| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Quadrants

complétez cette fiche
Sarrasins !
ScénarioBlengino Luca
DessinErbetta Luca
Année2013
EditeurQuadrants
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Cette bande dessinée m'a appris de manière fluide et agréable des faits historiques très intéressants que j'ignorais totalement : je ne savais pas du tout qu'il existait une nation de pirates sarrasins fermement installée sur la côté Provençale aux alentours de l'an Mille, plus précisément dans la ville de Freinet (La Garde-Freinet de nos jours). Dès les premières pages, on est plongé aux côtés de cette petite nation faite d'hommes libres vivants du pillage, d'enlèvement et de commerce. Ils sont rendus attachants, dotés d'une véritable âme et d'une culture intéressante. Et on découvre leur relation complexe entre le marteau formé par les chrétiens de Provence et l'enclume formée par le Califat de Cordoue et les Maures d'Espagne à la civilisation très différente et nettement plus installée.

S'il n'y avait pas eu quelques légers défauts réduisant à mes yeux la qualité complète de cet album, je lui aurais volontiers décerné mon coup de cœur qu'il lui manque pour être franchement bien. Parmi ces défauts, il y a pour une petite part le dessin qui n'est pas mauvais mais ne m'a pas tellement charmé et qui présente quelques personnages trop similaires et quelques expressions de visages pas très réalistes. Il y a ensuite quelques invraisemblances comme le fait que visiblement soit les personnages parlent toutes les langues locales sans accent, soit les chrétiens, les sarrasins et les maures parlent tous la même langue puisqu'ils se comprennent tous et peuvent se dissimuler les uns parmi les autres sans être repérés à l'oreille dès les premières paroles. En outre, je n'ai pas très bien compris en quoi récupérer le fameux parchemin était si important pour le Califat de Cordoue alors que d'une part sa simple destruction suffisait à remplir ses objectifs et que d'autre part l'émetteur du parchemin restait en mesure de transmettre de nouveau l'information si cruciale donc qu'il était plus dangereux encore que le parchemin.

Bref, cette bande dessinée manque légèrement de finition à mes yeux sur le plan de l'intrigue et de maîtrise technique sur le plan graphique mais, sur le plan narratif et sur le plan historique, elle est très bien foutue et très instructive. A lire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin