crťer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par crepp
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Journal
Dessin et scénario : Neaud Fabrice

Journal, en cours


Volume 1 - 1996

Volume 2 - 1998

Volume 3 - 1999

Volume 4 - 2002


Prépublication


  • Journal (III)

  • Cent pour cent bande dessin√©e #0

  • Journal (4)

  • BAM - Qu'est-ce que La BD aujourd'hui ? #1

     

    1 avis


    Herbv
    Cette BD fait déjà partie des BD majeures, un monument que tout fan se doit d'avoir lu même si elle est très complexe.

    Tout d’abord, il faut comprendre qu’il ne s’agit pas d’une BD comme les autres, il s’agit d’un Journal qui se veut personnel. Nous avons donc l√† une œuvre tr√®s intime car il s'agit d'une auto-biographie dessin√©e. Le genre est √† la mode actuellement mais √©tait plus original √† l’√©poque surtout que Neaud la con√ßoit aussi comme un instrument politique pour diffuser ses id√©es. L’œuvre est tr√®s riche du fait des nombreux th√®mes et id√©es √©voqu√©s, il ne s'agit pas d'une histoire √† proprement dit. Disons qu’il s’agit de la vie au quotidien d’un homme mais dont la vie est riche en r√©flexion, en questionnement sur sa place au sein de notre soci√©t√©, et sur la construction de sa personnalit√©. Cette r√©flexion est aliment√©e par tous les probl√®mes quotidiens, certains m√™me tr√®s terre-√†-terre, que l’on peut conna√ģtre comme le ch√īmage, le manque d’argent, les d√©ceptions amoureuses, les disputes, ... En fait, comme j'ai eu l'occasion de le lire sur un site, on peut dire que le Journal poss√®de "une v√©ritable ambition litt√©raire, artistique et philosophique". Il en ressort que sa lecture est exigeante pour le lecteur, qu'il doit r√©ellement faire un effort s'il veut comprendre le propos de Neaud.

    Impossible de parler de l'oeuvre en dehors de la br√®ve pr√©sentation faite, cela prendrait des pages et des pages (je me suis d√©j√† essay√© √† cet exercice sur un forum et il ne s'agissait que d'une pr√©sentation parcellaire). Quand au dessin, on peut dire qu’il est fin, plut√īt √©loign√© des canons de la BD d’auteur, des publications ind√©pendantes. Le trait est clair, pr√©cis, travaill√© m√™me s'il peut donner une impression de brouillon, une apparence parfois "l√Ęch√©e". Si la mise en page, le d√©coupage peuvent sembler assez classiques avec le sacro-saint "gaufrier" comme base (encore que le rythme et la taille des cases est tr√®s li√© au temps qui passe, que l’alternance de vues subjectives et objectives peut d√©router, que le dessin jaillit des cases parfois), je trouve que cela a pour effet d’amplifier l’impact du contenu, les propos n’√©tant pas parasit√©s par un contenant voyant, exub√©rant. Mais cette narration emprunte de plus en plus au fil des tomes aux comics US et aux mangas. En aucun cas, il s'agit de faire style mais de faire passer au mieux les propos de l'auteur. Le dessin peut √™tre tr√®s r√©aliste mais aussi tr√®s fantaisiste, l'utilisation r√©guli√®re d'iconographies symboliques, de floutages peut surprendre. De plus, il faut lire attentivement les textes, regarder les images une √† une et dans leur ensemble pour mieux se rendre compte que derri√®re une certaine sobri√©t√©, on a une r√©flexion en profondeur de ce qui est pr√©sent√© au lecteur.

    Personnellement, cette lecture, ainsi que la recherche sur Internet des diff√©rents propos tenus par Fabrice Neaud (interviews, participations √† des forums), sans parler des discussions que j’ai pu avoir √† ce propos avec certaines personnes fait de cette BD une exp√©rience enrichissante. Enrichissante par l’√©motion suscit√©e par certains passages (surtout dans le Journal III) mais aussi par la r√©flexion que chacun doit avoir devant une oeuvre aussi puissante (je pense tout particuli√®rement au Journal I et 4), obligeant √† remettre en question certaines certitudes, certains comportements que l’on peut avoir, m√™me (et surtout) inconsciemment.
    bordure
    coin bordure coin