crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par wayne
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

XIII

Cycle 1, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Vance William

Volume 1 - 1984

Volume 2 - 1985

Volume 3 - 1986

Volume 4 - 1987

Volume 5 - 1988

Volume 6 - 1990


Volume 7 - 1990

Volume 8 - 1991


Cycle 2, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Vance William

Volume 9 - 1992

Volume 10 - 1994

Volume 11 - 1995


Le Jugement, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Vance William

Volume 12 - 1997


Hors série : The XIII Mystery, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Vance William

Volume 13 - 1999


Cycle 3, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Vance William

Volume 14 - 2000

Volume 15 - 2002

Volume 16 - 2004

Volume 17 - 2005

Volume 19 - 2007


Hors série : La version irlandaise, termin�

Sc�nario: Van Hamme Jean
Dessin: Giraud Jean

Volume 18 - 2007


Cycle 4, termin�

Sc�nario: Sente Yves
Dessin: Jigounov Youri

Volume 20 - 2011

Volume 21 - 2012

Volume 22 - 2013

Volume 23 - 2014

Volume 24 - 2016


The XIII history, termin�

Sc�nario: Sente Yves
Dessin: Jigounov Youri

Volume 25 - 2019

Cycle 5, en cours

Sc�nario: Sente Yves
Dessin: Jigounov Youri

Volume 26 - 2019

Dans le même univers

  •  

    2 avis


    thierry
    XIII est un phénomène. Qui aurait pu imaginer que cette serie d'espionnage lancée il y a une vingtaine d'années deviendrait le succès editorial que l'on connait? A lire les derniers épisodes, on peut effectivement se demander ce que le public a pu lui trouver.
    Il suffit pourtant de relire les premiers albums pour comprendre que cette série ait pu séduire. Jean Van Hamme est l'héritier de Greg et et Charlier. De ces géants du scénario, Van Hamme a le souci du scénario sans faille. Les rebondissements sont nombreux, les personnages travaillés et l'intrigue solide. Les prémices de la série sont directement inspires de La memoire dans la peau de Robert Ludlum. Un homme est retrouvé sur une plage. Blessé par balle, il se remet rapidement de ses blessures mais se révèle être complètement amnésique. Bien décidé a découvrir qui il est, il part sur les traces de son passé... et se découvre mélé a un complot visant le président des USA !
    Dès les premières planches, impossible de décrocher. Les rebondissements s'enchainent, les fausses pistes fusent... et de se demander encore et encore "mais qui est vraiment XIII ?". Interrogation d'autant plus frustrante que le principal intéréssé n'en sait absolument rien. Mais une telle intrigue, aussi palpitante soit-elle, n'explique probablement pas tout.
    Je me suis dernièrement amusé a relire la série, et une chose que j'avais a peine remarquee jusqu'alors m'a sauté aux yeux. Les USA de XIII ne sont pas la réalité. Les ressemblances sont nombreuses. On y parle d'une guerre qui evoque fortement la guerre du Viêt-Nam. La famille Sheridan est une transposition de la famille Kennedy. Les Mountrose sont une allusion évidente aux époux Rosenberg... Les exemples sont nombreux. Mais il ne faut pas y voir une facilité de scenariste. En fait, a travers XIII, JVH se livre a une véritable radioscopie de l'histoire des USA de la deuxième moitié de ce siecle. Les collusions entre monde politique et pègre ou l'ingérence dans les pays d'Amérique Latine ne sont que quelques exemples de cette remise en cause. Malheureusement, les derniers episodes ignorent cet aspect, se contentant de decliner les formules habituelles du récit d'action.

    Xaviar
    Le troisième cycle de XIII pourrait bien être celui de trop.... à l'instar de Largo Winch et Thorgal, Van Hamme assassine une excellente série à force de trop tirer sur la corde.

    La série XIII est excellente jusqu'à "treize contre un" puis reste d'un niveau très honorable avec le mini cycle au Costa Verde qui permet de boucher les trous dans la biographie de l'amnésique Jason McLane / Jason Fly / Allan Smith / Jake Shelton / Ross Tanner. La fin de ce dernier cycle laisse une brèche permettant d'enchaîner l'intrigue.

    Pis patatras, dès le premier album on se débarrasse de deux antagonistes emblématiques avec les disparitions de la Mangouste et de Wally Sheridan alias numéro I, ces antagonistes seront remplacés par leurs seconds couteaux (Svetlanova et Giordinno) poste pour poste pour reprendre un expression footballistique. Ce changement assez brusque aurait pu symboliser un renouveau pour la série, mais faute d'un scénario correct on plonge dans le grotesque!

    Car l'histoire qui est présentée pour le moment est indigne de ce que fut XIII, on assiste à une surenchère pénible de poncifs et de scènes assez peu en rapport les unes avec les autres.

    Ca ressemble de plus en plus à un mauvais film américain avec des révélations à tout bout de champs qui ôtent l'envie de s'imaginer quoi que ce soit, des personnages secondaires importants et qui faisait la force de la série qui s'effacent ou disparaissent (Jones, Carrington, Amos plus les deux ennemis cités plus tôt), certains s'offrent même des scènes ridicules peu en rapport avec l'image qu'ils avaient auparavant, je pense surtout à Amos et la Mangouste.

    XIII, en l'absence d'opposition avec le complot des XX qui l'a forgé est devenu une série vide et conventionnelle qui ne vit que sur sa réputation et celle de son scénariste, c'est triste mais c'est le business, tant que ça se vends y'a pas de raison que ça s'arrête!

    Quel gâchis......
    bordure
    coin bordure coin