crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par bourle
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Tonkam

compl�tez cette fiche
Yamato - Un monde étrange
Sc�narioTezuka Osamu
DessinTezuka Osamu
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2000
EditeurTonkam
CollectionTsuki Poche
S�riePhénix - L'oiseau de feu, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 ...
Bullenote [d�tail]

 

2 avis

CoeurDePat
Tezuka fait encore une fois preuve d’une grande originalité, non seulement par ses scénarios complètement atypiques, aux développements tout à fait inattendus, par son dessin et son découpage, extrêmement lisibles et souvent d’une originalité inégalée, et par ses préoccupations, profondes et étranges.

Ces deux histoires font preuve d’un certain cynisme, car comme vous pourrez le constater, l’espoir n’y a de place que pour être déçu, et le dessin, profondément caricatural, typique du style de Tezuka, n’y change rien.

Le ton général est plutôt sérieux, mais bascule souvent sans prévenir dans le burlesque, le grotesque, léger contrepoint au côté sérieux et tragique. On a même droit (p. 25 et 26) à une parodie de mangas pour filles, très réussie.

Comme d’habitude, Tezuka joue avec ses personnages, avec les codes du manga, mais aussi avec le lecteur; ses personnages sont toujours aussi ambigus, tiraillés entre devoir, amitié, haine et envies. Certains personnages sont récurrents dans les différents albums du Phénix, mais on ne comprendra pas encore leur rôle ici.

La deuxième histoire, enfin, au ton très sombre, est un très bon morlaque, d’une force indéniable.

Cet album très particulier est vraiment superbe, et figure dignement dans cette très bonne série.
pikipu
Deux histoires à la fois!
On peut ou pousser un énorme youpi parce qu'on se dit qu'on en a deux fois plus, ou pousser un ah ben non alors de grogne parce qu'on se dit que les histoires vont être forcément moins consistantes.
Personnellement je dirais à la fois un youpi et un ah ben non alors. Mais pour d'autres raisons.
A mon sens les deux histoires ne sont pas de même qualité. La première, la plus longue et la plus ouverte, se perd dans des effets inutiles. Oui, Tezuka sait mélanger les genres, et bien souvent avec un certain génie. Mais si certaines blagues propre au genre manga passent dans Black Jack ou Le cratère, elles semblent dans cette histoire bien déplacées. Alors oui, la parodie de manga pour fille fait sourire, la fiche conseil pour adolescent en doute, aussi. Mais on arrive à se demander si ces multiples blagues parenthèses, qui font souvent référence à une culture nippone, n'auraient pas pu être évitées. Mon premier bémol dans l'oeuvre de Tezuka.
Heureusement, on ne peut que crier un énorme YOUPIIIII en lisant la seconde histoire. Un petit bijou, redoutable d'efficacité, d'une concision parfaite, qui nous rappelle certains épisodes des grandes heures de la quatrième dimension. Une petite histoire de Cratère développée, et menée à son terme avec brio. Un monde étrange qui sauve grandement ce volume.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin