crer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Michey
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
salut ça fait longtemps
longg
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Les adaptations ciné de bandes dessinées

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11

chrisB, 17.08.2012 à 14:42346175
lanjingling :
Hum, Grandpey aussi fait des films"


Ca le fait super bien !! ca me donne presque envie de relire les fanzines (doivent bien être dans un carton à la cave) alors que cela m'était grave tombé des mains !!

lanjingling, 17.08.2012 à 12:53346174
Hum, Grandpey aussi fait des films"

Aba Sourdi, 17.08.2012 à 12:32346173
Bon, pour Grandpey il faut peut-être plutôt dire "lisez Ils Ont des Nouveaux Pouvoirs" (suite de "Raison d'état"), dont la longueur est plus comparable aux Carottes trondheimiennes.

Aba Sourdi, 17.08.2012 à 12:19346172
SydN :
Mais quand il m'arrive de relire de ses anciennes œuvres, j'y prend généralement un certain plaisir... Étaient-elles vraiment mieux ? Ou est-ce l'empreinte d'une certaine nostalgie ? Je ne saurais le dire...

Oui, ce sont les questions que je me pose moi aussi en ce moment, je me les pose aussi pour Trondheim dont même les premières oeuvres me tombent des mains aujourd'hui (avez-vous relu "Le pays des trois sourires" ou "Politique étrangère" ou "Farniente" ? quelle pauvreté humoristique hyper répétitive, toujours les mêmes procédés !).
J'ai de plus en plus l'impression que ce sont deux auteurs qui ont posé des jalons, qui ont libéré quelque chose qu'il fallait libérer, mais qui ne sont pas vraiment de grands artistes visionnaires. Leurs héritiers, que ce soit Grandpey pour Trondheim (lisez "Raison d'état") ou Léon Maret pour Sfar (lisez "Canne de fer et Lucifer"), me semblent développer bien plus inventivement leurs postulats de départ.

SydN, 17.08.2012 à 10:25346167
Aba Sourdi :
SydN :
Toi qui aime bien Sfar, je suis étonné que tu limites son travail à celà...

Ses derniers livres ne sont que cela, pourtant. Seul "Chagall en Russie" fait preuve d'une maîtrise et d'une justesse touchantes, mais sinon c'est vraiment le règne de l'anecdotisme et de l'absence de distance, de profondeur et d'auto-critique (dans le sens où il semble ne pas se rendre compte de ses tics, ou alors qu'il s'en fiche).


Mouais. Pas lu les lumières de France, et je suis d'accord avec ce que tu dis pour la vallée des merveilles... Mais après, le Chagall mais aussi l'ancien temps, ont quand même bien d'autres dimensions que celle de "la simple" l'histoire... Ne serait-ce que Chagall, que tu dis avoir aimé, prouve bien que Sfar à encore des choses à dire (ne serait-ce que sur le dessin, par ex), c'est juste que dans ses autres œuvres tu n'as pas retrouvé ce que toi tu cherches, ce qui ne veux pas dire qu'elles sont dénuées d'intérêts autres que narratifs.
Que l'on adhère ou pas, personnellement je commence sérieusement à m'ennuyer grave à la lecture de ses œuvres, il n'empêche qu'il a une vision personnelle de la neuvième chose -comme l'appelle Jessie Bi-, ce qui n'est pas vraiment le cas de Rabaté, Trondheim, ou même Satrapi... rien que pour ça, je pense, on ne peut pas dire que Sfar se contente du "raconté".

Plus grand chose ne me relie à Sfar aujourd'hui, je garde un attachement envers lui comme on aime un vieil oncle beauf bien gentil, mais ça n'empêche pas qu'il me dégoûte la plupart du temps, surtout dans son "Journal de merde" actuel.


Un peu pareil que toi, sur ce point. Mais quand il m'arrive de relire de ses anciennes œuvres, j'y prend généralement un certain plaisir... Étaient-elles vraiment mieux ? Ou est-ce l'empreinte d'une certaine nostalgie ? Je ne saurais le dire...

Aba Sourdi, 16.08.2012 à 20:51346163
SydN :
Toi qui aime bien Sfar, je suis étonné que tu limites son travail à celà...

Ses derniers livres ne sont que cela, pourtant. Seul "Chagall en Russie" fait preuve d'une maîtrise et d'une justesse touchantes, mais sinon c'est vraiment le règne de l'anecdotisme et de l'absence de distance, de profondeur et d'auto-critique (dans le sens où il semble ne pas se rendre compte de ses tics, ou alors qu'il s'en fiche). Plus grand chose ne me relie à Sfar aujourd'hui, je garde un attachement envers lui comme on aime un vieil oncle beauf bien gentil, mais ça n'empêche pas qu'il me dégoûte la plupart du temps, surtout dans son "Journal de merde" actuel.

SydN, 16.08.2012 à 20:29346158
Aba Sourdi :
Mr_Switch :
Aba souligne que les auteurs seraient plus intéressés par raconter des histoires que faire de la bande dessinée. Il en déduit que le ciné est mieux adapté que la bande dessinée pour raconter des histoires.
La bande dessiné a un potentiel bien plus grand que le bête fait de raconter des histoires. La non-histoire, vous y avez déjà pensé ?



J'y vois à peu près clair, Aba ?

C'est à peu près ça. Je nuance juste : "le ciné est mieux adapté que la BD pour raconter leurs histoires", cela évite une généralité abusive.


Ben franchement, non, je ne croit pas que le cinéma soit forcément plus tourné vers "le raconté" que la BD... Je pense sincèrement que les deux ont tout autant à dire dans d'autres domaines.

chez les trois auteurs cités il est surtout question de montrer des caractères et des situations, démarche qui convient quand même mieux au cinéma quand elle se situe dans une vraie histoire avec identification, psychologie, etc.


Toi qui aime bien Sfar, je suis étonné que tu limites son travail à celà... Pour Rabaté et Satrapi, je suis plutôt d'accord (avec une petite réserve pour Satrapi).

Aba Sourdi, 16.08.2012 à 15:53346156
*cinématographiques (et pas "cinémotagraphiques" même si ça sonne bien aussi)

(cette faute était un acte manqué : elle me permettait d'avouer entre les lignes que je n'y connais vraiment pas grand chose en cinéma.)

Aba Sourdi, 16.08.2012 à 15:47346155
Mr_Switch :
Aba souligne que les auteurs seraient plus intéressés par raconter des histoires que faire de la bande dessinée. Il en déduit que le ciné est mieux adapté que la bande dessinée pour raconter des histoires.
La bande dessiné a un potentiel bien plus grand que le bête fait de raconter des histoires. La non-histoire, vous y avez déjà pensé ?



J'y vois à peu près clair, Aba ?

C'est à peu près ça. Je nuance juste : "le ciné est mieux adapté que la BD pour raconter leurs histoires", cela évite une généralité abusive.

Le fait qu'ils continuent plus ou moins à faire de la BD ne me paraît pas intéressant : Sfar pratique désormais une sorte de story-board ("Les Lumières de la France") quand ce n'est pas du roman-photo (le "Tokyo" qui va bientôt sortir), Satrapi a carrément arrêté la BD (il faut arrêter de croire en son retour, c'est aussi probable que la reformation des Beatles) et Rabaté est surtout scénariste (et même ses oeuvres dessinées étaient déjà très cinémotagraphiques).

Un conteur comme David B., de par sa recherche graphique très forte, son symbolisme abstrait, ses visages-totems, son art de la 2D (je me suis aperçu en parcourant ma bibliothèque que toutes les vraies bonnes BD utilisaient avec modération les effets de perspective, grande révélation qui fait plaisir), se situe au-delà de la volonté de narrer : ses traits semblent être là pour eux-mêmes, alors que chez les trois auteurs cités il est surtout question de montrer des caractères et des situations, démarche qui convient quand même mieux au cinéma quand elle se situe dans une vraie histoire avec identification, psychologie, etc.

Mais là je suis d'accord que c'est une certaine vision de la BD que je défends, il y a tout un pan que je rejette par désintérêt. Je lis pas mal Pierre Fresnault-Deruelle en ce moment qui me ressemble beaucoup là-dessus : pour lui une BD raconte autant, si ce n'est plus, "l'aventure du dessin" que "l'aventure des personnages".

Docteur C, 16.08.2012 à 14:46346154
La remarque d'Abasourdi me paraît assez pertinente si on ne l'interprète pas comme considérant que le cinéma serait un meilleur moyen de raconter des histoires que la bande dessinée (ce qui m'est assez indifférent et les exemples de Straub, Resnais, Robbe-Grillet, Duras, etc. sont assez éclairant sur le fait que le cinéma n'est pas que cela), mais plutôt que les auteurs qui se donnent pour finalité de raconter des histoires, peuvent avoir tendance plus que d'autres à basculer d'une pratique à une autre à travers l'adaptation. Ce qui est vrai pour Sfar, Rabaté et Satrapi.

Je dois quand même relever que pour le peu que j'en ai vu, ces films sont désolants, que ce soit Persépolis ou Gainsbourg vie héroïque, ce dernier particulièrement.

J'en conclue que l'invention est pour une pratique, pour le cinéma, ou pour la bande dessinée*, et qu'elle ne se transpose pas, et qu'avec ces films (les deux que je cite, les seuls que j'ai vu), on a quand même très peu d'idées propres au cinéma imprimé sur la pellicule, plutôt des formes pauvres, calibrées, mille fois vues et digérées, avec pas mal de maladresses pour le Gainsbourg. C'est la limite des "raconteurs d'histoire", leur négligence des procédés techniques qu'impliquent les pratiques, leur relative indifférence aux structures spécifiques à chacune, à ce qu'elles permettent dans le sillage de "l'histoire" racontée. Pourtant c'est dans ces procédés et ces structures que se loge aussi l'invention pour ces pratiques.

Donc non Straub ou Bresson ne sauveront pas le cinéma de Sfar ou celui de Satrapi, car Straub ou Bresson ont inventé pour le cinéma. D'ailleurs je citerais aussi le Traité de bave et d'éternité d'Isidore Isou (1951), cinéma "discrépant" selon la terminologie d'Isou, pour les plus curieux d'entre vous. On pourrait se risquer à considérer qu'il fait passage entre la nouvelle vague et le cinéma moderne.

----
* là je fais référence à Deleuze dans sa conférence "Qu'est-ce que l'acte de création?"

Mael, 16.08.2012 à 10:48346151
Oui mais c'est

1/ Oublier que le cinéma peut lui aussi faire autre chose que raconter des histoire.
2/ Oublier que de nombreux auteurs passé au ciné continuent la bande dessinée.
3/ Négliger le fait qu'ils n'aient jamais dit "La BD ne sert qu'à raconter des histoires" mais "moi j'ai envie de raconter des histoires" ce qui n'a rien à voir.

Mr_Switch, 16.08.2012 à 10:43346150
Aba souligne que les auteurs seraient plus intéressés par raconter des histoires que faire de la bande dessinée. Il en déduit que le ciné est mieux adapté que la bande dessinée pour raconter des histoires.
La bande dessiné a un potentiel bien plus grand que le bête fait de raconter des histoires. La non-histoire, vous y avez déjà pensé ?



J'y vois à peu près clair, Aba ?

lanjingling, 16.08.2012 à 10:07346149
On peut aussi interpreter la remarque d'Aba Sourdi comme puisque c'est de raconter des histoires qui intéresse surtout ces auteurs, ils essaient différents médias pour le faire, et ne se cantonnent pas aux explorations formelles d'un seul média; d'ailleurs, Sfar a aussi fait un roman (pas lu).
Mais aucun art, aucune littérature ne peut se réduire au fait de "raconter des histoires", tout artiste, tout écrivain fait plus que cela, les seuls ŕ vraiment n'aimer que raconter des histoires sont les démagogues et les mythomanes.

chrisB, 16.08.2012 à 8:42346148
SydN :
Mael :
Aba Sourdi :
N'empêche, on voit que les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté (si on enlève Trondheim qui est trop misanthrope), se sont déplacés vers le cinéma, ce qui prouve que la BD c'est bien plus que ça, non ?


Ce qui m’embête dans cette remarque c'est qu'elle sous-entend que le cinéma ça ne serait "que ça" (ce qui est déjà pas mal entre nous soit dit), au mépris de toute la mise en scène, et semble donner une sorte de hiérarchisation entre les arts. Je sais qu'Aba ne veut pas dire ça, mais formulé comme il l'a fait c'est complètement idiot.

De plus, elle ignore que les auteurs en questions ont continué à faire de la BD (même si Satrapi se fait rare c'est vrai).

Enfin je ne vois pas en quoi raconter des histoires par le biais du cinéma en plus de le faire en BD prouve que la BD soit plus que raconter des histoire (je ne dis pas que ce n'est pas le cas, juste que l'argument est bizarre).

Sinon j'ai pas aimé non plus Poulet au prunes.


+1
Je rajouterais que le cinéma est bien plus que ça aussi, c'est juste qu'on s'en sert uniquement pour celà, car c'est certes un art merveilleux pour narrer, tout comme la bande dessinée d'ailleurs. Les tentatives cinématographiques alternatives se heurtent à une mise en œuvre (technique et financière) particulièrement lourde, ne privilégiant du coup que le plus "rentable". En ce sens, la bande dessinee peut plus aisément aller au delà du "raconté", ce qui explique pour moi le fait qu'on y trouve parfois (mais rarement quand même) "plus" que des histoires. Mais je ne pense pas que le cinéma lui soit inférieur sur ce point.

Je sais pas si je suis clair, j'ecris ça en étant treeees fatigué... :-/


La meilleure représentation de ce mouvement, dit du cinéma moderne (et donc pas celui de la nouvelle vague proprement dit) est la période des années 60 (je parle pour la France), les films de Duras, de Resnais, de Marker, de Bresson, de Robbe-Grillet (pour les plus connus), mais aussi ceux de Debord, Hanoun, Boltanski, Straub et Huillet

Pour la difficulté, je pense que c'est principalement coté distribution que cela pèche

SydN, 15.08.2012 à 23:42346146
Mael :
Aba Sourdi :
N'empêche, on voit que les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté (si on enlève Trondheim qui est trop misanthrope), se sont déplacés vers le cinéma, ce qui prouve que la BD c'est bien plus que ça, non ?


Ce qui m’embête dans cette remarque c'est qu'elle sous-entend que le cinéma ça ne serait "que ça" (ce qui est déjà pas mal entre nous soit dit), au mépris de toute la mise en scène, et semble donner une sorte de hiérarchisation entre les arts. Je sais qu'Aba ne veut pas dire ça, mais formulé comme il l'a fait c'est complètement idiot.

De plus, elle ignore que les auteurs en questions ont continué à faire de la BD (même si Satrapi se fait rare c'est vrai).

Enfin je ne vois pas en quoi raconter des histoires par le biais du cinéma en plus de le faire en BD prouve que la BD soit plus que raconter des histoire (je ne dis pas que ce n'est pas le cas, juste que l'argument est bizarre).

Sinon j'ai pas aimé non plus Poulet au prunes.


+1
Je rajouterais que le cinéma est bien plus que ça aussi, c'est juste qu'on s'en sert uniquement pour celà, car c'est certes un art merveilleux pour narrer, tout comme la bande dessinée d'ailleurs. Les tentatives cinématographiques alternatives se heurtent à une mise en œuvre (technique et financière) particulièrement lourde, ne privilégiant du coup que le plus "rentable". En ce sens, la bande dessinee peut plus aisément aller au delà du "raconté", ce qui explique pour moi le fait qu'on y trouve parfois (mais rarement quand même) "plus" que des histoires. Mais je ne pense pas que le cinéma lui soit inférieur sur ce point.

Je sais pas si je suis clair, j'ecris ça en étant treeees fatigué... :-/

Mael, 15.08.2012 à 20:58346144
Aba Sourdi :
N'empêche, on voit que les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté (si on enlève Trondheim qui est trop misanthrope), se sont déplacés vers le cinéma, ce qui prouve que la BD c'est bien plus que ça, non ?


Ce qui m’embête dans cette remarque c'est qu'elle sous-entend que le cinéma ça ne serait "que ça" (ce qui est déjà pas mal entre nous soit dit), au mépris de toute la mise en scène, et semble donner une sorte de hiérarchisation entre les arts. Je sais qu'Aba ne veut pas dire ça, mais formulé comme il l'a fait c'est complètement idiot.

De plus, elle ignore que les auteurs en questions ont continué à faire de la BD (même si Satrapi se fait rare c'est vrai).

Enfin je ne vois pas en quoi raconter des histoires par le biais du cinéma en plus de le faire en BD prouve que la BD soit plus que raconter des histoire (je ne dis pas que ce n'est pas le cas, juste que l'argument est bizarre).

Sinon j'ai pas aimé non plus Poulet au prunes.

lanjingling, 15.08.2012 à 20:45346142
Aba Sourdi :

N'empêche, on voit que les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté (si on enlève Trondheim qui est trop misanthrope), se sont déplacés vers le cinéma, ce qui prouve que la BD c'est bien plus que ça, non ?

Remarque intéressante, qui appelle reflexion et commentaires, néanmoins
Aba Sourdi :
les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté
C'est une impression de ta part, ou tu as des sources ?

Aba Sourdi, 15.08.2012 à 15:04346131
SydN :
autant j'avais adoré Persepolis (que j'ai même rpéféré à la BD), autant Poulet aux prunes m'a grassement ennuyé, je ne l'ai d'ailleurs pas fini (pour le coup j'ai préféré la BD)...

Pareil, j'ai trouvé le film de "Poulet aux prunes" très académique et pathos, hyper décevant.

N'empêche, on voit que les trois auteurs de 'la nouvelle BD' qui nous répétaient le plus "moi tout ce qui m'intéresse c'est de raconter des histoires", à savoir Sfar, Satrapi et Rabaté (si on enlève Trondheim qui est trop misanthrope), se sont déplacés vers le cinéma, ce qui prouve que la BD c'est bien plus que ça, non ?

Thierry, 14.08.2012 à 9:12346102
InternalLobster :
Charlie Brown :
je m'étais laissé tenté par un truc appelé Inception. Expérience cinématographique abominable, échec cuisant. Chat échaudé craignant l'eau froide, j'ai décidé qu'on ne m'y reprendrait plus !

Je te conseille Le Prestige (j'ai pas blairé non-plus Inception, ni son Batman).

en effet, le prestige est très amusant. Un film malin et roublard.

SydN, 14.08.2012 à 8:59346101
Mael :
Pendant ce temps Marjane Satrapi prépare son nouveau film. Cette fois-ci il ne sera pas une adaptation de bande dessinée, mais un scénario original de Michael R. Perry (les séries télé Millenium, Dead Zone, Paranormal Activity 2...).

Le tournage de ce film produit par Mandalay Vision débutera début 2013 aux Etats-Unis.

Le synopsis : "Un ouvrier tombe amoureux de la comptable de son usine de baignoires. Sa vie va soudainement changer quand ses animaux domestiques vont se révéler doués de parole. Son chat, diabolique, le pousse au crime, tandis que son chien, mieux intentionné, tente de prévenir ses actions malveillantes… "

Info prise sur Bodoi.


autant j'avais adoré Persepolis (que j'ai même rpéféré à la BD), autant Poulet aux prunes m'a grassement ennuyé, je ne l'ai d'ailleurs pas fini (pour le coup j'ai préféré la BD)... Ils disent pas si c'est encore avec Vincent Parronaud... Si ça n'est pas le cas, je me demande vraiment si la Marjane "visionnaire du cinéma" se justifie un minimum, car j'ai plutôt l'impression que c'est Parronaud qui apportait le plus "cinématographiquement parlant" (même si il est effectivement délicat de tenter de savoir quels sont les apports de chacun, je me base pour le coup sur les courts métrages du bonhomme)

Mael, 13.08.2012 à 17:33346091
Pendant ce temps Marjane Satrapi prépare son nouveau film. Cette fois-ci il ne sera pas une adaptation de bande dessinée, mais un scénario original de Michael R. Perry (les séries télé Millenium, Dead Zone, Paranormal Activity 2...).

Le tournage de ce film produit par Mandalay Vision débutera début 2013 aux Etats-Unis.

Le synopsis : "Un ouvrier tombe amoureux de la comptable de son usine de baignoires. Sa vie va soudainement changer quand ses animaux domestiques vont se révéler doués de parole. Son chat, diabolique, le pousse au crime, tandis que son chien, mieux intentionné, tente de prévenir ses actions malveillantes… "

Info prise sur Bodoi.

InternalLobster, 13.08.2012 à 16:06346089
Charlie Brown :
je m'étais laissé tenté par un truc appelé Inception. Expérience cinématographique abominable, échec cuisant. Chat échaudé craignant l'eau froide, j'ai décidé qu'on ne m'y reprendrait plus !

Je te conseille Le Prestige (j'ai pas blairé non-plus Inception, ni son Batman).

Charlie Brown, 13.08.2012 à 15:13346084
De l'absurdité des conversations spatio-temporelles et multi-topics... :o)
(ça veut pas dire grand-chose mais j'aime bien)


Willy le Borgne :

Comparer The Avengers et Moonrise Kingdom faut le faire quand même ...
La prochaine comparaison c'est quoi ? I Spit on your grave vs Rebelle ?


Alors, je ne compare évidemment pas les deux films. C'est juste que lorsque je suis allé voir Avengers, je venais de voir Moonrise Kingdom quelques jours avant et j'en avais fait l'éloge ici-même dans le topic approprié, et il est même possible, me connaissant, que j'aie répandu ici ou là, dans d'autres sujets, au gré des conversations, des petits messages subliminaux - quoique bien lourdingues - pour inciter mes camarades de jeu bulledairiens à aller voir ce film séance tenante, comme je le fis dans le post que tu as brillamment cité. :o)


Willy le Borgne :

Je n'attendais pas du tout la même chose de Moonrise que de Avengers et je n'ai été déçu par aucun des 2.



Moi non plus, je n'en attendais pas la même chose. Mais l'un m'a beaucoup plu alors que je me suis fait chier comme un rat mort avec l'autre, et il fallait que je le dise ! Et que j'incite de manière lourdinguement subliminale les éventuels spectateurs cherchant quelque plaisir cinématographique à ne pas se tromper de salle...


Willy le Borgne :

Les Batman de Nolan (pas encore vu le Rise mais ça va venir) sont très bien, et des "altenatifs" comme Kick-Ass ou Watchmen sont très bon aussi.


Je ne suis toujours pas décidé à voir un Batman signé Nolan à cause d'un épisode douloureux de ma vie de "cinéphile". Sur le bon souvenir d'un Memento de bonne facture, je m'étais laissé tenté par un truc appelé Inception. Expérience cinématographique abominable, échec cuisant. Cette boursouflure, cette coquille vide même pas jolie, cette daube intégrale qui essaye de péter plus haut que son cul et qui n'y arrive même pas, bref, ce ratage complet, cette illustration de la vacuité intersidérale artistique et intellectuelle dont est capable le cinéma, avait ravivé en moi la même douleur et la même consternation qu'avait éveillées le Matrix des frères Wachowski quelques dix années plus tôt.
Chat échaudé craignant l'eau froide, j'ai décidé qu'on ne m'y reprendrait plus !
(Jusqu'au prochain piège à cons que je n'aurai pas réussi à flairer à l'avance, bien évidemment...)

Willy le Borgne, 11.08.2012 à 12:16346051
Charlie Brown :
Ce week-end, j’ai vu les Avengers. Pas la VO de Chapeau melon et bottes de cuir, non, hélas. Le film de super-héros de Joss Whedon. Malgré des critiques incroyablement positives (je viens de voir ça sur le net !), et donc, pour le coup, incroyablement surestimées, je me suis bien fait chier. Quasiment aucune profondeur psychologique, des effets spéciaux tout pourris, un scénario sans intérêt (et dix fois moins intéressant que n’importe quel épisode de Doctor Who signé Steven Moffat). A mille lieux du Spiderman 2 de Sam Raimi (que je considère comme une réussite et une référence), de certains Batman, voire des corrects X-Men. Bon, c’est pas pire que Les 4 Fantastiques de Tim Story (le degré zéro du genre), mais c’est pas passé loin.

Bref, évitez-vous 2h30 d’emmerde et allez plutôt vous faire du bien avec le Moonrise Kingdom de Wes Anderson (c’est pas adapté d’une BD, mais son esthétique ligne claire pourrait faire dire à plus d’un critique que "ça fait très BD"), ça sera toujours ça de pris. :o)


Comparer The Avengers et Moonrise Kingdom faut le faire quand même ...
La prochaine comparaison c'est quoi ? I Spit on your grave vs Rebelle ?
Je n'attendais pas du tout la même chose de Moonrise que de Avengers et je n'ai été déçu par aucun des 2.
Perso (mais je suis surement bon public) je trouve les dernière adaptations de comics plutôt réussies.
Bon il y a des grosses bouses hein faut pas le cacher (Ghost Rider, Daredevil, Electra, Superman Returns...)
Mais le reboot de Spiderman, bien que rapide est pas mal, Avengers est sympa, de même que Captain America (j'en suis d'autant plus surpris que je trouve ce perso ridicule),Thor ou Hulk.
Les Batman de Nolan (pas encore vu le Rise mais ça va venir) sont très bien, et des "altenatifs" comme Kick-Ass ou Watchmen sont très bon aussi.
Le soucis que j'ai avec les comics c'est la multitude de visions, vu que n'importe qui fait son Spiderman, son Batman, au bout d'un moment c'est n'importe quoi, et la je parle que des comics !!
Bon ne me brûlez pas pour mes paroles hérétiques, je ne suis pas spécialiste des comics ... ^_^

Mr_Switch, 02.07.2012 à 19:31345372
Maël, avec un tréma, a failli faire passer mézigue de vie à trépas avec son annonce de Besson. Or je n'ai pas plus besoin de trépas que de tréma.

lanjingling, 02.07.2012 à 19:24345371
coréen

Mael, 02.07.2012 à 19:22345370
Et bien, ça risque d'être autre chose que le Valérian de Luc Besson.

lanjingling, 02.07.2012 à 19:19345369
Ca va faire plaisir aux nombreux amateurs de cinéma coréens du forum , et surtout Charlie Brown, puisque c'est Bong Joon-ho, le réalisateur de Memories of murder, dans une production du réalisateur de Old boy, Park Chan-wook, qui adapte Le transperceneige

SydN, 06.06.2012 à 10:30344892
mon dieu
mais ces deux jeunes gens flottent sur l'herbe.
de nouveaux messies?

Charlie Brown, 06.06.2012 à 10:16344890
Magnifique !

Merci, Moi ! :o)

(et merci Adrian Tomine aussi, quand même)


Mael :
InternalLobster :
Charlie Brown :
Bon, c’est pas pire que Les 4 Fantastiques de Tim Story (le degré zéro du genre)

Tu n'as pas dû voir Daredevil ou Catwoman pour dire ça.


C'est vrai que ces trois films sont excessivement mauvais, dans le genre les Hulk sont pas mal non plus.


Je n'ai vu aucun de ceux que vous citez et, finalement, je m'en félicite. :o)

Moi, 06.06.2012 à 8:34344889
Charlie Brown :

Bref, évitez-vous 2h30 d’emmerde et allez plutôt vous faire du bien avec le Moonrise Kingdom de Wes Anderson (c’est pas adapté d’une BD, mais son esthétique ligne claire pourrait faire dire à plus d’un critique que "ça fait très BD"), ça sera toujours ça de pris. :o)

Au passage, Adrian Tomine a réalisé une illustration inspirée par le film pour le New Yorker :



Mael, 05.06.2012 à 17:14344884
(je veux dire, dans le genre les Hulk sont pas mal mauvais non plus, n'allez pas croire que je les ai aimé).

Mael, 05.06.2012 à 17:12344883
InternalLobster :
Charlie Brown :
Bon, c’est pas pire que Les 4 Fantastiques de Tim Story (le degré zéro du genre)

Tu n'as pas dû voir Daredevil ou Catwoman pour dire ça.


C'est vrai que ces trois films sont excessivement mauvais, dans le genre les Hulk sont pas mal non plus.

InternalLobster, 05.06.2012 à 16:25344882
Charlie Brown :
Bon, c’est pas pire que Les 4 Fantastiques de Tim Story (le degré zéro du genre)

Tu n'as pas dû voir Daredevil ou Catwoman pour dire ça.

Charlie Brown, 05.06.2012 à 15:40344878
Ce week-end, j’ai vu les Avengers. Pas la VO de Chapeau melon et bottes de cuir, non, hélas. Le film de super-héros de Joss Whedon. Malgré des critiques incroyablement positives (je viens de voir ça sur le net !), et donc, pour le coup, incroyablement surestimées, je me suis bien fait chier. Quasiment aucune profondeur psychologique, des effets spéciaux tout pourris, un scénario sans intérêt (et dix fois moins intéressant que n’importe quel épisode de Doctor Who signé Steven Moffat). A mille lieux du Spiderman 2 de Sam Raimi (que je considère comme une réussite et une référence), de certains Batman, voire des corrects X-Men. Bon, c’est pas pire que Les 4 Fantastiques de Tim Story (le degré zéro du genre), mais c’est pas passé loin.

Bref, évitez-vous 2h30 d’emmerde et allez plutôt vous faire du bien avec le Moonrise Kingdom de Wes Anderson (c’est pas adapté d’une BD, mais son esthétique ligne claire pourrait faire dire à plus d’un critique que "ça fait très BD"), ça sera toujours ça de pris. :o)

effer, 12.04.2012 à 14:52344075
spirou2733 :
J'ai vu le film Sur la piste du machin.
Le marsupilami est moche, mais je ne dirais pas que c'est à l'image du film... qui est bien pire encore.

C'est possible?
Misère.

spirou2733, 12.04.2012 à 11:27344064
J'ai vu le film Sur la piste du machin.
Le marsupilami est moche, mais je ne dirais pas que c'est à l'image du film... qui est bien pire encore.

wandrille, 05.04.2012 à 22:18343987
J'ai enfin vu TAMARA DREW et j'ai du coup enchaîné sur le roman graphique que je n'avais trouvé qu'en allemand ou en anglais et dont la masse de texte m'avais découragé.

Très bien, les deux.

L'adaptation est assez réussie, malgré quelques infidélités, mais après tout est ce que l'infidélité n'est pas déjà le thème du livre ?

NDZ, 04.04.2012 à 22:27343970
Et merci pour ton avis, l'ange.

NDZ, 04.04.2012 à 22:26343969
lanjingling :
Anecdote: lors de la projection, la deuxième bobine était inversée, son, image, il a fallu quelques minutes avant que les projectionnistes et le public ne réagissent; pour les Chinois les Européens sont bizarres, cela devait donc leur sembler normal - Chinois hongkongais pourtant, donc civilisés en théorie :)


Ah! c'est ça que l'on appelle un twist final !

effer, 04.04.2012 à 17:35343968
lanjingling :
Anecdote: lors de la projection, la deuxième bobine était inversée, son, image, il a fallu quelques minutes avant que les projectionnistes et le public ne réagissent; pour les Chinois les Européens sont bizarres, cela devait donc leur sembler normal - Chinois hongkongais pourtant, donc civilisés en théorie :)

Je connais une salle soit disant "art et essai" ou le massacre de bobines, du son et même de l'image mal cadrée était très courante, j'en ai eu marre , depuis je n'y vais plus.
A chaque fois j'étalais mon ras le bol dans leur livre d'or, il en avais un en plus, mais c'était seulement pour me défouler, car personne d'autre ne s'y plaignait.
Apparemment ils ont le même genre de projectionnistes en Chine, ce n'est pas rassurant...

lanjingling, 04.04.2012 à 16:37343966
Anecdote: lors de la projection, la deuxième bobine était inversée, son, image, il a fallu quelques minutes avant que les projectionnistes et le public ne réagissent; pour les Chinois les Européens sont bizarres, cela devait donc leur sembler normal - Chinois hongkongais pourtant, donc civilisés en théorie :)

effer, 04.04.2012 à 15:40343965
Merci pour ton avis sur ce film.

lanjingling, 04.04.2012 à 14:39343963
Les rapprochements avec Valse avec Bachir (bouzouk; désolé, pas pu m’empècher) sont faciles à établir: N/B, dessins semi-réalistes, retours en arrière , thèmes en commun (culpabilité, responsabilité), violence sourde, étouffement, lenteur de rythme; rythme calme plutôt, pas d’hystérie. Mais la lenteur d’un côté est celle de personnages plutôt intellos qui sont dans l’introspection et l’analyse, avec beaucoup de zones grises, de l’autre c’est celle de la résignation de gens du peuple qui ont accepté de subir, avec de forts et fort beaux contrastes de noir et blanc.

Que les Tchèques soient enthousiastes, c’est normal, pour une fois depuis cinquante ans qu’un de leurs rares films obtient une reconnaissance internationale; mais celle-ci est méritée.

effer, 03.04.2012 à 15:43343935
lanjingling, alors comment c'était Aloïs Nebel?
Tu auras eu la chance de pouvoir le voir car il a disparu des salles très rapidement par chez moi!

NDZ, 31.03.2012 à 8:15343897
lanjingling :
Quel plaisir de lire un message si positif a 7 heures du matin; j'ai bien fait de mettre le reveil si tot; bisous NDZ


Tu me le diras, si c'est nul... La bande dessinée n'est pas éditée en France, les auteurs ont contacté l'Asso. Je ne sais pas trop ce que ça a donné.

lanjingling, 31.03.2012 à 1:16343893
Quel plaisir de lire un message si positif a 7 heures du matin; j'ai bien fait de mettre le reveil si tot; bisous NDZ

NDZ, 30.03.2012 à 20:23343890
lanjingling :
Quelqu'un aurait vu ce film (qui vient d'une B.D. pas dans la bullebase)? (Réponse rapide souhaitée, si possible, c'est pour savoir s'il vaut la peine que je me leve -relativement- tot demain)


Les critiques tchèques sont unanimes. Les français ont pas mal emboîté le pas. Quelqu'un de proche m'en a dit le plus grand bien. On a comparé, sur la forme, à Valse avec Bachir. Lisant le synopsis, je pense à Trains étroitement surveillés de Hrabal.

lanjingling, 30.03.2012 à 18:20343889
Quelqu'un aurait vu ce film (qui vient d'une B.D. pas dans la bullebase)? (Réponse rapide souhaitée, si possible, c'est pour savoir s'il vaut la peine que je me leve -relativement- tot demain)

Mael, 10.02.2012 à 19:21342895
InternalLobster :
Mael :
Quand à un film à partir de ces gags d'une page (si l'on excepte Tora Torapa) ça me fait craindre un film à sketch à la Garfield.


Tu confonds pas avec Spirou toi? Boule et Bill c'est Globe-trotters.


Tout à fait, mea culpa.

Thierry, 10.02.2012 à 15:00342888
InternalLobster :
Non, Marina Foïs (vu sur France5 dans une interview), c'est plus crédible que ta vieille conne ménauposée.

ce n'est pas ma vieille conne ménopausée, juste une vieille conne ménopausée parmi d'autres
de toute façon, je m'en fous, je n'irai pas la voir
par contre, mon petit premier a choppé des albums de Boule et Bill dans la biblio et aime beaucoup, surtout quand il y a un éléphant :o)
Moi, j'ai beaucoup aimé quand Boule croise un arabe dans la rue. Il est en djelabbah, avec fez et babouches, comme on en voit à l'office de tourisme de marrakesh pour donner un gout d'exotsme aventureux au touriste. L'album devait dater des années fin 70 début 80... cela faisait bizzare de voir encore ce genre de représentation stéréotypée, finalement pas si éloignée du bon nègre de Tintin au Congo (je ne crie pas au racisme, je constate juste°

InternalLobster, 10.02.2012 à 14:36342887
Thierry :
michel laroque en maman,

Non, Marina Foïs (vu sur France5 dans une interview), c'est plus crédible que ta vieille conne ménauposée.

Mael :
Quand à un film à partir de ces gags d'une page (si l'on excepte Tora Torapa) ça me fait craindre un film à sketch à la Garfield.


Tu confonds pas avec Spirou toi? Boule et Bill c'est Globe-trotters.

Thierry, 10.02.2012 à 14:25342886
ce qui m'amuse toujours dans les affiches de films, ce sont les noms des acteurs pas en raccord avec la photo
Le nom de Djamel à côté de la tête de Chabat et inversément
cela me rappelle toujours les character posters de Twins, d'Ivan Reitman, le slogan était "seule leur mère peut les différencier", et sur les affiches portant la seule photo de Schwarzie, le nom de Dnny de Vito, et inversément :o)
(c'était d'ailleurs le truc le plus drôle de tout le film)

Allister Baudin, 10.02.2012 à 14:18342884
Après des années et des années où le Marsupilami n'avait droit qu'à des albums horribles réalisés par un Batem sans cesse plus mauvais, et à une série de dessin animé dont on se contentera de dire que le générique était chanté par Lou Bega, on peut se réjouir de le voir dessiné par Conrad et dans un film réalisé par Alain Chabat.

Mael, 10.02.2012 à 11:55342876
Ce qui rend intéressant B&B c'est en grande partie le formidable dessin de Roba, en prise de vue réelle et co-réalisé par le scénariste de "Bienvenue chez les Ch’tis" et d'“Astérix aux Jeux Olympiques” j'ai le droit d'être sceptique. Quand à un film à partir de ces gags d'une page (si l'on excepte Tora Torapa) ça me fait craindre un film à sketch à la Garfield.

Thierry, 10.02.2012 à 11:38342873
michel laroque en maman, FX demaison en papa, muriel robin au chat siamois en voisine acariatre, francois damien en policier et des avatars générés par oridanteur pour Bill, Boule et Pouf ? :o)

Moi, 10.02.2012 à 11:32342872
Après les Schtroumpfs, après le Maruspilami et avant Benoît Brisefer, Boule et Bill auront aussi droit à leur adaptation cinématographique avec acteurs réels.

InternalLobster, 09.02.2012 à 23:30342864
Le modèle semble être le marsu dessiné par Frank Pé.

Mr_Switch, 09.02.2012 à 20:56342860
Il y a un code graphique dans la bande dessinée : des yeux démesurés pour donner de l'expressivité. Dans la modélisation, le blanc de l'oeil est devenu du pelage blanc autour de ses petits yeux. Donc, forcément, ça fait bizarre...

Thierry, 09.02.2012 à 9:28342830
il est moche, le marsu !

Moi, 08.02.2012 à 19:26342824
ouhlà...

Mael, 06.02.2012 à 13:53342762
Hier, j'ai vu Garfield le film. Bon en fait je ne l'ai pas vu en entier parce que c'est aussi insupportable que l'on pourrait l'imaginer. Entre le format strips agglutiné de manière totalement artificielle sous forme de sketch semblant former une histoire mais c'est raté, un acteur principal grimaçant et surjouant en Jim Carrey du pauvre et la voix de Cauet, c'est difficile de garder son calme. Pas que j’idolâtre la série originale mais elle me fait parfois rire, là. Bon en même temps il fallait s'y attendre.

Pendant ce temps dans Les Cahiers du cinéma, outre un article sur Tatsumi (le film), on trouve une interview croisée Tatsumi/Khoo.

Mael, 03.02.2012 à 10:31342713
Denis Villeneuve, un des réalisateurs québécois les plus talentueux du moment, a décidé d'adapter "Gaza 1956" de Joe Sacco. Les droits sont acquis, le réalisateur et le dessinateur co-écriront le scénario et il s'agira d'un film d'adnimation (le premier de Villeneuve). Le projet est donc lancé mais encore embryonnaire, d'autant que Denis Villeneuve tourne son prochain film au printemps. Il est assez doué donc ça peut être réussi mais je demande à voir.


Sinon le "Tatsumi" d'Eric Khoo doit être dans quelques salles là je crois.

Moi, 08.12.2011 à 15:26341457
Apparemment, Abdellatif Kechiche est sur le point de tourner l'adaptation de "le bleu est une couleur chaude" avec Léa Seydoux dans le rôle principal .

SydN, 05.12.2011 à 12:00341355
Gantois :
Personne n'a encore parlé de ça


Parce que je crois qu'il vaut mieux pas...

Gantois, 05.12.2011 à 8:58341352
Personne n'a encore parlé de ça

HubIguane, 05.12.2011 à 8:47341351
Tavernier se lance dans l'adaptation de Quay d'Orsay !!!

HubIguane, 05.12.2011 à 8:47341350
Tavernier se lance dans l'adaptation de Quay d'Orsay !!!

lanjingling, 05.12.2011 à 2:36341349
Mael :
Dans le genre improbable, une adaptation de Benoît Brisefer par une équipe britannique va se lancer.
BB atteindra donc la gloire mondiale sous le nom de Benedict Ironbreaker, son nom anglais .

NDZ, 03.12.2011 à 11:34341315
J'ai vu récemment Iznogood et Largo Winch II. Que dire si ce n'est que c'est affligeant dans les deux cas. Du coup, pour Largo Winch, c'est plutôt fidèle à la nullité originelle de la série. Pour Iznogood, ça tient du mauvais tour de magie qui transforme une série sympathique en un nanar ultime.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11

retour forum

bordure
coin bordure coin