.fr
(attention cette adresse mail, uniquement pour la correspondance, ne dispose pas d’une connexion adsl,
tout envoi d’image un peu lourd doit se faire sur l’adresse mail de Nicolas : soeurnicolas@lassociation.fr)


p s : certains dessins du blog de soutien à Placid, « Tous cochons »,
http://touscochons.blogspot.com/ initié par Rémi Malingrëy,
pourront être utilisés pour ce livre, principalement ceux qui mettent en scène
des situations avec des policiers cochons, ou qui évoquent le contôle au faciès,
à l’exclusion des autoportraits en cochon, qui, s’ils sont extrèmement sympatiques
comme signe de solidarité, ne touchent pas d’assez près le fond politico-juridico-policier de l’affaire.


Ce livre sera porté par une volonté politique d’en découdre avec les fauteurs de censure,
qu’ils soient magistrats, politiques, hauts fonctionnaires, décideurs d’entreprises,
actionnaires, puissants des médias, etc.


Certains textes, à l’instar de celui de Denis Robert dans son blog
http://ladominationdumonde.blogspot.com/2007/02/bienvenu-sarkoland-ce-matin-jai-reu-un.html
(le premier à parler de ce qu’il appelle « l’affaire Placid »)
pourront être repris, dans le même ordre d’idées.


Merci de faire passer l’info à tous vos confrères.


Confraternellement,


Ferid Keddour


Merci aux éditeurs de signaler leur participation en renvoyant ce mot signé :






Nous participons en tant qu’éditeur
à la coédition de l’ouvrage
« TOUS COUPABLES »


par envoi postal, par fax ou par Internet à cette adresse :


Thé Troc
52, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
tél / fax : 01 43 55 54 80
mail : the.troc@free.fr

Docteur C, 28.02.2007 à 17:16279329
Ce que semble vouloir sanctionner la cour d'appel, c'est le mélange des genres (entre sérieux et "satire"): le livre est un guide juridique qui explique très sobrement comment faire face à un contrôle d'identité, il a été produit dans le cadre du "syndicat de la magistrature". La couverture a été perçue comme "injurieuse" car elle n'est pas dans le "cadre" normal d'une caricature, mais illustre la couverture d'un manuel d'information juridique qui doit être objectif et fournir des informations vérifiées (je reprends quasiment les attendus).

Ici s'arrête donc le parallèle avec l'affaire Charlie Hebdo, on n'est pas vraiment dans le même registre (problème de la caricature et du blasphème). La question ici serait plutôt: est-ce que l'illustrateur d'un manuel, d'un guide, etc. " à contenu politique et juridique" doit être servile, neutre, propre sur lui et décoré de la légion d'honneur? Est-ce qu'on veut nous faire croire qu'un contrôle d'identité est un moment de plaisir raffiné, où un sympathique agent de police au nez aquilin vous demande affablement de lui présenter une quelconque pièce justifiant de votre identité? Objectivement...

Ce que l'on reproche à cette illustration (et non pas caricature), c'est de montrer d'emblée le caractère violent du contrôle d'identité - le nez de cochon n'est qu'accessoire. Alors que non, décidement, cette pratique s'élargissant régulièrement - Vigipirate mon amour, on ne peut pas se permettre de la montrer sous un tel jour.

pluche, 28.02.2007 à 15:40279315
Je pense que le malaise est plus problèmatique.
On a d'un côté les représentants d'une communauté religieuses qui sont déboutés et de l'autre un corps de métier plaignant dont la plainte est validée.

Dans les 2 cas, il s'agit d'une plante pour un dessin.
Sans autres détails, on a bien l'impression nauséabonde qu'on a le droit de se moquer des musulmans mais pas des flics.

De plus, l'appui (démago?) de notre bon ministre à "Charlie-Hebdo" baffouant ouvertement son devoir de reserve a tendance a bien remettre en question l'indépendance de notre justice, voire de nos institutions.

De plus, comme pour les caricatures de Charlie Hebdo, je pense que si les policiers se sont reconnus dans ce portrait, c'est que ce portrait était ressemblant.

stanislas, 28.02.2007 à 15:25279313
C'est vrai ca, vous les soi-disant defenseurs de la liberté, vous en faites quoi de la liberté de censure ?

fow, 28.02.2007 à 14:59279303
Je trouve au contraire qu'on est en pleine liberté d'expression, le tout est de respecter les moyens d'expressions de chacun: Un dessinateur s'exprime par un dessin, le ministère de l'intérieur, par un ch'ti procès. Ce me parait équitable. Vous vous attendiez quand même pas à ce que le ministère de l'intérieur ponde un dessin?

MR_Claude, 28.02.2007 à 14:50279299
Juste dans un souci de je ne sais trop quelle equite, la plainte a ete deposee sous Daniel Vaillant (ministre de l'Interieur du gvt Jospin)

Tout a fait d'accord sur la censure, alire, le papier de Denis Robert

stanislas, 28.02.2007 à 14:49279297
Oui enfin pour le coup c'est quand même un ministre socialiste qui a porté plainte.

fow, 28.02.2007 à 14:49279296
Mais que va devenir Muzo?

Thierry, 28.02.2007 à 14:42279292
j'ai presque l'impression du retour d'une censure a papa: un ch'tit proces, avec un verdict qui ressemble a une mise au pilori. C'est n'est pas etonnant de la part de Sarkozy qui fait virer les journalistes ou censurer des interviews, comme celle ou Yannick Noah aurait declare que si Sarkozy etait elu, il quittait la France (a Gtsaad pour donner des cours de tennis a Johnny ?).
Autrement, nous sommes dans une logique ou on ne censure plus, on pousse a l'auto-censure. La raison invoquee ? ne pas choquer le public, ne pas le forcer a trop reflechir, et, surtout, ne pas l'ennuyer ! Et a force de s'assurer que la faculte de concentration de la menagere de moins de de 50 ans ne depasse pas 12 minutes, Cauet devient le summum admissible de l'impertinence. cauet, le Coluche des annees 2000... c'est tout dire

lyaze, 28.02.2007 à 13:14279263
Un sujet pour discuter de liberté d’expression, de censure…
J’ouvre ce sujet pour d’abord informer de la condamnation ubuesque de Placid, et quelque part j’espère que ce sujet ne sera pas alimenté pas d’autres affaires de ce genre. (Mais avec cette année qui débute je crains le pire.)
Le but premier est donc de parler de la condamnation du dessinateur Placid, et peut être d’échanger nos avis. A vous !


Je retranscris ici le texte d’introduction du blog :
nous sommes tous des cochons



Notre ami dessinateur PLACID est condamné à payer 500 euros d'amende "pour injure envers une administration, en l'occurrence la police nationale" pour avoir réalisé ce dessin en 2001. A la suite de cet incroyable verdict, nous nous déclarons solidaires du travail de PLACID et de sa liberté d'artiste à s'exprimer de façon originale et humoristique. Nous rejoignons ce blog en dressant notre auto-portrait en cochon pour exprimer notre soutien à PLACID et montrer, en commençant par nous-mêmes, que dérision et bonne rigolade font partie de notre patrimoine national. Qui oserait le contester?

Vous pouvez envoyer vos contributions à une adresse se trouvant sue le blog.
Personnellement, j’y ai envoyé une photo de ma création, mais un bon nombre d’auteurs ont déjà apporté leur soutien comme Florent Ruppert et Jérôme Mulot, Philippe Mouchel, Pierre La Police, Baudoin, Alex Baladi, Jochen Gerner, Aurelia Aurita, Killofer…


Voici un message issu du blog de Cornélius, avec une lettre de Placid adressée à ses amis, mais autorisée à être diffusée (enfin moi je le comprends comme ça).

De l'art d'être policier
Par Cornélius, vendredi 16 février 2007 à 19:34 - Exclusif!

Notre camarade Placid nous informe aujourd'hui d'une mésaventure qui donnerait matière à s'esclaffer si elle ne le mettait dans une situation difficile et si elle n'était révélatrice sur le fond d'un projet idéologique dont on pensait avoir été vacciné par l'Histoire. Une fois de plus, les caricatures de Jossot (1866-1951) nous rappellent leur pertinence et le double langage de ces professionnels du "Parler vrai", qu'ils soient ministres ou simplement forts-en-gueule, est à nouveau mis en évidence.

Voici la lettre de Placid:
"Chers amis,
j'ai appris par Le Canard enchaîné que j'ai été condamné à 500 euros d'amende pour "injures publiques envers une administration, en l'occurrence la police nationale", à cause un dessin que j'ai fait en 2001, pour la couverture du livre Vos papiers !, sous-titre : "Que faire face à la police ?".
Je n'ai pas encore reçu le jugement par voie d'huissier, je n'ai pas les détails. Ce livre était publié par les éditions "L'esprit frappeur". L'éditeur, Michel Sitbon, est condamné à 800 euros d'amende pour complicité avec moi, et avec l'auteur du texte, Clément Schouler, membre du syndicat de la magistrature, condamné à 1000 euros d'amende(l'auteur n'est pas condamné pour injure, mais pour diffamation, à cause d'une phrase dans sa préface : "il y a en France des contrôles d'identité aux faciès, et ils se multiplient" (je cite de mémoire).
Le canard enchaîné a diffusé l'info, me nommant Jean-François Duval (mon vrai nom), l'humanité de même. Libération n'a parlé que du cas de Clément Schouler, oubliant la condamnation de l'éditeur et du dessinateur. Politis aussi peut-être (? : l'accès aux articles par leur site est bloqué par un abonnement). J'en oublie sûrement, mais il a été très peu parlé de cette affaire dans la presse, surtout de la condamnation du dessin de couv.
Clément Schouler et son avocat ont fait un pourvoi en cassation. Je sais pas faire ça, ça me gonfle de m'occuper de quoi que ce soit, je me contente de faire cette lettre. Et pas particulièrement pour vous demander conseil, juste pour que l'information circule.
Quelques précisions : le livre, paru en 2001, a été l'objet d'une double plainte (diffamation et injure) de la part de Daniel Vaillant, es-qualité ministre de l'intérieur. Le procès a eu lieu en 2005, je ne me suis pas alors présenté à l'audience et j'ai été relaxé, ainsi que l'auteur et l'éditeur. Le parquet a alors "interjeté appel" (je crois qu'on dit comme ça, qu'est-ce que c'est barbare le langage juridique!). J'étais présent (mais sans avocat) au procés en appel devant la 11ème chambre, le 23 novembre 2006. Le jugement a dû être rendu le 18 janvier dernier.
Pendant ce procès en appel, je me suis défendu. J'ai produit des photocopies d'œuvres de dessinateurs célèbres pour leurs portraits ou caricatures de policiers (Siné, Cabu, Jossot, Thierry Guitard, Steinlen, etc.). Ce qui semblait m'être reproché était le nez retroussé du policier, proche du nez d'un cochon. J'ai aussi produit des exemples de ma production de dessins, ou on peut voir des "nez de cochon" sur toutes sortes de personnages (jardinier, anarchiste, etc.). J'ai enfin montré l'exemple d'une illustration que j'ai faite peu avant dans un magazine pour lycéens, où j'avais représenté une policière sympathique. Etc., etc.
Ce que j'ai appris aussi (comme vous), c'est l'intervention de Nicolas Sarkozy dans le procès Charlie Hebdo récent (NDR: qui, rappelons-le, déclarait à ce même procès "préférer l'excès de caricature à l'absence de caricature"). La comparaison est simple: je suis quand à moi condamné pour une image, suite à une plainte initiée par le ministère de l'intérieur, patron actuel : Sarkozy.
Je ne cherche pas la bagarre. Je sais juste qu'une amende de 500 euros est plus compliquée à supporter pour moi qu'une amende de 500 000 euros pour, disons, un responsable de Elf. (Je suis un artiste, et les artistes sont pauvres, ce n'est pas un mythe)
Après avoir pensé un moment écrire une "lettre ouverte", ou "communiqué de presse", je me contente de diffuser l'info auprès d'un cercle restreint de dessinateurs, journalistes, éditeurs, ou autres que je connais personnellement (vous en faites donc partie).
Vous pouvez en parler si vous voulez à qui vous voulez (...)
Merci de votre attention,
Placid"


Pages : 1

retour forum

bordure
coin bordure coin