| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par L M
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
Morrigane
ScénarioBrrémaud Frédéric
DessinLoche John-Simon
CouleursLoche John-Simon
Année2003
EditeurSoleil
SérieRobin Hood, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

2 avis

CoeurDePat
Le premier tome était graphiquement superbe, et riche d’une histoire qui partait un peu dans tous les sens (ce que d’aucuns lui reprochaient, d’ailleurs), et me paraissait prometteur.

Ce tome-ci me paraît beaucoup moins prometteur, puisque le scénario, s’il bénéficie d’une ellipse très intéressante (concernant le prince Jean…), le reste est très fortement linéaire, se résumant en somme à une course-poursuite et la suite de la conquête – fort peu épique – de la Grande Bretagne par Cacérès. Le seul personnage qui à mon sens soit intéressant est le prince Jean et sa fourberie particulièrement tordue…

Mais le pire, c’est le dessin. Là où le premier tome était sublime, tout en couleurs directes, celui-ci est par moment presque bâclé… Non seulement la plupart des décors sont simplifiés, mais en plus certains semblent faits par informatique, les personnages étant plaqués dessus, mais surtout certains dessins sont purement et simplement loupés ! Eh oui (dernière case de l’album, snif)… Sans compter quelques changements généraux d’une planche à l’autre (couleurs beaucoup plus intenses de la planche 29 à la planche 30…).

Alors autant je suis pour l’évolution du style, autant j’aime que ça soit dans le bon sens. J’imagine que le but était de gagner un peu de temps par rapport à une mise en couleurs directes entière, mais à mon grand regret, Loche ne maîtrise pas encore très bien ses nouvelles techniques, et le résultat s’en ressent fortement. Pour un album basé beaucoup sur l’ambiance, cela pose un gros problème, d’autant que l’histoire ne progresse presque pas.

Alors voilà, je suis déçu, et qui plus est quasiment persuadé que le troisième tome sera du même tonneau.
karine
« Dans l'épisode précédent, nous nous sommes quittés, laissant seuls Morrigane et Mériadek, pas très loin d'un fort, à l'extrême nord de l'Angleterre et, chose étonnante, à l'extrême sud de l'Ecosse... »

Ainsi commence ce second tome de Robin Hood. Cette introduction donne le ton de l'histoire dont voici un court aperçu. Héceff et Ligoon sont sur Terre pour détruire les dragons rebelles. Bien vite, ils rencontrent Mériadek et Morrigane, se découvrant une connaissance commune (Noçnoz le korrigan) et une direction commune (le fort) : ils font route ensemble. Pendant ce temps, Robin, Cacérés, la « criatura », et les autres sont arrivés devant les portes de la capitale... et comptent bien s'en emparer ! Quoi de plus logique quand le but est de conquérir un pays.

Bref, l'histoire avance à grand pas, les héros se rapprochent les uns des autres : ce qui promet des rencontres fort intéressantes. Un album placé sous le signe de l'action en opposition aux présentations du premier album qui ne m'avaient pas plus séduites que ça. Le deuxième album est un tourbillon d'actions... mais surtout d'humour absurde ! L'esprit de « Sacré Graal » des Monty Python plane sur cette BD ! Et c'est un régal de voir ces apartés adressés au lecteur (l'introduction, l'explication du titre de l'album...), ces entorses au mythe de Robin des bois, ces insertions de rôles (enfin des hommes potiches et des femmes qui agissent dans la même BD !) ... ! Et autant passer les autres exemples car il ne conviendrait pas de gâcher la surprise des futurs lecteurs, même si Brémaud sait toujours nous surprendre.

Le dessin de Loche s'est beaucoup amélioré depuis le premier album. On sent qu'il y a eut une maturité dans le dessin, le trait est plus fin... Le style toujours aussi sympa s'adapte et sert parfaitement l'histoire. Ah ! Ces merveilleuses têtes d'ahuris ! Mais, ce qui change surtout c'est la qualité des couleurs. Un changement de papier a permis de faire quasiment disparaître cette drôle de texture alvéolée, et c'est bien plus agréable à voir. Sinon en règle générale, les couleurs sont belles collant bien à l'ambiance.

Pour conclure, je dirais que cet album permet de passer un très agréable moment... et des mois à venir difficiles car il va falloir attendre la suite de l'histoire qui se termine par un joli cliff-hanger.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

coffret
bordure
coin bordure coin