| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Dorine
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Voyages en Egypte et en Nubie de Giambattista Belzoni
Dessin : Castel Lucie
Scénario : Augereau Nicole / Belzoni Giambattista / Jarry Gregory

Albums indépendants, en cours


Volume 1 - 2017

Volume 2 - 2018

Volume 3 - 2020

 

1 avis


Rohagus
Je ne savais rien de cette BD avant de l'entamer et je croyais qu'il s'agissait d'un carnet de voyage fictif. Ce n'est qu'au bout de quelques pages que j'ai découvert qu'il s'agissait de la biographie à peine romancée d'un personnage réel. Et quel personnage ! Giambattista Belzoni est un sacré bonhomme. Physiquement déjà, car il mesure 2,01m et pèse 130kg et qu'il a travaillé comme colosse dans un cirque. Mais surtout intellectuellement et au niveau de la volonté et de l'esprit d'entreprise. En effet, en 1815, il s'embarque avec sa femme et son serviteur pour l’Égypte initialement pour proposer un système hydraulique de son invention au pacha mais finalement pour devenir explorateur et égyptologue. On lui doit notamment le désensablement du temple d'Abou Simbel, la découverte du superbe tombeau de Séthi 1er dans la Vallée des Rois ou encore de l'entrée de la pyramide de Khéphren à Gizeh.

Mais les auteurs de cette BD ne racontent pas du tout sa vie comme un documentaire, plutôt comme une vraie histoire d'aventure. Pour ce faire, ils se basent sur le journal de Giambattista et de sa femme et respectent le contenu des textes de ces derniers mais les enjolivent d'une grande part romancée et leur donnent véritablement vie, en attribuant une vraie personnalité à Belzoni, à sa femme mais aussi à tous ceux qu'ils rencontrent. Cela donne un récit excellent, rythmé, prenant et aussi empli de beaucoup d'humour. Et on découvre aussi que l’égyptologie à l'époque ressemblait beaucoup à une course aux trésors avec de nombreux obstacles et de nombreux rivaux de différentes nationalités.
Quant au dessin, il est simple et efficace pour les scènes ordinaires, et intègre aussi régulièrement des décors issus de gravures d'époque qui plongent le lecteur dans les paysages grandioses et exotiques d'alors. C'est très sympa.

Des trois tomes actuellement parus en 2020, c'est surtout le premier qui m'a plu. D'abord par l'attrait de la découverte, mais aussi parce que c'est lui qui comporte le plus de scènes amusantes, étonnantes et parce qu'on est vraiment tendu à l'idée de savoir comment le héros va réussir à arriver à ses fins et à ne pas tout perdre face aux innombrables défis et contrariétés qu'il doit affronter. C'est là que l'on voit l'énorme force de caractère dont il a su faire preuve, même si son physique de géant l'y a parfois aidé. J'ai aussi bien rigolé à voir s'affronter le caractère très chaud de l'Italien qu'il était face au caractère des Arabes et Égyptiens avec qui il doit sans arrêt négocier.
Les deux tomes suivants sont bien, également, mais davantage par leur côté instructif pour savoir comment se poursuivent les explorations de Belzoni et son intégration de plus en plus forte dans l’Égypte d'alors. En parallèle, on suit aussi le voyage de la femme de Belzoni qui part seule de son côté vers la Palestine et prend de grands risques pour entrer dans des lieux interdits aux Femmes et aux Chrétiens.

Cette série est donc une manière motivante et souvent amusante de découvrir le parcours d'un homme exceptionnel, de sa femme, et de l'égyptologie au début du XIXe siècle.
bordure
coin bordure coin