crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Parasite - Kiseiju
Dessin et sc�nario : Iwaaki Hitoshi

Parasite, termin�


Volume 1 - 2002

Volume 2 - 2002

Volume 3 - 2003

Volume 4 - 2003

Volume 5 - 2003

Volume 6 - 2003

Volume 7 - 2004

Volume 8 - 2004

Volume 9 - 2004

Volume 10 - 2004

 

2 avis


everland
Parasite est un manga "pour se divertir" : Des entités extra-terrestres viennent coloniser la terre en parasitant et en prenant le contrôle des humains. L'un d'eux rate son coup et ne parvient à parasiter que le bras d'un jeune garçon qui se retrouve de ce fait avec un bras extra-terrestre qui parle. Ils finissent par faire ami-amis et unissent leurs forces pour lutter contre les autres parasites.

Les trois premiers tomes de cette série m'ont bien amusé. Un peu comme Hikaru no Go, on se laisse prendre facilement par cette histoire pourtant bien tordue. Le premier tome notamment est très prenant, un peu à la manière d'un film fantastique où l'on découvre un concept nouveau. Malheureusement, passé la découverte de cet univers, les tomes suivants s'enlisent dans une série d'affrontement sans trop d'intérêt et j'aurais sans doute arrêté depuis un moment si je n'avais lu que Parasite trouve sa conclusion au 9ème tome.

Nirvanael
Voilà le petit chouchou...
Oui, il sait qu'on parle de lui là, regardez-le faire le beau :)

Je me souviens avec nostalgie quand j'ai pris ce premier volume à la FNAC, et que j'ai commencé à feuilleter, intrigué... Premières pages, je souris, bon signe ça, puis je ris, encore mieux, mais ça n'a pas duré... Quelques pages plus loin, l'auteur me fout une énorme pression sur la goule. C'est possible ça ?
Hop, j'embarque. Lecture... la claque.
Quelques mois plus tard, bain brûlant, Parasite 2 en main, mon nez décide de me vider de mon sang, pour l'ambiance. Méga-claque.

S'il y a une chose qu'on ne peut enlever à l'auteur, c'est bien la qualité de ses dessins. Par un travail de recherche sur la déformation des corps très pertinent, il arrive à nous rendre croyable et crédible l'incroyable. Le graphisme recèle d'une qualité graphique indéniable...
Ensuite, que l'on n'aime pas le style de l'auteur, qui est particulier, dans les traits, les visages, c'est possible. J'ai moi-même mis un peu de temps à l'apprécier pleinement, mais ce qu'il fait est tellement précis qu'il me laisse béat d'admiration.

Sinon dans son premier mot d'introduction, l'auteur dit avoir l'habitude de faire des récits qui donne à réfléchir, et qu'il veut ici simplement distraire le lecteur, faire en sorte qu'il ne s'ennuie pas.
Fausse modestie ou il ne peut pas s'empêcher de faire des trucs intelligents ?

L'ensemble de la série est d'une qualité constante, mais la lecture de ce premier volume, si surprenant, et surtout des volumes 2 et 3, qui vont si loin dans la tension dramatique et les émotions, ont été un sommet dans mes différents instants de lecture.

La clé de cette réussite est le vraisemblable, la crédibilité que l'auteur influe à l'incroyable. En ne prenant que des personnes ordinaires, ainsi un type tout à fait commun comme personnage principal, en ne mettant en scène aucun grand héros, juste des gens qui ont peur face à ce qu'ils ne comprennent pas, qui n'avoue pas l'extraordinaire qu'ils viennent de vivre, car cela leur semble eux-mêmes irréel, l'impact que prend le fantastique, bien intégré dans ce réel, n'en est que plus fort.
Et par là, sur l'ensemble de la série, à la construction rigoureuse et cohérente, il nous envoie une réflexion que nous recevons de plein fouet autour de la notion d'humanité, en la confrontant notamment à l'inhumanité. Ceci définit, il va aller jouer entre les deux, pour avoir une vision plus pertinente et plus juste.
Je suis vraiment vraiment fan :)
bordure
coin bordure coin