crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Jean ou le jour du corbeau
Sc�narioAlice Alex | Dorison Xavier
DessinAlice Alex
Ann�e2003
EditeurGlénat
CollectionGrafica
S�rieLe Troisième Testament, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [d�tail]

Voici, heureux lecteur, le quatrième et dernier tome de cette grande série culte qu'est Le Troisième Testament. Vous seront enfin dévoilées toutes les réponses aux nombreuses et angoissantes questions que vous vous posez depuis l'ouverture du premier tome...
Vous apprendrez l'existence d'un treizième apôtre, parent du Christ. Ce serait même son frère... Toute l'énigme du Troisième Testament dépendrait de lui...
Et vous assisterez surtout au formidable affrontement final entre le terrible Sayn, le grand inquisiteur Guillaume de Beaujeu, Conrad de Marbourg et Elisabeth... Ils sont tous prêts à lutter jusqu'à la mort pour récupérer le Testament qui pourrait bien annoncer la fin d'une ère et résonner comme une nouvelle Apocalypse... Car le Troisième Testament est la lumière qui ramènera les égarés vers la vraie foi...

 

4 avis

everland
Difficile de chroniquer cet album sans parler du scénario et donc sans dévoiler la fin. Il faut dire que les lecteurs des premiers tomes, et ils sont nombreux, attendaient ce dénouement avec fébrilité. Pour beaucoup, c'est ce quatrième tome qui allait décider si le Troisième Testament est bien l'un des sommets de ces dernières années.

Je ne dirais donc rien sur l'histoire afin de ne pas gâcher le plaisir des nouveaux lecteurs. Néanmoins, et à l'inverse d'une opinion qui m'a semblée majoritaire, je n'ai absolument pas été déçu par le dénouement, bien au contraire. Le tome 1, par son approche et le style de l’auteur laissait présager d’une conclusion assez différente de celle présentée par Dorison, c’est sans doute ce qui a déplu à certains lecteurs. Pour ma part, je ne cherche pas à réécrire la fin de l’album à ma façon : je considère davantage ces 4 tomes comme une seule et même histoire qui était d’ailleurs probablement écrite dès le premier tome. Dans cet optique les 4 albums me semblent relativement homogènes et parfaitement cohérents.

Le scénario est remarquablement bien construit, malgré des dialogues parfois un peu compliqués, quant au dessin, je trouve qu’il n’a cessé de s’améliorer au fil de la série. J’avais trouvé le trait d’Alice encore un peu hésitant sur le premier opus, le dernier tome me semble tout à fait convaincant !
La mise en page qui avait été présentée comme l’un des gros points forts du « troisième Testament » me laisse par contre un peu plus sceptique. C’est parfois efficace, souvent impressionnant et cela donne de très belles planches, mais il faut reconnaître que les effets de mises en page choisis surchargent parfois un peu les planches et ne facilitent pas forcément la lecture.

Au final on est très loin d’une déception. Le troisième testament est au contraire pour moi l’une des toutes meilleurs séries publiées chez Glénat.
Garulfo
Ah enfin ! On peut dire que ce dernier tome s'est fait désirer après tant de dates repoussées ! Mais le voilà enfin entre mes petites mains ... et alors ?

Tout d'abord le nombre de pages est différent que le classique 46 pages puisque ce dernier volume ne fait pas moins de 72 pages ce qui est assez peu banal, somme toute.

Personnellement, je suis assez mitigé vis-à-vis du résultat. Le récit est correct et fidèle à l'esprit des 3 premiers tomes mais malheureusement il ne remonte pas le niveau laissé par le 3ème tome qui montrait déjà quelques lenteurs et incohérences.

Sans vouloir narrer l'histoire ni la fin, celle-ci confirme les différents aspects laissés en suspens et ne me déçoit pas du tout. Le rythme est néanmoins moins percutant, les dialogues plus mous. Ou est-ce seulement une impression ?
De même, une légère impression de laisser-aller sur certaines cases opposées à de superbes, pardon... magnifiques planches me laisse un peu entre deux feux. Deux trois problèmes de lettrage et également une difficulté de ma part (est-ce seulement moi?) à discerner les personnages lors de la scène finale me dit que Glénat aurait peut être dû encore laisser un peu de temps aux auteurs pour terminer/fignoler cet opus.

Ce quatrième tome qui conclut le cycle du troisième testament ne permet pas à une des plus belles séries tout domaine confondu de rentrer, pour ma part, dans la collection très restreinte des séries cultes.
cubik
Voilà, j'en attendais beaucoup de bien, un final exhaltant comme celui du "Nom de la Rose" avec une bonne morale sur la folie des hommes et la quête du savoir de Dieu que l'homme ne doit pas chercher à atteindre. Eh bien, j'ai été surpris.
Bon, au niveau dessin, je trouve cela un peu moins bien que les premiers tomes mais l'important n'est pas là, le dessin d'Alice restant de très bonne facture. Ce genre de récit, aussi bien "le nom de la Rose" que dans les oeuvres comme "le Triangle Secret" ou "le Décalogue", suit en général un style qu'il s'est fixé dès le départ, en l'occurence, le thriller/polar dans un contexte religieux.
"Le 3ème Testament" change complètement la donne en changeant de registre dans le dernier tôme. Jusqu'ici, on était resté sur la limite entre le mystère religieux et l'intrigue bien thriller digne des ouvrages cités plus haut. Ce dernier tome plonge allègrement dans le fantastique. J'ai vu que cela avait gêné une bonne partie des lecteurs qui estiment que les auteurs ont cédé à une certaine facilité.
Personnellement, je trouve que cette fin est audacieuse. Oser franchir cette ligne n'arrive pas tant que ça. Surtout que je trouve la fin plutôt convaincante. En plus, on a droit à cette fameuse morale sur la folie aventureuse des hommes, mais pas forcément sous la forme qu'on l'attendait.
En tout cas, cette fin m'a surpris, et j'ai trouvé qu'elle était plus bien faite.
Altaïr
J'ai eu une relation assez inégale avec le troisième testament au fur et à mesure de la parution des différents tomes.
Avouons-le, si la couverture du premier tome plaît apparemment beaucoup, moi elle me faisait plutôt fuir : trop tape-à-l'oeil. Et puis ce n'était pas trop mon style de BD, la mythologie chrétienne mise à toutes les sauces, ça lasse !

Jamais je ne l'aurais acheté, donc, sans le hasard fortuit d'une dédicace de Mr Alice. Qui fut extremement sympathique, à tel point que je me suis sentie obligée moralement d'acheter les tomes suivants, bien que les tomes 2 et 3 ne m'acrochaient pas plus que ça.
Et puis vient la sortie du tome 4 : et là, coup de foudre ! La fin est osée mais rend du coup crédible toute l'agitation des tomes précédents, toutes les motivations des personnages s'expliquent, et la relecture de la série s'avère passionnante. Les planches sont superbes, avec une grandiloquence un peu tape-à-l'oeil qui sied parfaitement au sujet.

Bref, c'est vraiment une bonne BD !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

coffret
bordure
coin bordure coin