| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Lombard

complétez cette fiche
Descente
ScénarioAndreas
DessinAndreas
Année1992
EditeurLe Lombard
SérieRork, tome 6
autres tomes0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Descente est un tome clé à plus d'un titre dans la série et dans l'oeuvre d'Andreas.

Pour le personnage de Rork, c'est une sorte de longue initiation, la parabole d'une introspection à la découverte de sa propre nature et c'est finalement à la fin de cet album qu'il retrouve toute sa mémoire et la raison de son existence sur Terre.

Pour la série, c'est l'occasion d'une boucle temporelle étonnante, un élément très important du scénario d'ensemble et en lien avec un évènement se déroulant dans le tome suivant. Expliquer cela reviendrait à dévoiler un spoiler que seuls ceux qui ont soigneusement lu et analysé la série sont à même de découvrir.

Et pour la bande dessinée en général, cet album est un chef-d'oeuvre en matière de découpage à même de servir d'exemple dans les meilleurs cours sur le neuvième art en général. Andreas y use en effet d'une somme incroyable d'effets de mise en page parfaitement maîtrisés, donnant toute sa force au médium qu'est la bande dessinée, avec des découpages qui amèneront l'oeil du lecteur à serpenter gracieusement le long d'une planche suivant ainsi la chute du héros, à estimer la hauteur séparant certains éléments par la distance qui sépare les cases, et bien d'autres effets aussi efficaces. Pour l'anecdote, on trouve également dans cet album une planche qui doit contenir, à ma connaissance, le plus grand nombre de cases différentes pour un album au format classique puisqu'elle affiche pas moins de 300 vignettes ! Tous ces jeux sur la forme et la mise en page ne sont jamais gratuits et servent tous à la perfection la narration et le scénario. Un parfait modèle du genre !

Andreas succombe aussi à l'une de ses affections récurrentes, celle de parsemer certaines cases de son histoire de textes codés, comme ici dans les tentatives de communication du vaisseau extra-terrestre envers Rork. Ces textes ne sont en rien indispensables à la compréhension du récit, et il est normal que, tout comme le héros, le lecteur ne les comprenne pas en première lecture. Mais le passionné pourra s'amuser à les déchiffrer après coup, symbole après symbole, ce qui lui apportera quelques informations intéressantes pour mieux comprendre l'intrigue de ce tome et d'une partie de la série en général.

Et, bien entendu, dans cet album au graphisme excellent et à l'intrigue prenante, Andreas nous dévoile encore une fois beaucoup d'indices non seulement sur la nature de Rork mais aussi sur les évènements à venir du septième et dernier tome de la série.
Il me reste pourtant encore quelques mystères concernant cet album que ma longue réflexion sur la série ne m'a pas encore permis d'élucider, notamment quel est le lien entre le vaisseau et les Menteurs de Vree dont il semble (dans son discours codé) partager les motivations.

PS : à noter également que le tome 14 de la série « Capricorne » nous apprend que le vaisseau que parcourt ici Rork a été visité à peine quelques jours plus tôt par un autre personnage de l'univers d'Andreas, expliquant au passage pourquoi il a été vidé de l'ensemble des espèces vivantes qu'il transportait.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin