| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par alban
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Urban Comics

complétez cette fiche
Superman et Batman - L'étoffe des Héros
ScénarioGibbons Dave
DessinRude Steve
EncrageKesel Karl
CouleurOliff Steve
Année2013
EditeurUrban Comics
CollectionDC Deluxe
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

1ère partie, Worlds Apart (World's Finest #1) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, Worlds Collide (World's Finest #2) [Récit à suivre]
3ème partie, Worlds at War (World's Finest #3) [Récit à Suivre - Fin]

Autre(s) publication(s):

Worlds Apart (World's Finest #1)
dans Mondes à part (Batman / Superman - Mondes... #1)
Worlds Collide (World's Finest #2)
dans Mondes en conflits (Batman / Superman - Mondes... #2)
Worlds at War (World's Finest #3)
dans Mondes mutilés (Batman / Superman - Mondes... #3)

 

1 avis

rohagus
Ce comics est un vrai gâchis. J'aurais aimé pouvoir lui donner une meilleure note mais c'est impossible.

C'est un gâchis car il y a beaucoup de bonnes choses dans cette histoire complexe.
D'abord, l'idée de départ, que l'on pourrait prendre pour un simple prétexte bidon pour mélanger les univers de Superman et de Batman, est plutôt intelligemment amenée. La relation conflictuelle entre Lex Luthor et le Joker est plausible et intéressante, ainsi que leurs méthodes très différentes pour étendre mutuellement leurs influences sur Gotham City et Metropolis.
De même, la relation entre Superman et Batman n'a rien d'une alliance superficielle où les gentils s'entendent bien et gagnent à la fin. Les personnages sont montrés dans toute leur différence et leur incapacité à se faire une confiance mutuelle. Une incommunicabilité qui trouvera son point d'orgue dans l'une des scènes les plus fortes à mes yeux dans cette série mais aussi dans la plupart des récits de Batman, scène où Superman offre à Batman une vidéo de la Marque de Zorro, ce film qui rappelle immanquablement à Bruce Wayne la mort de ses parents. Ironique.
Et j'ajouterai aux qualités de ce comics une intrigue assez intelligente et un dessin de très bonne qualité, même si Batman y a des allures un peu kitsch héritées dirait-on des années 70.

Malheureusement, la narration bousille tout.
La mise en page est mal foutue, le rythme est haché, les scènes sont le plus souvent difficiles à lire. Il vaut régulièrement mieux lire les textes après coup pour comprendre plus ou moins ce qu'il s'est passé.
Du coup, on ne profite pas du tout du scénario et la qualité du dessin est gâchée par la pauvreté de la narration graphique. C'est désagréable à lire et on a l'impression de ne voir que des bribes d'une intrigue nébuleuse.
Certaines scènes paraissent en outre idiotes ou trop faciles comparées à la profondeur que laisserait espérer un tel scénario.

En définitive, il y a de bonnes idées et un bon dessin dans cet album, mais le scénario et la narration finissent par trop décevoir et empêchent d'en profiter. Dommage.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin