crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par benoit springer
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

La Balançoire de Plasma
Dessin : Lecointre Jean
Sc�nario : La Police Pierre

La Balançoire de Plasma, en cours


Volume 1 - 1996

Volume 2 - 1996

Volume 3 - 1997

Volume 4 - 1998

Volume 5 - 1999


Pr�publication

  • Hors albums (ou ind�termin�s)

  • Bang ! N°3 #3

     

    1 avis


    lldm
    Les monstres de dérèglements fictionnels et visuels de Pierre La Police ne pouvaient pas trouver d'allié plus sûr que la palette graphique de Jean Lecointre : celui-ci, mettant en lumière la lisséité, l'artificialité de l'infographie au lieu d'essayer de la planquer, crée un univers graphique parfaitement adapté aux angoisses biologiques de Pierre La police; ce sont les images elles-mêmes qui sont contaminées par l'horreur clinique du récit, c'est l'espace visuel lui-même qui est malade.
    L'écriture de Pierre La Police, mêlant constamment le registre infantile ou parfaitement idiot et la boursouflure scientifique, place une fois de plus son lecteur dans un état de stupeur, coincé entre l'éclat de rire et l'incrédulité, doutant de sa propre raison : a-t'on vraiment lu ce qu'on vient de lire?
    D'autre part, Pierre La Police donne ici une leçon d'imagination définitive aux fatigants ressasseurs des mythologies éteintes, pour qui la fabrique imaginaire se résume à l'hybridation la plus plate : des ailes au cul d'un avorton vous tricotent un elfe, un composite de poiscaille et de chauve-souris le fade ennemi ordinaire des petits-fils du sinistre Tolkien ; ici, le bestiaire tératologique est une mine de trouvailles qui vous hanteront pour longtemps. Borges, Vachey, Maupassant, haussaient à leur manière la littérature fantastique au rang d'art majeur en l'imaginant comme une politique narrative du déplacement minuscule, de l'erreur imperceptible, de l'inquiétude logique. Pierre La Police en invente la figure la plus excessive et perturbante avec son fantastique clinique.
    bordure
    coin bordure coin