| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par yvan
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Soleil

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioLove Courtney | DJ Milky
DessinKujiradou Misaho | Yazawa Ai
CouleursNoir et Blanc
Année2009
EditeurSoleil
CollectionSoleil Manga
SériePrincess Ai - The Prism of Midnight Dawn, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

Ce volume est le premier volet de la toute nouvelle trilogie de Princess Ai. Nous retrouvons notre héroïne un an après la fin de la précédente histoire. Cette dernière règne désormais sur Ai-Land en compagnie de son demi-frère, Nora. Mais tout n’est pas si rose au paradis car Ai se sent seule, isolée et contrainte par les règles que lui impose sa nouvelle fonction. De plus, de mystérieuses forces sont sur le point de provoquer de terribles événements…

 

1 avis

rohagus
The prism of midnight dawn, traduisez "le prisme de l'aube de minuit", est la suite directe de Princess Ai, série qui a semble-t-il eu son petit succès auprès d'un jeune public féminin. Courtney Love et DJ Milky, à l'origine de la première série, ont cette fois laissé la main à Christine Boylan. Et Ay Yazawa a laissé Misaho Kujiradou seule aux commandes du dessin.

Le graphisme paraît plus soigné encore que celui de Princess Ai. Quoique les décors soient médiocres, la mise en page façon illustration gothic-lolita est belle et travaillée. Et les personnages sont assez excellents. Leurs tenues vestimentaires sont surtout le gros point fort, dignes de stylistes de mode, pour le plus grand ravissement des amatrices de cosplay et de néo-gothique. C'est une ambiance visuelle très féminine, très shojo, mais techniquement il n'y a rien à redire. Et la narration graphique reste assez fluide.

L'histoire, par contre, paraît encore plus bidon que celle de Princess Ai. Un an après ses aventures précédentes, cette dernière se retrouve de nouveau sur Terre à la poursuite de méchants, mais découvrent au passage qu'elle doit sauver le monde d'une mauvaise musique qui ne sonne pas bien et qui, associée à des accessoires modes contaminés, corrompt les âmes. Ciel, quelle horreur ! Pire ! Le grand amour de la princesse est lui aussi sous le joug du mal.
J'ai bien l'impression que l'intrigue est encore plus niaise que celle de la série originelle. Certains dialogues m'ont vraiment fait rire tant ils étaient ridicules. Quant à l'ensemble, il est bien fade et paraît comme une suite artificielle à Princess Ai. Cette autre série avait pour qualités son originalité et la fougue inspirée de ses auteurs, tandis que the prism of midnight dawn ressort comme une banale série shojo avec juste des personnages un peu originaux et un rapport à la musique qu'on ne trouve pas tellement ailleurs. On s'amusera d'ailleurs de nouveau de voir l'héroïne, exilée sans moyen sur Terre, changer complètement de tenue extravagante à chaque chapitre.

Malgré ces reproches, la beauté du dessin, le design vestimentaire, la mise en page illustrée et la narration assez fluide font que la série n'est pas nullissime. Pourtant, comme Princess Ai, elle est à réserver aux jeunes lectrices et aux amatrices de jolis dessins, de stylisme et d'illustrations façon gothic-lolita, bien que certaines fans de cette première série puissent peut-être être déçu par cette suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin