créer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par ingweil
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
good news everyone !
e m
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Voulez vous du Vehlmann ?

Bandes DessinĂ©es : auteurs, sĂ©ries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

Lucas Taieb, 12.05.2008 Ă  23:09308590
On est en train de refaire la querelle des "terre Ă  terre" et des "idĂ©alistes", c'est dommage, parce qu'on peut mĂȘler les deux Ă©tats d'esprit je pense, les deux conceptions doivent s'enrichir l'une et l'autre et on doit tous se faire des bisous. (C'est pas du second degrĂ©, j'aimerais bien que ça soit comme ça, ce serait beau.)

Pierre, 12.05.2008 Ă  23:07308589
Houlala si on se met Ă  dire, avec longg, que tous les intervenants du forum de bulledair qui publient des albums de bande dessinĂ©e sont des artistes alors j'ai bien peur que l'on soit amenĂ© Ă  heurter dans un avenir proche quelques susceptibilitĂ©s ... Ce n’est pas parce qu’on emprunte une voie que celle-ci nous choisit : beaucoup d’appelĂ©s, peu d’élus 
 Et le fantasme n’est pas nĂ©cessairement du cĂŽtĂ© des lecteur.
FerrĂ© a raison, gagner de l'argent avec ses idĂ©es n'est pas sale. Mais je ne vois aucun LĂ©o FerrĂ© ici. Quant Ă  Monsieur Dumoulin, il se fait je crois, une bien curieuse idĂ©e du « vĂ©ritable » monde du travail, duquel il exclut ce havre de paix qu'est le mĂ©tier d’auteur. Le paradoxe n’est pas loin : le monde la bd dans lequel il Ă©volue est tout aussi pourri qu’un autre (pour mĂ©moire, ce post bien senti d’asacem). Enfin, pour Ă©viter de donner Ă  lire Ă  ceux que l’on fuit, le fruit laborieux de ses Ă©lucubrations, la mĂ©thode borgesienne me semble la panacĂ©e. For the happy few comme disait l'autre.

THYUIG, 12.05.2008 Ă  23:00308588
Derrida est surtout celui qui a écrit Limited Inc. Ca a donc fortement à voir avec la bande dessinée ! :)

longg, 12.05.2008 Ă  22:55308587
rocaline :

tout ça pour dire qu'entre gagner de l'argent en créant et créer POUR gagner de l'argent, il y a un monde.


Mais dans les deux cas c'est un mĂ©tier et on gagne du pognon, donc. Et arrĂȘtons de citer de grands Ă©crivains Ă  propos du mĂ©tier d'auteur de bd, c'est agaçant !

Lucas Taieb, 12.05.2008 Ă  22:48308586
Ouééé, merci Rocaline, c'est exactement ce que je voulais dire en plus court ! :)

rocaline, 12.05.2008 Ă  22:44308585
longg :
Mais ce bon vieux Borges aurait dĂ» continuer Ă  vendre 37 livres par an en faisant du porte Ă  porte chez sa famille !
Sans déconner, pourquoi a-t il signé ses bouquins chez des éditeurs alors, puisqu'il ne fallait pas songer à vendre ses livres?


« Sans les éditeurs, nous (les écrivains) passerions notre vie à corriger des brouillons. »
Borges

« Viser un livre fini, c'est déjà trop viser pour le seul verbe écrire. Viser la réussite, c'est toucher la mort. »
Derrida

tout ça pour dire qu'entre gagner de l'argent en créant et créer POUR gagner de l'argent, il y a un monde.

Lucas Taieb, 12.05.2008 Ă  22:38308583
Ouais mais bon faut quand mĂȘme diffĂ©rencier les notions de crĂ©ation et de publication d'une oeuvre, car cela ne va pas forcĂ©ment de pair. Faire publier son oeuvre c'est une nĂ©cessitĂ© sociale, mais pas la crĂ©er. Comme le dit Borges, dans l'idĂ©al il faudrait crĂ©er pour quelques amis et pour soi-mĂȘme, mais la sociĂ©tĂ© ne le permet pas. Quand l'acte crĂ©atif en lui-mĂȘme n'est motivĂ© que par des "exigences Ă©conomiques", on est en droit de se demander ce qui distingue l'artiste de l'artisan. Les deux sont de nobles activitĂ©s, hein, mais c'est pas la mĂȘme chose.

HBourhis, 12.05.2008 Ă  22:25308582
Mais oui que diantre, Vdm, laissez un peu de mystĂšre.

Les gens ont besoin d'idéaux, L'artiste, le vrai ne se soucie guÚre de l'argent alors que le monde n'est qu'avidité.

Il vit sa bohĂšme dans une chambre de bonne glaciale, puis se coupe les oreilles Ă  Auvers-sur-oise.

Se soucier de l'accueil de ses livres, et s'occuper (quelle horreur) du design des couvertures, jamais Hergé, Pratt, Munoz, Franquin ou Morris qui bénéficient de belles étoiles chez certains bulledairiens hardcore ne se seraient abaissé à pareilles vilenies.

Quant à moi, je vais retourner à mon relevé de droits, lecture qui accapare 87% de mes journées.

Et vive le Marquis d’Anaon.

longg, 12.05.2008 Ă  22:17308581
Je me range du cÎté du brillantissime vdm donc, si ce n'était pas clair. Et qu'est ce qu'il est drÎle quand il parle du "véritable monde du travail", j'aurais aimé le dire tiens :)

THYUIG, 12.05.2008 Ă  22:12308580
"alors Ferré, ça bßche ? Vous en prenez pour votre pognon ?"
"Dis donc, FerrĂ©, ça ne te gĂȘne pas de gagner de l'argent avec tes idĂ©es ??"
"Non, Ca ne me gĂȘnait pas non plus de n'en pas gagner avec mes idĂ©es
Vois-tu, la différence qu'il y a entre moi et Monsieur Ford ou Monsieur Fiat, c'est que Ford ou Fiat envoient des ouvriers dans des usines et qu'ils font de l'argent avec eux. Moi, j'envoie mes idées dans la rue et je fais de l'argent avec elles.
Ca te gĂȘnes ? Moi, non ! Et voilĂ  !"

Ca me parait de circonstance.

longg, 12.05.2008 Ă  22:12308579
Mais ce bon vieux Borges aurait dĂ» continuer Ă  vendre 37 livres par an en faisant du porte Ă  porte chez sa famille !
Sans déconner, pourquoi a-t il signé ses bouquins chez des éditeurs alors, puisqu'il ne fallait pas songer à vendre ses livres?
Ah oui mais s'il avait continuĂ© Ă  vendre 37 livres par an, on aurait pas connu Borges (moi j'aurais pas Ă©tĂ© au courant) et ça ce serait dommage quand mĂȘme, non?
Bon, je suis vraiment attérré de lire toutes ces avis fantasques sur le métier d'auteur donné par des gens qui ne le sont je suppose pas.
Je sais qu'il n'est pas nĂ©cessaire de faire pour avoir un avis sur mais lĂ  quand mĂȘme, vous fantasmez pas mal, hein. C'est de la bonne branlette sur le mĂ©tier d'artiste tout ça, ça n'est pas le quotidien de bon nombres d'auteurs que je connais, et trĂšs frĂ©quentables rassurez vous (genre coup de coeur sur bulledair!)
Vous devriez relire "Journal d'un album" de Dupuy & Berbérian, vous me faßtes penser au chauffeur de taxi de la premiÚre histoire.

THYUIG, 12.05.2008 Ă  22:07308578
Pierre :


Flaubert, ce rentier qui ne publiait pas par nécessité, était Madame Bovary.


C'est là qu'on se rend compte qu'Isabelle Huppert était un trÚs mauvais choix, il eût été plus fin de choisir Clovis Cornillac pour le rÎle.

vdm, 12.05.2008 Ă  22:06308577
Pierre, votre flĂšche me touche en plein cƓur mais rien ne saigne et je ne ressens rien. ExceptĂ© l’ennui profond – car jamais je ne m’ennuie – vous avez tristement raison sur tout. Ou, pour le dire plus simplement, disons que vous m’avez bien lu. J’entends votre demande de m’excommunier de la communautĂ© des auteurs et votre envie de me diriger vers un autre mĂ©tier plus lucratif, mais non, de mon petit havre de paix, pour ne pas le quitter, je n’ai trouvĂ© rien d’autre d’aussi paisible que ce mĂ©tier d’auteur. Je ne voudrais pas vous accabler, Pierre, mais si je reste dans mon petit monde Ă  faire de l’argent avec mes simples idĂ©es, c’est un peu Ă  cause de gens comme vous : la simple idĂ©e que le vĂ©ritable monde du travail puisse me faire rencontrer des personnes de votre espĂšce venimeuse, me convainc Ă  ne rien changer au gouvernement de ma destinĂ©e. C’est par ailleurs une satisfaction funeste de se savoir lu par ceux que l’on fuit.

Pierre, 12.05.2008 Ă  21:20308574
vdm :
mais personnellement, je n’ai pas la souvenance d’avoir un jour commis un livre qui soit le prolongement de ma « vie-mĂȘme » et, si je doute quant Ă  moi fortement que ce principe puisse ĂȘtre commun, mais cela reste un jugement qui m’est propre et dont je ne suis pas certain qu’il fasse fortune, je ne comprends pas comment le prolongement dont vous nous parlez, pourrait, d’une façon ou d’une autre, assurer une quelconque notion de valeur. Mes livres, je les fais pour rĂ©pondre Ă  des exigences Ă©conomiques et sociales ; j’aurais de l’argent en suffisance, je n’en produirais pas. Si je possĂšde une inclination particuliĂšre Ă  concevoir des bandes dessinĂ©es (comme la majoritĂ© des personnes qui en publient), je ne pense pas que cela fasse nĂ©cessairement de moi un auteur investi.


Flaubert, ce rentier qui ne publiait pas par nĂ©cessitĂ©, Ă©tait Madame Bovary. Donc, Fritz Haber, ce n'est pas vous, auteur dĂ©sinvesti qui ne faites que rĂ©pondre Ă  des exigences Ă©conomiques ? VoilĂ  peut-ĂȘtre l'explication de l'ennui profond que suscite la lecture de votre bande, sa platitude en quelque sorte. Mais savez-vous qu'il existe, au delĂ  de la crĂ©ation artistiques, des activitĂ©s bien plus lucratives ? Reconvertissez-vous, il n'est pas trop tard. Et en guise de conclusion une petite citation de Borges:

En une annĂ©e, on a vendu 37 exemplaires. Et moi j'en Ă©tais trĂšs content. En ces temps lĂ , un Ă©crivain ne songeait pas Ă  vendre ses livres. Tout livre Ă©tait un peu secret. C'Ă©tait peut-ĂȘtre bon pour la littĂ©rature. Tout ce qui devait la prostituer au public, les best-seller, tout cela n'est venu qu'aprĂšs. A mon Ă©poque on ne pouvait pas se prostituer: il n'y avait pas de gens pour acheter votre prostitution. Alors c'Ă©tait bien mieux ! On Ă©crivait pour un tout petit cĂ©nacle, pour quelques amis et pour soi-mĂȘme.

stef, 12.05.2008 Ă  20:55308571
Doit falloir s'entrainer longtemps pour arriver à écrire comme ça, et encore, je suis sur que c'est pas donné à tout le monde.
C'est un peu comme si le Schtroumpf grognon avait pris de la vitamine B12 avant de lire le dictionnaire.

betatesteur, 12.05.2008 Ă  20:47308567
Alors, vdm, vous ĂȘtes un imbĂ©cile. Car franchement, aux vues de vos compĂ©tences, vous vous fourvoyez totalement quant Ă  l'ajustement socio-Ă©conomique de vos productions.

Soit vous subsumez vos productions sous ces impĂ©ratifs socio-Ă©conomiques, du gĂ©nĂ©ral du marchĂ© de la bande dessinĂ©e au particulier de vos palettes, et dĂšs lors vous avez une apprĂ©hension tristement dĂ©formĂ©e de la "rĂ©alitĂ©" de ce qui pourra jamais garantir un best-seller en ce domaine, soit ces impĂ©ratifs socio-Ă©conomiques "rĂ©els" ne vous suffisent pas pour oeuvrer. Et alors qu'est-ce qui peut bien alimenter votre pratique ? D'oĂč tirez-vous vos scĂ©nettes en costume ? De votre condition socio-Ă©conomique peut-ĂȘtre?

Quant au bon goût, je ne vois absolument pas en quoi j'ai pu en tracer le début d'un contour. Vous voilà nu.

Kazekami, 12.05.2008 Ă  20:43308566
THYUIG :
Ah non mais elle n'a jamais chanté, ou alors j'ai mal entendu.


Ah bah non, maintenant que tu le dis ellea jamais chanté en effet!

THYUIG, 12.05.2008 Ă  20:41308563
Cardi :
THYUIG :
Moi qui fais une faute de syntaxe par phrase, je ne peux que me réjouir de lire la prose du sieur vdm sur un topic consacré à Vehlmann.

Pis tant que je suis lĂ , je me range derriĂšre cardi, lui-mĂȘme cachĂ© derriĂšre sarkozy, voilĂ  qui va Ă©gailler nos cache-caches Ă  l'ElysĂ©e with Carla.


Du moment qu'elle chante pas...


Ah non mais elle n'a jamais chanté, ou alors j'ai mal entendu.

Kazekami, 12.05.2008 Ă  20:39308562
THYUIG :
Moi qui fais une faute de syntaxe par phrase, je ne peux que me réjouir de lire la prose du sieur vdm sur un topic consacré à Vehlmann.

Pis tant que je suis lĂ , je me range derriĂšre cardi, lui-mĂȘme cachĂ© derriĂšre sarkozy, voilĂ  qui va Ă©gailler nos cache-caches Ă  l'ElysĂ©e with Carla.


Du moment qu'elle chante pas...

THYUIG, 12.05.2008 Ă  20:30308560
Moi qui fais une faute de syntaxe par phrase, je ne peux que me réjouir de lire la prose du sieur vdm sur un topic consacré à Vehlmann.

Pis tant que je suis lĂ , je me range derriĂšre cardi, lui-mĂȘme cachĂ© derriĂšre sarkozy, voilĂ  qui va Ă©gailler nos cache-caches Ă  l'ElysĂ©e with Carla.

vdm, 12.05.2008 Ă  20:17308559
Cher betatesteur, sans nullement vouloir vous contredire pour le simple plaisir de la polĂ©mique, encore moins pour vous lancer une quelconque attaque, surtout aprĂšs celle de Cardi qui, certes, semble vous avoir pris en grippe, j’aimerais tout de mĂȘme vous dire que votre dernier raisonnement ne m’a que trĂšs peu convaincu. Peut-ĂȘtre votre fatigue tend-t-elle Ă  ce que vos derniĂšres idĂ©es coĂŻncident Ă  une vision trop raccourcie de la rĂ©alitĂ©, je ne sais pas, mais personnellement, je n’ai pas la souvenance d’avoir un jour commis un livre qui soit le prolongement de ma « vie-mĂȘme » et, si je doute quant Ă  moi fortement que ce principe puisse ĂȘtre commun, mais cela reste un jugement qui m’est propre et dont je ne suis pas certain qu’il fasse fortune, je ne comprends pas comment le prolongement dont vous nous parlez, pourrait, d’une façon ou d’une autre, assurer une quelconque notion de valeur. Mes livres, je les fais pour rĂ©pondre Ă  des exigences Ă©conomiques et sociales ; j’aurais de l’argent en suffisance, je n’en produirais pas. Si je possĂšde une inclination particuliĂšre Ă  concevoir des bandes dessinĂ©es (comme la majoritĂ© des personnes qui en publient), je ne pense pas que cela fasse nĂ©cessairement de moi un auteur investi. Mes livres ne me rendent pas riche, mais peut-ĂȘtre, si j’y rĂ©flĂ©chissais sĂ©rieusement, en acceptant l’éventualitĂ© que je puisse ĂȘtre dotĂ© d’un don et d'une intelligence suffisants, peut-ĂȘtre rĂ©ussirais-je alors Ă  imposer des best-sellers. Cette question, l’heureuse douceur de vivre qui par chance daigne ne pas me quitter, ne m’y fait pas songer. Tout cela pour vous dire que l’on peut ĂȘtre un auteur que d’aucuns qualifieraient d’opportuniste, ne sachant pas faire Ɠuvre de vie, et, de surcroĂźt, ne pas rĂ©ussir Ă  s’imposer sur le marchĂ© Ă  coups de palettes entiĂšres. J’entends par lĂ , mon cher monsieur, que lorsque vous vous exprimez comme vous le faites dans ce sujet, je ne ressens pas une attaque dirigĂ©e vers tel ou tel auteur qui ne satisferaient pas vos attentes, mais au contraire un Ă©trange ressentiment Ă©noncĂ© contre la totalitĂ© du maelström des productions. Ce qui me fait dire, au-delĂ  de votre atrabilaire attaque qui Ă  embrasser trop se dĂ©laye et ne touche personne, que de nos jours, le bon goĂ»t s’habille comme il l’entend
 poil aux dents.

Kazekami, 12.05.2008 Ă  20:07308558
Et une derniÚre chose, je n'ai pas comparer la BD a une bagnole. C'était une IMAGE, un EXEMPLE, mais bon oui je me sers des BD comme dessous de verre entre 2 matchs de foot pour les imbéciles qui prennent tout au pied de la lettre. Vous y croyez, cool ça ne peut que me faire plaisir.

Kazekami, 12.05.2008 Ă  20:02308557
betatesteur :
chrisB :
Ce que tu peux ĂȘtre fatiguant betatesteur...


Je ne suis pas fatiguant je suis fatigué.

Le type de dĂ©claration que je pointe, comme quoi aprĂšs tout une bande dessinĂ©e et un paquet de lessive, c'est Ă  peu prĂšs la mĂȘme chose, et que ce qui importe, au fond, n'est pas la crĂ©ation formelle que reprĂ©sente une bande dessinĂ©e pour l'auteur, mais bien qu'il en "vive" financiĂšrement, et donc que la bande dessinĂ©e ne soit qu'un produit, et pas le prolongement de sa vie-mĂȘme, tout ça, me parait un peu le dĂ©but d'une arnaque moderne dont on a pas fini de voir le bout : la marchandise.

Je suis fatigué parce qu'un type qui défonce des portes ouvertes depuis plusieurs siÚcles ose l'écrire avec le ton de la subversion, comme s'il y pouvait y avoir quelque chose de dérangeant dans cette énonciation.

Vous devriez ĂȘtre fatiguĂ© avec moi.


Ooooh pauvre chou. On vit dans un monde dĂ©gueulasse oĂč l'on doit vivre, gagner de l'argent a tout prix! Mais pourquoi le monde ne vit pas de passion et d'eau fraiche? AprĂšs tout pouvoir vivre convenablement qu'est ce que l'on en a foutre finalement? Du moment que l'on satisfait des gens qui n'attende de toi que tu lui serve quelque chose tout cuit dans la bouche, que cela te plaise et qu'au final la personne comblĂ© se soit toi? Pourquoi aurait il besoin de vivre convenablement et de profiter justement de sa production pour en vivre? C'est vraiment honteux de vouloir vivre de ses oeuvres, aprĂšs tout le seul intĂ©ret c'est que cela plaise au lecteur, faire de la qualitĂ©, et puis on s'en cogne que l'auteur vende beaucoup du moment que c'est bien. Et puis s'il commence a vendre de toutes façons ou si son oeuvre devient la cible du marketing ou de nombreux lecteurs ça ne peut devenir qu'une grosse daube! Heureusement que les indĂ©pendants sont lĂ , parce que eux savent ce que c'est la passion de la BD parce que vendre ne les interresse pas, eux ce qu'ils veulent c'est de la qualitĂ© et tant pis si on mange pas a la fin du mois, c'est connu pour faire un bon bouquin.

Et oui espĂ©rer qu'une BD se vende c'est la comparer a un paquet de lessive, parce que on ne peut associer passion et profit, ça va pas ensemble. Haaa heureusement que vous ĂȘtes lĂ  pour percevoir la vie et m'ouvrir les yeux, je suis super content. LĂ  oĂč je le suis moins c'est de voir les conneries qu'on peut lire sur Bulledair, on parle de gagner de l'argent c'est sarkozite, on pense que le marketing a du bon, on prend la BD pour un paquet de lessive... Ouvrez les yeux sĂ©rieux, sortez de votre petit monde de lecteur et intĂ©ressez vous un peu plus a la condition de vie des gens qui vous font vibrer, rĂȘver... Ben ouais y'a un monde de production derriĂšre et il n'est pas simple et surtout pas pour les auteurs... Mais est il si difficile d'imaginer qu'on peut ĂȘtre passionnĂ© et avoir envie d'en vivre?

lanjingling, 12.05.2008 Ă  15:29308537
betatesteur :
chrisB :
Ce que tu peux ĂȘtre fatiguant betatesteur...


Je ne suis pas fatiguant je suis fatigué.{/citer]c'est pas antinomique[citer auteur=betatesteur]
Vous devriez ĂȘtre fatiguĂ© avec moi.
j'etais fatigue avant toi , & avais parle de sarkozite cela fait deux jours deja

betatesteur, 12.05.2008 Ă  14:49308531
chrisB :
Ce que tu peux ĂȘtre fatiguant betatesteur...


Je ne suis pas fatiguant je suis fatigué.

Le type de dĂ©claration que je pointe, comme quoi aprĂšs tout une bande dessinĂ©e et un paquet de lessive, c'est Ă  peu prĂšs la mĂȘme chose, et que ce qui importe, au fond, n'est pas la crĂ©ation formelle que reprĂ©sente une bande dessinĂ©e pour l'auteur, mais bien qu'il en "vive" financiĂšrement, et donc que la bande dessinĂ©e ne soit qu'un produit, et pas le prolongement de sa vie-mĂȘme, tout ça, me parait un peu le dĂ©but d'une arnaque moderne dont on a pas fini de voir le bout : la marchandise.

Je suis fatigué parce qu'un type qui défonce des portes ouvertes depuis plusieurs siÚcles ose l'écrire avec le ton de la subversion, comme s'il y pouvait y avoir quelque chose de dérangeant dans cette énonciation.

Vous devriez ĂȘtre fatiguĂ© avec moi.

Mael, 12.05.2008 Ă  11:53308526
De la bonne Bd de science fiction, j'attaque la suite en étant tout à fait allÚché.

chrisB, 12.05.2008 Ă  11:51308524
Ce que tu peux ĂȘtre fatiguant betatesteur...

stef, 12.05.2008 Ă  11:51308523
betatesteur :

... sujet consacré à des productions de dixiÚme zone ...


mince !

betatesteur :

Je ne connaissais pas Vehlmann, ...


ouf !

betatesteur, 12.05.2008 Ă  11:29308521
Cardi :

C'est marrant quand mĂȘme mais vous n'avez jamais songĂ© que les auteurs voulaient Ă©galement que leur sĂ©rie se vende? Un auteur est trĂšs friand de market autour de son album, car c'est bien beau d'assouvir sa passion dans la bande dessinĂ©e faut il encore qu'ils en vivent. ...
Rien n'est gratuit, tout se paye. Posez vous seulement la question si vous aimeriez encore payer un crédit sur une belle bagnole qui ne roule plus


j'ai bien conscience que ce genre de dĂ©clarations abyssales ne peuvent naĂźtre que dans un sujet consacrĂ© Ă  des productions de dixiĂšme zone pour des zigotos qui considĂšrent qu'un bonne bd c'est ce qu'on prend quand on n'a pas de biĂšre sous la main, mais quand mĂȘme... Peut-ĂȘtre faudrait-il crĂ©er une signalĂ©tique spĂ©ciale, annonçant aux lecteurs au coeur fragile (c'est mon cas) sur les titres mĂȘme des sujets que ce dont on parle n'a qu'un rapport trĂšs lointain avec de la bande dessinĂ©e. Peut-ĂȘtre une boĂźte de lessive qui clignote Ă  cĂŽtĂ© du titre? Je ne connaissais pas Vehlmann, alors je viens en toute innoncence me promener, et crac, je tombe sur le fils de Patrick Le Lay. Quelles sueurs froides.

Kazekami, 11.05.2008 Ă  21:01308507
stef :
Je ne sais pas s'ils ont raison ou tort; mais ce qui est sur c'est que cette série a tout pour atteindre de bons chiffres de vente et qu'elle peine à décoller


Ca on le verra avec les nouveaux chiffres de vente si c'était la bonne décision ou non. Ce qui est sur, c'est déjà de ne pas faire pire, du moins de conserver l'ancien lectorat donc qui ne tente rien...

stef, 11.05.2008 Ă  14:55308500
En fait, la principale nouveauté de cette maquette est de réduire la taille du nom de la série et d'agrandir le titre de l'album.

Selon l'éditeur, le public se faisait une fausse idée du contenu (trÚs bonne bd d'aventure) à cause d'un titre qui sonnait trop romantique.

Je ne sais pas s'ils ont raison ou tort; mais ce qui est sur c'est que cette série a tout pour atteindre de bons chiffres de vente et qu'elle peine à décoller, malgré le boulot des libraires qui pour la plupart en sont trÚs fan et la conseillent.

lanjingling, 11.05.2008 Ă  13:55308498
le calcul des responsables du nouveau style de couverture , c'est que les gens l'achetent par erreur en croyant acheter un nouveau tome du scorpion ou du decalogue ?

grimmy, 11.05.2008 Ă  11:56308497
Ben merde aussi, tiens.

THYUIG, 11.05.2008 Ă  9:51308493
e m :
Ca change, ça va plaire 8)

Image Hosted by ImageShack.us


En plus grand avec les premiĂšres pages.


Ah ben merde.

Smiley_Bone, 10.05.2008 Ă  19:10308486
Ah oui on se croirait dans une geĂŽle de NĂ©ropolis. Pour le prochain album, je suggĂšre un prĂȘtre ou un ange. ^^ DĂ©cidemment NDZ n'Ă©tait pas loin. ^^

e m, 10.05.2008 Ă  18:01308485
Ca change, ça va plaire 8)

Image Hosted by ImageShack.us


En plus grand avec les premiĂšres pages.

Kazekami, 10.05.2008 Ă  16:22308484
lanjingling :
Cardi :

l'auteur veut aussi gagner des sous et c'est tout a son honneur.
il n'y a en effet rien de deshonorant a vouloir gagner de l'argent avec son metier, c'est meme tout a fait normal (il me semble) , mais de la a dire que c'est tout a l'honneur de quelqu'un...t'es atteint de sarkozite ou quoi ?

Cardi :
Rien n'est gratuit, tout se paye. Posez vous seulement la question si vous aimeriez encore payer un crédit sur une belle bagnole qui ne roule plus, et vous vous mettriez un peu plus à la place des personnes qui cherche a trouver des solutions pour des choses qu'ils aprécient et puissent continuer a prouver leur qualité auprÚs d'un public qui devient de plus en plus exigeant.
comparer une b.d. a une voiture, c'est d'un gout...pourquoi pas a des rayban(ana) ou a une rolex ? la sarkozite se confirme


Pffff... Que répondre à ça... Allez rien vaut mieux pour toi va.

lanjingling, 10.05.2008 Ă  16:13308483
Cardi :

l'auteur veut aussi gagner des sous et c'est tout a son honneur.
il n'y a en effet rien de deshonorant a vouloir gagner de l'argent avec son metier, c'est meme tout a fait normal (il me semble) , mais de la a dire que c'est tout a l'honneur de quelqu'un...t'es atteint de sarkozite ou quoi ?

Cardi :
Rien n'est gratuit, tout se paye. Posez vous seulement la question si vous aimeriez encore payer un crédit sur une belle bagnole qui ne roule plus, et vous vous mettriez un peu plus à la place des personnes qui cherche a trouver des solutions pour des choses qu'ils aprécient et puissent continuer a prouver leur qualité auprÚs d'un public qui devient de plus en plus exigeant.
comparer une b.d. a une voiture, c'est d'un gout...pourquoi pas a des rayban(ana) ou a une rolex ? la sarkozite se confirme

Kazekami, 10.05.2008 Ă  15:40308482
NDZ :
grimmy :
NDZ :
La suite du Marquis d'Anaon pour juin. Chic !


Pour fin juin mĂȘme (le 28 il me semble). Le bouquin aurait dĂ» sortir mi avril mais au dernier moment, Dargaud a voulu modifier la maquette des couvertures de la sĂ©rie afin qu'elle dĂ©colle enfin. "Le marquis d'Anaon" se vendant fort mal alors qu'elle a tout pour ĂȘtre une sĂ©rie Ă  succĂšs.


(je ne t'attaque pas, grimmy, je sais bien que tu ne fais que relayer l'info et que tu n'es probablement pas tout Ă  fait d'accord avec cette vision-Ă©ditoriale des choses)

J'adore rencontrer ce genre d'idĂ©e : "Si ce bouquin ne se vend pas, c'est qu'il n'a pas trouvĂ© son public Ă  cause d'un mauvais placement marketing (maquette, collection, cible ou autre)" Ah, ah, ah. Je suis peut-ĂȘtre bien naĂŻf mais peut-ĂȘtre qu'il y a des milliers d'autres raisons PLUS SERIEUSES mais qui ne convienent pas Ă  l'Entreprise telle qu'elle est (pas seulement Dargaud, hein, ça vaut pour les 32 de Futuro ou bien les derniers yaourts/lessive de X). On dĂ©pense un fric dingue pour la com', le marketing et la pub... et quand on se rend compte que ça ne marche pas (assez) on change un peu la recette mais on reste sur le mĂȘme chemin.

Des propositions plus sérieuses qui pourraient (re)lancer les ventes de la série :

- matraquage pub avec des moyens surdimensionnés (toujours plus :)) )
- profiter du changement de maquette pour ajouter une fille Ă  gros seins sur chacune des couvertures
- arrĂȘter de proposer des dialogues compliquĂ©s avec plein de mots Ă  aller chercher dans le dico
- refourguer le scénario à un écrivain/pipole décérébré qui a ses entrées à la TV
- etc?


Je sais qu'un Ă©diteur n'est pas un philanthrope, et qu'il cherche avant tout Ă  vendre... mais quand on fait signer des auteurs de talent pour une sĂ©rie de qualitĂ© comme le Marquis d'Anaon, on doit bien se douter que le propos, le traitement et l'approche sont quand-mĂȘme trĂšs diffĂ©rents de ce qui pourrait ĂȘtre "bankable" et que le gain pourrait donc ĂȘtre autre que commercial, non ? (la sĂ©rie est-elle bien conseillĂ©e par d'autres acteurs que les commerciaux de Dargaud d'ailleurs ? les libraires, les responsables de bibliothĂšques ? c'est lĂ  que la diffĂ©rence pourrait se faire, via des gens qui pensent la lecture et le livre autrement qu'en tant que "produit".

NB. je n'ai rien contre ses parasites de responsbales-conseillers mercatique/commerciaux, hein :))


C'est marrant quand mĂȘme mais vous n'avez jamais songĂ© que les auteurs voulaient Ă©galement que leur sĂ©rie se vende? Un auteur est trĂšs friand de market autour de son album, car c'est bien beau d'assouvir sa passion dans la bande dessinĂ©e faut il encore qu'ils en vivent. Alors arrĂȘtez avec "vision Ă©ditoriale" ou encore d'autres explications qui mettent forcemment en cause a tout moment les Ă©diteurs et l'amour d'une sĂ©rie qui marche et qui rapporte du pognon. Certes ils recherchent cela (et c'est tout a fait normal quand tu investis dans la crĂ©ation d'un livre pour qu'il continue a exister) mais l'auteur veut aussi gagner des sous et c'est tout a son honneur. Donc rien ne se fait sans l'accord des auteurs en gĂ©nĂ©ral et donc ceux ci sont trĂšs motivĂ©s quand on leur annonce qu'une refonte peut relancer les ventes d'une sĂ©rie. Je prĂ©fĂšre largement un matraquage commercial d'une sĂ©rie que j'aprĂ©cie et mĂȘme une refonte complĂšte pour qu'elle continue d'exister et continuer a me procurer du plaisir a sa lecture; qu'elles disparaissent connement parce qu'elle ne se vendait pas et devenait un gouffre financier pour l'Ă©diteur.

Rien n'est gratuit, tout se paye. Posez vous seulement la question si vous aimeriez encore payer un crédit sur une belle bagnole qui ne roule plus, et vous vous mettriez un peu plus à la place des personnes qui cherche a trouver des solutions pour des choses qu'ils aprécient et puissent continuer a prouver leur qualité auprÚs d'un public qui devient de plus en plus exigeant.

THYUIG, 09.05.2008 Ă  19:03308457
NDZ :



Je sais qu'un Ă©diteur n'est pas un philanthrope, et qu'il cherche avant tout Ă  vendre... mais quand on fait signer des auteurs de talent pour une sĂ©rie de qualitĂ© comme le Marquis d'Anaon, on doit bien se douter que le propos, le traitement et l'approche sont quand-mĂȘme trĂšs diffĂ©rents de ce qui pourrait ĂȘtre "bankable" et que le gain pourrait donc ĂȘtre autre que commercial, non ? (la sĂ©rie est-elle bien conseillĂ©e par d'autres acteurs que les commerciaux de Dargaud d'ailleurs ? les libraires, les responsables de bibliothĂšques ? c'est lĂ  que la diffĂ©rence pourrait se faire, via des gens qui pensent la lecture et le livre autrement qu'en tant que "produit".


Ben tu vois, sur cette série je ne partage pas ton point de vue. Je trouve au contraire que "Le mArquis d'Anaon" a tout, et en l'etat, pour devenir un succÚs, et que cette refonte légÚre (je l'espÚre) est plutÎt bienvenue si elle doit faire connaßtre la série à de nouveaux lecteurs.
Franchement, le Marquis fonctionne sur des schémas de genre assez lisibles, thriller, aventure, cape et épée (oui bon, je sais), esotérisme (bons dieu si ça marche pas en ce meoment ça ??) et donc à mon avis elle devrait trouver un public plus large.
Maintenant, s'il suffit de changer la couv', j'en sais rien...

lanjingling, 09.05.2008 Ă  14:51308448
NDZ :
grimmy :
NDZ :
La suite du Marquis d'Anaon pour juin. Chic !


Pour fin juin mĂȘme (le 28 il me semble). Le bouquin aurait dĂ» sortir mi avril mais au dernier moment, Dargaud a voulu modifier la maquette des couvertures de la sĂ©rie afin qu'elle dĂ©colle enfin. "Le marquis d'Anaon" se vendant fort mal alors qu'elle a tout pour ĂȘtre une sĂ©rie Ă  succĂšs.


(je t'attaque , grimmy, je sais bien que tu relaies complaisament l'info et que tu es probablement tout Ă  fait d'accord avec cette vision-Ă©ditoriale des choses)
t'es serieux , la ?

NDZ, 09.05.2008 Ă  10:29308417
grimmy :
NDZ :
La suite du Marquis d'Anaon pour juin. Chic !


Pour fin juin mĂȘme (le 28 il me semble). Le bouquin aurait dĂ» sortir mi avril mais au dernier moment, Dargaud a voulu modifier la maquette des couvertures de la sĂ©rie afin qu'elle dĂ©colle enfin. "Le marquis d'Anaon" se vendant fort mal alors qu'elle a tout pour ĂȘtre une sĂ©rie Ă  succĂšs.


(je ne t'attaque pas, grimmy, je sais bien que tu ne fais que relayer l'info et que tu n'es probablement pas tout Ă  fait d'accord avec cette vision-Ă©ditoriale des choses)

J'adore rencontrer ce genre d'idĂ©e : "Si ce bouquin ne se vend pas, c'est qu'il n'a pas trouvĂ© son public Ă  cause d'un mauvais placement marketing (maquette, collection, cible ou autre)" Ah, ah, ah. Je suis peut-ĂȘtre bien naĂŻf mais peut-ĂȘtre qu'il y a des milliers d'autres raisons PLUS SERIEUSES mais qui ne convienent pas Ă  l'Entreprise telle qu'elle est (pas seulement Dargaud, hein, ça vaut pour les 32 de Futuro ou bien les derniers yaourts/lessive de X). On dĂ©pense un fric dingue pour la com', le marketing et la pub... et quand on se rend compte que ça ne marche pas (assez) on change un peu la recette mais on reste sur le mĂȘme chemin.

Des propositions plus sérieuses qui pourraient (re)lancer les ventes de la série :

- matraquage pub avec des moyens surdimensionnés (toujours plus :)) )
- profiter du changement de maquette pour ajouter une fille Ă  gros seins sur chacune des couvertures
- arrĂȘter de proposer des dialogues compliquĂ©s avec plein de mots Ă  aller chercher dans le dico
- refourguer le scénario à un écrivain/pipole décérébré qui a ses entrées à la TV
- etc?


Je sais qu'un Ă©diteur n'est pas un philanthrope, et qu'il cherche avant tout Ă  vendre... mais quand on fait signer des auteurs de talent pour une sĂ©rie de qualitĂ© comme le Marquis d'Anaon, on doit bien se douter que le propos, le traitement et l'approche sont quand-mĂȘme trĂšs diffĂ©rents de ce qui pourrait ĂȘtre "bankable" et que le gain pourrait donc ĂȘtre autre que commercial, non ? (la sĂ©rie est-elle bien conseillĂ©e par d'autres acteurs que les commerciaux de Dargaud d'ailleurs ? les libraires, les responsables de bibliothĂšques ? c'est lĂ  que la diffĂ©rence pourrait se faire, via des gens qui pensent la lecture et le livre autrement qu'en tant que "produit".

NB. je n'ai rien contre ses parasites de responsbales-conseillers mercatique/commerciaux, hein :))

grimmy, 09.05.2008 Ă  9:55308416
NDZ :
La suite du Marquis d'Anaon pour juin. Chic !


Pour fin juin mĂȘme (le 28 il me semble). Le bouquin aurait dĂ» sortir mi avril mais au dernier moment, Dargaud a voulu modifier la maquette des couvertures de la sĂ©rie afin qu'elle dĂ©colle enfin. "Le marquis d'Anaon" se vendant fort mal alors qu'elle a tout pour ĂȘtre une sĂ©rie Ă  succĂšs.

NDZ, 09.05.2008 Ă  9:48308415
La suite du Marquis d'Anaon pour juin. Chic !

wandrille, 03.01.2008 Ă  11:15301278


Ben je me les suis tous fait pour NoĂ«l et c'est vraiment fabuleux. Du grand rĂ©cit d'aventure intelligent, je me demandais oĂč ça se trouvait alors que j'en avait sous les yeux depuis belle lurette.

Et le dessin est fabuleux of course.

NDZ, 02.01.2008 Ă  15:28301240
Typiquement pas trop ma tasse de thé A PRIORI. Et en fait c'est vraiment bien écrit, tant dans la trame globale que dans les dialogues et la psychologie des personnages (parfois sommaire mais crédible, ce qui est rarement le cas dans de nombreuses séries d'anticipation). Restent les horribles couleurs (à partir du tome 2) et des cases de plus en plus vide au fur et à mesure de l'avancée de la série qui ne sont pas du tout à mon goût. Au final, un bon exemple de truc assez intelligent à faire lire à des ados.

NDZ, 13.06.2007 Ă  12:49287353
THYUIG :
la traque, l'isolement, les éléments naturels


dans l'ordre, Ă©lĂ©ments prĂ©sents dans les tomes 2 (recherche/enquĂȘte proche d'une traque), 1 (l'Ăźle de Brac, la solitude, la so-li-tude comme disait LĂ©o) et 3 (la mer, qu'on voit danser)... si je me souviens bien (je les ai toujours empruntĂ©s et n'ai donc pas de relecture dans les jambes) :)

THYUIG, 13.06.2007 Ă  11:27287335
NDZ :
En fait, j'ai conscience que c'est super bien construit mais j'ai comme l'impression que l'on frÎle le bégaiement (huis-clos, "duels" entre personnages, tension qui s'évanouit d'un coup), à la limite, le plus différent de la série reste pour le moment le tome 3...


Sauf qu'il s'y ajoute la traque, l'isolement, les éléments naturels, bref, ce tome marque bien sa différence et son originalité.

NDZ, 13.06.2007 Ă  11:25287334
En fait, j'ai conscience que c'est super bien construit mais j'ai comme l'impression que l'on frÎle le bégaiement (huis-clos, "duels" entre personnages, tension qui s'évanouit d'un coup), à la limite, le plus différent de la série reste pour le moment le tome 3...

chrisB, 13.06.2007 Ă  11:11287330
C'est le tome que je preferre (tout est relatif, voir mes notes) meme si je suis loin de l'enthousiasme debordant.

NDZ, 13.06.2007 Ă  11:05287328
Bonne lecture, en mĂȘme temps, j'en attendais encore plus Ă©tant donnĂ© les bulle-avis Ă  sa sortie... C'est trĂšs bien menĂ© dans le rythme, la tension et l'intĂ©rĂȘt pour les personnages sont au rendez-vous... mais il y a un je ne sais quoi qui m'empĂȘche de sauter au plafond (peut-ĂȘtre le lustre de la piĂšce oĂč je me trouve).

Dieu, 07.06.2007 Ă  18:55286983
lanjingling :
Dieu :
Ho merde, faut lire les bouquins pour pouvoir en parler maintenant!
c'est pas nouveau hein , ca a toujours ete comme ca...enfin , faut au moins faire semblant de les avoir lu , sinon ca passe mal aupres de certains
j'ai lu la semaine derniere une interview dans un journal de hk ; ca donnait ca (de memoire)
-le journaliste (apres que l'auteur ait explique le sujet de son dernier livre , sur lequel il est interviewe ):ah ouais , ca a l'air pas mal, je vais peut etre le lire
-l'auteur: euh ...vous ne l'avez pas lu ?...
-le journaliste:pourquoi faire , je savais que vous alliez en parler bien mieux que je ne pourrais le faire
(voila un type qui sait rester humble)
(je n'invente rien)


Il y a eu un bouquin (que j'ai trouvé excellent) sorti récemment: "Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?" de Pierre Bayard. Je t'en dis plus dÚs que je l'ai lu.

man, 07.06.2007 Ă  11:37286937
Thierry :
Larry King ne lit jamais les livres ou ne voit jamais les films de ses invites, pour etre dans le meme etat d'esprit que les spectateurs


C'est pas vraiment un exemple de journalisme de haut vol... ou de débat constructif :)

Thierry, 07.06.2007 Ă  10:24286929
Larry King ne lit jamais les livres ou ne voit jamais les films de ses invites, pour etre dans le meme etat d'esprit que les spectateurs

lanjingling, 07.06.2007 Ă  6:44286918
Dieu :
Ho merde, faut lire les bouquins pour pouvoir en parler maintenant!
c'est pas nouveau hein , ca a toujours ete comme ca...enfin , faut au moins faire semblant de les avoir lu , sinon ca passe mal aupres de certains
j'ai lu la semaine derniere une interview dans un journal de hk ; ca donnait ca (de memoire)
-le journaliste (apres que l'auteur ait explique le sujet de son dernier livre , sur lequel il est interviewe ):ah ouais , ca a l'air pas mal, je vais peut etre le lire
-l'auteur: euh ...vous ne l'avez pas lu ?...
-le journaliste:pourquoi faire , je savais que vous alliez en parler bien mieux que je ne pourrais le faire
(voila un type qui sait rester humble)
(je n'invente rien)

philig, 06.06.2007 Ă  11:07286891
je suis sur bubulle ou bdp lĂ ?

Dieu, 06.06.2007 Ă  9:48286880
man :
Dieu :
Ho merde, faut lire les bouquins pour pouvoir en parler maintenant!



Ah ouais quand mĂȘme...


Ah tiens, toi aussi tu as du mal à détecter l'ironie. Ca me rassure, ouaich man.

man, 06.06.2007 Ă  0:07286870
Dieu :
Ho merde, faut lire les bouquins pour pouvoir en parler maintenant!



Ah ouais quand mĂȘme...

THYUIG, 05.06.2007 Ă  21:44286865
grimmy :
Dieu, je crois que tu t'énerves tout seul, là. Tous ceux qui l'ont lue ont dit clairement que cette bd était du deuxiÚme degré, de la série B, qu'il fallait la lire comme une déconnade. Pourquoi t'emballes-tu comme ça ?


Allah, la concurrence, tout ça... C'est pas si facile tu sais.

Dieu, 05.06.2007 Ă  21:43286864
HĂ© tu sais quoi? Je suppose si je veux. Et c'est un site de discussion ici et pas verdictpanoramiquedevosderniereslectures.com. Si on ne gardait que les interventions du forum oĂč les intervenants donnent leur avis sur une bd qu'ils ont lu, il ne resterait pas grand chose. Le plus important c'est la pertinence de l'intervention par ce que les rĂ©ticences de quelqu'un Ă  lire une bd peuvent ĂȘtre plus intĂ©ressantes ou entrainer une discussion aussi voire plus intĂ©ressante qu'un "super histoire", "super narration" etc de quelqu'un qui a lu la bd. Tu peux juger mon intervention sans intĂ©rĂȘt mais tu noteras qu'avant celle-ci, tu n'avais rien dit d'un peu Ă©clairant sur la bd.
Mais Mea Culpa sur ton histoire de courants chauds et Frissen, je n'avais pas vu l'ironie de ton "vraiment pas second degré" aprÚs un "il faut lire le bouquin" qui avait des sous-entendus (confirmés par la suite) de "ferme la et va lire le bouquin" qui m'a fait perdre un peu de ma lucidité.

grimmy, 05.06.2007 Ă  21:28286863
Dieu, je crois que tu t'énerves tout seul, là. Tous ceux qui l'ont lue ont dit clairement que cette bd était du deuxiÚme degré, de la série B, qu'il fallait la lire comme une déconnade. Pourquoi t'emballes-tu comme ça ?

Smiley_Bone, 05.06.2007 Ă  19:28286856
ET le pire c'est que j'ai donné un exemple concret, mais bon quand on a décidé de lire que ce qui nous arrange. En l'occurence Frissen c'est pas moi qui l'ai lancé dans la bataille, donc ton reproche tu l'adresses à qui de droit, mais pas à moi.

Smiley_Bone, 05.06.2007 Ă  19:19286855
Tu n'as pas lu, ne suppose pas. Lis c'est plus simple non ? Et si tu n'as pas les moyens, et bien passe par les médiathÚques. Compris aussi ?

Dieu, 05.06.2007 Ă  17:54286847
Smiley_Bone :
Bon Ă©coute oui je suis dĂ©solĂ© , pour parler du ton d'un bouquin mieux vaut l'avoir lu. Sinon je ne vois vraiment pas l'intĂ©rĂȘt d'avoir cette discussion. Bref Dieu avant de balancer des banalitĂ©s ou des trucs abstraits lis ce bouquin et aprĂšs on en reparle. Parce que ouais mieux vaut parler en toute connaissance de cause si on veut Ă©viter de se couvrir de ridicule. Ou alors c'Ă©tait peut-ĂȘtre une tentative de m'expliquer la vanitĂ© du premier degrĂ© je ne sais pas, mais j'essaie dĂ©sespĂ©rement de comprendre comment fonctionne ton raisonnement et je le trouve assez fascinant ouais.


C’est toi qui encules les mouches. Ne me dis pas des trucs comme "je vois pas oĂč est le premier degrĂ©" parce que ça n’apporte que de la confusion. Tu n’avais qu’à dire clairement si c’est du premier degrĂ© ou pas (si tu sais faire la diffĂ©rence) parce que moi, "7 psychopates (dont un Ă  la tĂȘte de nuggets cramĂ© au 
dixiĂšme degrĂ©) engagĂ©s pour tuer Hitler", tu m’excuses mais je trouve ça risible et stupide si c’est traitĂ© au premier degrĂ©. Et c’est pas de lire le bouquin qui me fera changer d’avis. Compris ?!

Smiley_Bone, 05.06.2007 Ă  16:32286843
Bon Ă©coute oui je suis dĂ©solĂ© , pour parler du ton d'un bouquin mieux vaut l'avoir lu. Sinon je ne vois vraiment pas l'intĂ©rĂȘt d'avoir cette discussion. Bref Dieu avant de balancer des banalitĂ©s ou des trucs abstraits lis ce bouquin et aprĂšs on en reparle. Parce que ouais mieux vaut parler en toute connaissance de cause si on veut Ă©viter de se couvrir de ridicule. Ou alors c'Ă©tait peut-ĂȘtre une tentative de m'expliquer la vanitĂ© du premier degrĂ© je ne sais pas, mais j'essaie dĂ©sespĂ©rement de comprendre comment fonctionne ton raisonnement et je le trouve assez fascinant ouais.

Dieu, 05.06.2007 Ă  11:14286824
Smiley_Bone :
Dieu :
Smiley_Bone :
J'aimerais bien savoir oĂč il est le premier degrĂ© lĂ .


Je ne l'ai pas lu mais d'aprĂšs ce que je comprends c'est traitĂ© comme un polar, trĂšs sĂ©rieusement, sans distanciation par rapport Ă  ce qu'il raconte. J'en dĂ©duis donc que c'est du premier degrĂ©. Et dans ce cas prĂ©cis ça me dĂ©range puisque je trouve cette idĂ©e de 7 psychopates engagĂ©s pour buter Hitler dĂ©bile. Mais peut ĂȘtre que je me trompe concernant le ton employĂ©. J'ai bien aimĂ© les Parques de Micol qui mĂ©lange histoire d'espionnage prenante avec des passages assez dĂ©lirants mais volontairement drĂŽles(le coiffeur d'Hitler par exemple). C'est dans cet esprit lĂ ?


Ben je crois qu'il faut lire pour comprendre le ton d'un bouquin, parce que la présentation d'un grand éditeur, on sait ce que ça vaut. Moi je trouve que rien que l'idée du parachute d'un des commandos qui remonte à cause d'un courant d'air chaud pour ensuite se retrouver en une espÚce de pesanteur au-dessus de la terre est énorme et vraiment pas second degré bien plus originale comme idée que les délires faciles d'un Frissen.


Ho merde, faut lire les bouquins pour pouvoir en parler maintenant! Que tu n'aimes pas Frissen, c'est ton droit absolu mais il n'a pas grand chose à voir là dedans. Il y a eu des bd avec du second degré avant lui et il y'en aura aprÚs lui donc te servir d'un exemple que tu trouves mauvais pour dire ce qu'il faut faire et ne pas faire ne me paraßt pas la bonne démarche.

"AprĂšs quand mĂȘme psychopate relĂšve quand mĂȘme de la psychiatrie, donc trouvĂ© cette idĂ©e dĂ©mente ou dĂ©bile est quand mĂȘme assez logique."

marrant mais bon c'est pas un argument, hein?

"Donc mettre du sĂ©rieux lĂ -dedans, ou avoir une vision sĂ©rieuse, ça me parait quand mĂȘme un peu Ă©tonnant. Je vais finir par croire que Sfar a raison de faire son lourd et de tout expliquer dans Greffier.^^"

Moi je ne sais pas si Vehlman est sĂ©rieux mais il ne serait pas le premier Ă  raconter des conneries au premier degrĂ© sur Hitler. Il y a quelques annĂ©es il y avait une "saga" qui s'appelait "Hitler" chez Elvifrance. Hitler perdait la mĂ©moire et devenait agent du KGB. Mais il Ă©tait recherchĂ© dans les bordels du monde entier car selon l'auteur il n'avait qu'un seul testicule. Tu peux peut ĂȘtre proposer une rĂ©Ă©dition dans la collection Bayou? ;-)

NDZ, 05.06.2007 Ă  10:12286815
chrisB :
THYUIG :
D'ailleurs, dans ce registre classique, je le place loin devant d'autres scénaristes prolifiques comme Morvan ou Corbeyran.


On est bien daccord :o)


Pareil que vous, mĂȘme si j'ai tendance Ă  pencher du cĂŽtĂ© de ChrisB pour mon approche de Vehlmann et du cĂŽtĂ© de Thyuig pour mes raconteurs d'histoires prĂ©fĂ©rĂ©s...

chrisB, 05.06.2007 Ă  9:11286809
THYUIG :
D'ailleurs, dans ce registre classique, je le place loin devant d'autres scénaristes prolifiques comme Morvan ou Corbeyran.


On est bien daccord :o)

Smiley_Bone, 05.06.2007 Ă  6:46286805
Dieu :
Smiley_Bone :
J'aimerais bien savoir oĂč il est le premier degrĂ© lĂ .


Je ne l'ai pas lu mais d'aprĂšs ce que je comprends c'est traitĂ© comme un polar, trĂšs sĂ©rieusement, sans distanciation par rapport Ă  ce qu'il raconte. J'en dĂ©duis donc que c'est du premier degrĂ©. Et dans ce cas prĂ©cis ça me dĂ©range puisque je trouve cette idĂ©e de 7 psychopates engagĂ©s pour buter Hitler dĂ©bile. Mais peut ĂȘtre que je me trompe concernant le ton employĂ©. J'ai bien aimĂ© les Parques de Micol qui mĂ©lange histoire d'espionnage prenante avec des passages assez dĂ©lirants mais volontairement drĂŽles(le coiffeur d'Hitler par exemple). C'est dans cet esprit lĂ ?


Ben je crois qu'il faut lire pour comprendre le ton d'un bouquin, parce que la prĂ©sentation d'un grand Ă©diteur, on sait ce que ça vaut. Moi je trouve que rien que l'idĂ©e du parachute d'un des commandos qui remonte Ă  cause d'un courant d'air chaud pour ensuite se retrouver en une espĂšce de pesanteur au-dessus de la terre est Ă©norme et vraiment pas second degrĂ© bien plus originale comme idĂ©e que les dĂ©lires faciles d'un Frissen. AprĂšs quand mĂȘme psychopate relĂšve quand mĂȘme de la psychiatrie, donc trouvĂ© cette idĂ©e dĂ©mente ou dĂ©bile est quand mĂȘme assez logique. Donc mettre du sĂ©rieux lĂ -dedans, ou avoir une vision sĂ©rieuse, ça me parait quand mĂȘme un peu Ă©tonnant. Je vais finir par croire que Sfar a raison de faire son lourd et de tout expliquer dans Greffier.^^

THYUIG, 05.06.2007 Ă  6:44286804
Et encore une fois, ce n'est pas Ă  partir de 7... que l'on pourra deviser sur les talents de Vehlmann, yan le rappelle plus bas, le garçon a quand mĂȘme commis son lot de trĂšs bons albums. D'ailleurs, dans ce registre classique, je le place loin devant d'autres scĂ©naristes prolifiques comme Morvan ou Corbeyran.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5

retour forum

bordure
coin bordure coin