crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Fufu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Rampokan
Dessin et sc�nario : Van Dongen Peter

Albums ind�pendants, en cours


Volume 1 - 2003

Volume 2 - 2005

 

1 avis


Rohagus
Initialement publié en France en deux tomes chez Vertige Graphic, Rampokan vient d'être réédité en album intégral dans la collection Aire Libre de chez Dupuis. Outre le nouveau format, cette réédition a surtout la particularité d'offrir une colorisation complète à cette bande dessinée qui n'était jusque là parue qu'en bichromie sépia.

Et quand on voit la qualité de cette colorisation, on ne peut que regretter que la série ait pu être publiée sans elle à l'époque. Ce sont des couleurs élégantes et harmonieuses qui ajoutent une réelle profondeur à l'ambiance exotique de l'Indonésie des années 1940 qu'elles dépeignent.
Elles s'allient parfaitement au trait Ligne Claire de Van Dongen. Ce dessin à l'ancienne est plein de classe ; nombre de cases voire de planches entières sont superbes. Là encore j'ai aimé cette vision vivante et détaillée de l'Indonésie de l'époque.

Le héros de cette histoire, Johan Knevel est né à Célèbes avant de quitter l'île pour faire ses études en Hollande. C'est en 1946, après la Seconde guerre mondiale et le départ de l'occupant japonais, qu'il revient en Indonésie en tant que soldat colonial hollandais pour retrouver les traces de son passé dans un pays en plein conflit d'indépendance. Mais le pays est dans un tel chaos qu'il sera rapidement embarqué dans une suite d’événements qu'il aura bien du mal à maîtriser.

L'intrigue permet de découvrir la situation du pays dans ces années-là, juste avant que l'Indonésie acquiert son indépendance. C'est une situation complexe qui se rapproche à la même époque de celle en Indochine ou en Algérie Française, avec de nombreux partis en présence, beaucoup de suspicion et de violence. A cela s'ajoute la culture spécifique indonésienne, mélange d'islamisme, de folklore local, de mode de vie insulaire et d'influence hollandaise.

Sur le plan de la découverte du pays, mise en image par le beau dessin de Van Dongen, cette BD est une réussite. Cependant, la narration est un peu difficile, avec beaucoup de passages manquant de clarté et quelques sauts chronologiques pas toujours évidents à suivre. D'autant plus que l'intrigue en elle-même est compliquée, avec de nombreux personnages et des motivations pas toujours évidentes, si bien qu'il est parfois nécessaire que le lecteur s'accroche pour bien s'y retrouver. Ce manque de fluidité dans la lecture risque d'en refroidir quelques-uns. Et c'est dommage.
bordure
coin bordure coin