| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par coeurdepat
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Semic

complétez cette fiche
Jeu de rôle
ScénarioBendis Brian Michael
DessinOeming Michael Avon
EncrageOeming Michael Avon
CouleurGarrahy Pat
Année2003
EditeurSemic
CollectionSemic Books
SériePowers, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

Ride Along (Powers #7) [Récit complet]
1ère partie, Role Play (Powers #8) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, Role Play (Powers #9) [Récit à suivre]
3ème partie, Role Play (Powers #10) [Récit à suivre]
4ème partie, Role Play (Powers #11) [Récit à Suivre - Fin]

 

1 avis

CoeurDePat
Ah oui, j'ai un peu moins aimé que le premier volume. Pourtant l'histoire part très bien, avec un écrivain de "romans graphiques" (graphic novels, des bd, quoi) qui veut suivre l'inspecteur Walker pour avoir de nouvelles sources d'inspiration. Cela permet une mise en abîme assez géniale, où on en vient à confondre ce personnage avec Bendis et Oeming, les auteurs de "Powers". Par ailleurs les discours dudit personnage sont très intéressants : "Quelqu'un qui lit 300 comics de super héros chaque mois est un malade qui a besoin d'un médecin. J'arracherai à son cadavre encore fumant toutes les choses qui ont conduit les super héros à dominer les comics. L'énergie démesurée, les visuels épatants, le fétichisme et tout ça, pour l'appliquer à d'autres genres et d'autres histoires." Vous je sais pas, mais moi ça me parle vachement ce genre de discours.

Malheureusement, cet épisode est très court, ce personnage disparaît très vite, et Walker se retrouvera dans l'épisode suivant seul sur une enquête au déroulement un peu simplet. Autrement dit la deuxième enquête de ce deuxième volume me paraît un peu légère…

A part ça le découpage est toujours aussi particulier et bien fait, les "trucs" utilisés sont les mêmes et toujours aussi efficaces. Le dessin est peut-être moins précis que dans le premier volume, particulièrement au niveau des visages.

Bien sûr, ça reste plaisant à lire, mais c'est nettement plus banal, moins alléchant et original que "Qui a tué Retro Girl". Dommage, j'espère que la suite redressera un peu la barre.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin