| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par alban
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Quadrants

complétez cette fiche
Les chambres
ScénarioBordas Jean-Sébastien
DessinBordas Jean-Sébastien
CouleursBordas Jean-Sébastien
Année2010
EditeurQuadrants
CollectionBoussole
SérieLe recul du fusil, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Fernand Tormes est un jeune paysan provençal élevé seul par sa mère. De ses escapades marseillaises, Fernand a appris les codes de la rue, mais c’est aussi en gardant les chèvres qu’il a forgé sa personnalité. Grand lecteur, il s’est bâti une culture d’autodidacte, montre un caractère indépendant et solitaire. Un peu rêveur, sérieusement velléitaire, il monte à Paris pour y poursuivre des études de médecine chèrement réclamées. Il y découvre les filles, les fêtes étudiantines, la France du Front populaire, la crise, la montée pressante du nazisme. Le voisin ibérique est mis à mal et toute une partie de la gauche française vit la guerre civile espagnole de façon très violente ou passionnelle. Fernand se lasse de ses échecs amoureux ; et si, lui aussi, s’engageait dans les Brigades internationales…

 

1 avis

rohagus
Cette série aborde la période historique ayant précédé la seconde guerre mondiale, et plus spécifiquement le sujet de la guerre civile espagnole. Celle-ci est cependant vue, pour commencer en tout cas, par un oeil extérieur et distant, celui d'un jeune provençal monté à Paris pour ses études et qui ne fait, au départ, qu'en entendre parler par le biais de l'actualité et des fréquentations communistes de son meilleur ami.

C'est toute la vie parisienne de 1936 qui est abordée dans le premier tome de cette bande dessinée. Fernand côtoiera en effet aussi bien les classes populaires et les militants communistes que la bourgeoisie. Il vivra aussi bien une romance sans espoir avec sa belle voisine de la haute société que des coucheries avec des prostituées des bas quartiers ou encore une courte aventure essentiellement pécuniaire avec une belle artiste plus intéressée par l'argent que par l'amour. Il connaîtra aussi bien l'amitié avec des gens dont il ne se sentait aucunement proche au départ que les engueulades avec ses anciens amis. Et il finira par être à la fois confronté à une milice fasciste et à devoir, bien contre son gré, rendre des comptes à la justice.
Voilà donc un premier tome très dense, un peu dispersé, à tel point qu'on en est parfois à se demander où l'auteur veut en venir avant que les choses ne se précisent à la toute fin de l'album et que le véritable thème de la série se dévoile. C'est en tout cas un intéressant tour d'horizon historique, social et un peu romantique, qui redonne vie d'agréable manière au Paris des années 30.
Le dessin lui aussi est agréable, souple et vivant. La lecture coule sans accroc.

Il est juste regrettable que le scénario manque un peu d'accroche à force de s'égailler en nombreuses sous-intrigues. Du coup, on suit ce récit comme un divertissement instructif mais qui ne marque pas vraiment la mémoire ni par son originalité ni par son émotion.
Attendons la suite...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin