crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par washkami
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Akira
Dessin et sc�nario : Otomo Katsuhiro

Akira, termin�


Volume 1 - 1990

Volume 2 - 1991

Volume 3 - 1991

Volume 4 - 1991

Volume 5 - 1992

Volume 6 - 1992

Volume 7 - 1992

Volume 8 - 1992

Volume 9 - 1992

Volume 10 - 1992

Volume 11 - 1992

Volume 12 - 1994

Volume 13 - 1995
Akira (noir et blanc), termin�


Volume 1 - 1999

Volume 2 - 1999

Volume 3 - 1999

Volume 4 - 2000

Volume 5 - 2000

Volume 6 - 2000

 

3 avis


hoody
Akira, c'est mythique et très épais (+ de 1800 pages, pensez) et surtout très très riche.
Commençons par la réalisation: première claque, Otomo est un fan assumé de Moebius période Metal Hurlant et ca se voit, il va même plus loin, c'est excellement dynamique, les cadres explosent avec TOUJOURS un maximum de fluidité, pleins d'effets cinématographiques bien sentis, c'est un modèle du genre. Un exemple (mon préféré): la première séquence, un chef d'oeuvre, course poursuite à motos. Le livre vous brule les mains, vous entendez le bruit des moteurs, aveuglé par les phares...
Le design des environements et machines est excellent car réaliste, tout est fonctionnel (monsieur à fait les études pour, aussi, donc...), c'est vraiment le futur et ca fait un peu peur.
Seul point noir, peut-être, au niveau des persos (pas les visages expressifs et des attitudes réussies) mais... les habits, vraiment peu travaillés, surtout pour les seconds rôles, mention spéciale pour les chaussures: les japonais du futur portent tous des espadrilles!
Le scénario est complexe et ce serait un crime de le révéler. C'est vrai qu'il y a quelques longueurs vers la fin, mais, moi, plus je le relie, plus je l'aime. C'est vraiment riche.
D'abord au premier degré, ça va à toute vitesse, dans un futur ultraréaliste, des adolescent qui défient les services secrets sur fond de coup d'état avec une grosse couche de fantastique bien scientifique (mais bien ancrée dans la culture japonaise traditionelle), c'est dynamique et vraiment palpitant. Et puis... retournement de situation, ça devient apocalyptique, beaucoup ne le supportent pas et arrêtent leur lecture là, moi j'adore...
A la fin c'est assez embrouillé mais pas du tout surfait si on prend le temps de se concentrer.
Et puis y'a tout ce que ca chamboule dans votre tete après!
Mis à part une excellente vision du future, une évocation tres intéresssante de la vision du Japon par rapport à sa place dans le monde, cette oeuvre je l'ai lu ado et ça m'a marqué. Akira, c'est l'adolescence.
Tout ce résume dans l'affrontement de 2 ados opposés:
Kaneda c'est le bon héros courageux, celui qu'on compte être à 16 ans.
Tetsuo, c'est nous.
Introverti, mal dans sa peau, hystérique, jaloux. Et surtout ce grand pouvoir qui naît et dont on commence à prendre conscience. Un personnage aux multiples facettes, entre culte de la destruction, besoin de reconnaissance et simple désir de vivre. Avec quand même un style de fou et des images qui restent (le blouson moumoute, la cape rouge).
Akira, c'est ca, la lecture ultime des ados, et la meilleure évocation pour les adultes, et tellement plus!
En même temps c'est pas exempt de reproches, c'est assez mec (son but à la base) et le principal personnage féminin, Kay, est un peu décevant. C'est quand même long, plutot violent et beaucoup ne supporteront pas le changement d'ambiance.
Pour la version: il en existe une noir et blanc, beaucoup plus proche de l'original et beaucoup moins chère. Moins censurée. Tout le monde vous la conseillera... Moi je dit bof.
Pour le prix, c'est vrai, Akira version couleurs (américaine) est beaucoup trop chère. Mais moi j'aime bien cette horrible colorisation tres kitche (80s' style: la honte face à ce qui se fait aujourd'hui), ça renforce énormément l'ambiance, et puis la moto de Kaneda en gris clair, hum hum...
Achetez les toutes les 2 (+ le dvd)!!!

David Dunn
Je serais bref. Otomo est un génie. Il a peint sa chapelle sixtine. Partant sur un mauvais a priori du film, très beau mais très brouillon, j'ai découvert une oeuvre titanesque et passionnante qui n'avait presque rien à voir. Un multitude de personnages interessants, un scénarion béton acier armé métallique cosmique, le style d'otomo est unique, il lui est propre et personne de dessine des mouvements comme lui. Son génie ne s'arrête pas là car sa mise en page est exemplaire, mieux : révolutionnaire.

Voici l'oeuvre incontournable qui aurait du sortir, non pas il y a 23 ans, mais dans 25 ans, tant à côté les autres sont fades.

Bonne lecture.

Willy le Borgne
Akira c'est d'abord ma première claque manga. Une histoire complexe et passionante, un dessin accrocheur et très maitrisé et une mise en scène digne du cinema avec des cadrages toujours percutants.
Un indispensable du 9ème art.
L'histoire prend place dans un Japon post-apocalyptique, après la 3ème guerre mondiale. On y suit le destin d'une bande de jeunes sans avenir qui vont se transcender devant l'adversité et devant des forces qui les dépassent. L'histoire se concentre principalement sur Kaneda et Tetsuo, 2 frères ennemis confrontés à l'évolution de l'humanité et à l'influence que l'homme peut exercer sur cette évolution.
Des thèmes toujours d'actualités (l'avenir des jeunes, le regards des adultes, la génétique...)
Seul bémol, la mise en couleur américaine trop "pixelisé", ça choque presque avec les quelques pages couleurs d'origine.
bordure
coin bordure coin